Chiropratique du sport – Prévention et traitement des blessures en triathlon – Chronique d’ouverture

Par Dr David Paquet-Poulin, chiropraticien, DC

bigstock_Leg_Injury_5226261Bien qu’il soit un excellent sport pour se tenir en bonne forme physique, il n’en demeure pas moins que la pratique du triathlon peut entraîner certaines blessures. En effet, peu importe votre âge ou votre niveau d’entraînement, nul n’est complètement à l’abri d’une entorse, d’une tendinite, etc.

Dans le passé, nous vous avons donné de nombreux conseils afin de prévenir les blessures durant la pratique du triathlon. Pour plus de détails, nous vous référons à l’article intitulé : 10 principes/conseils à suivre afin d’éviter les blessures durant votre saison de triathlon.

Nous allons maintenant vous expliquer en résumé les différentes étapes à suivre suite à une blessure sportive :

Étape #1 : Il est important d’écouter son corps.

En effet, trop souvent les athlètes vont continuer de pratiquer leur sport malgré les signaux d’alarme ressentis (douleur). Malheureusement cela peut ralentir la guérison tout en favorisant une compensation et ainsi causer d’autres problèmes. Il est donc préférable d’arrêter immédiatement l’entraînement puis de diminuer temporairement le volume d’entraînement pendant quelques jours ou semaines, question de favoriser une guérison optimale. N’hésitez pas à en discuter avec votre entraîneur, votre chiropraticien du sport ou tout autre professionnel de la santé spécialisé dans le domaine sportif.

Étape #2 : Réduire l’inflammation et l’enflure

Durant les premiers 24 à 72 heures, il existe un acronyme en anglais, «PRICE» qui énumère les divers conseils à suivre suite à une blessure aiguë :

 «P» : pour Protection : Vous pouvez protéger la région atteinte en utilisant des béquilles ou une attelle, de façon à immobiliser la région atteinte. Par exemple, suite à une entorse de la cheville, il recommandé de ne pas marcher directement sur la cheville blessée.

«R» pour Repos : Reposez-vous durant une courte période de temps (24 à 72 heures) sans quoi, la blessure peut s’aggraver ou même devenir récurrente. Ensuite, reprenez peu à peu vos activités de façon progressive. Attention, un repos prolongé pourrait prolonger votre guérison. À l’inverse, un retour progressif assurant une mise en charge adéquate favorisera une bonne consolidation de votre problématique.

«I» pour Ice (Glace) : Prenez un sac de glace, entourez-le d’un linge humide et appliquez-le sur la région douloureuse pendant 10-15 minutes toutes les deux heures. Attention, lors d’une blessure aiguë, il est préférable de ne jamais appliquer de chaleur, car celle-ci risque de favoriser l’enflure et l’inflammation.

«C» pour Compression : L’utilisation d’un taping compressif aidera à contenir l’enflure et améliorera le processus de guérison. Consultez un professionnel de la santé qualifié à cet effet. 

«E» pour Élévation : Si possible, élevez la région douloureuse à un niveau plus haut que celui du cœur, afin de favoriser une bonne circulation sanguine et ainsi diminuer l’enflure. Par exemple, pour une entorse de la cheville, vous pouvez vous coucher sur le dos avec la cheville surélevée sur un coussin.

Étape #3 : Consulter un professionnel de la santé

En effet, il est primordial en cas de blessure de consulter rapidement un professionnel de la santé tel qu’un chiropraticien spécialisé dans le traitement des sportifs. Celui-ci pourra effectuer un examen afin de cerner votre problème et ainsi, obtenir un diagnostic précis. Par la suite, des traitements chiropratiques appropriés pourront être effectués (ajustements articulaires, travail au niveau des tissus mous, taping neuroproprioceptif, thérapies complémentaires etc). De judicieux conseils vous seront également donnés afin de planifier un retour progressif à l’entraînement tout en évitant les risques de blessures.

De plus, votre chiropraticien du sport pourra vous suggérer des exercices de réadaptation afin de pouvoir éviter les récidives. Ceux-ci incluront divers paramètres tels que :

  • Des étirements, afin de vous aider à retrouver votre mobilité et votre flexibilité.
  • Du renforcement (concentrique et excentrique), afin de vous aider à corriger la cause de votre problème et de retrouver une force musculaire optimale.
  • Des exercices d’équilibre (proprioceptifs) ainsi que des exercices visant à reproduire des mouvements spécifiques à votre sport, le tout afin de diminuer les risques de récidives.

En suivant ces divers conseils, vous pourrez vous remettre sur pied plus rapidement et ainsi, continuer à performer dans votre sport.

Bonne saison!

Dr David Poulin, chiropraticien D.C.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *