VICTORIA—Sarah-Anne Brault, l’une des triathlètes olympiques les plus respectées au Canada, continuera de façonner l’avenir de Triathlon Canada tout en siégeant pour deux autres années au conseil d’administration de l’organisme.

Brault, qui a officiellement pris sa retraite après avoir représenté le Canada aux Jeux olympiques d’été de 2016 à Rio et aux Jeux du Commonwealth de Glasgow, ainsi qu’à plusieurs championnats du monde, épreuves de Série mondiale de triathlon et de Coupe du monde, avait été élue représentante des athlètes au conseil d’administration en 2017. Étant donné qu’il s’agit d’un poste avec droit de vote, Triathlon Canada a changé le titre du siège d’athlète au conseil d’administration de huit membres pour celui de directeur des athlètes afin de mieux refléter ce rôle.

« C’est un immense honneur d’avoir l’occasion de faire entendre la voix des athlètes au conseil d’administration pour un autre mandat afin de s’assurer que le leadership de Triathlon Canada est informé et éduqué sur les questions qui sont importantes pour les athlètes d’élite au Canada », a déclaré Brault, qui a été membre de l’équipe nationale pendant 10 ans.

Pour être considérés pour le poste de directeur des athlètes, les candidats doivent avoir fait partie de l’équipe nationale de haute performance de Triathlon Canada, avoir pris leur retraite de toute compétition active de triathlon ou paratriathlon ITU élite pendant 12 mois, ne pas détenir un brevet CCI en vigueur et être disponibles pour assumer leurs fonctions, incluant la participation à cinq réunions annuelles du comité d’administration ainsi que l’assemblée générale annuelle,

Brault était la seule candidate admissible et a confirmé par acclamation sa réélection au poste de directrice des athlètes.

« Au cours des deux dernières années, j’ai acquis une compréhension incroyable des nombreux enjeux et questions auxquels Triathlon Canada est confronté lorsqu’il s’agit du programme de haute performance, sans parler de la gouvernance globale de l’organisation. Du financement aux politiques de sélection et à la désignation des équipes, l’expérience que j’ai acquise m’a donné l’occasion de représenter le groupe d’athlètes tout en prenant des décisions éclairées et objectives dans l’intérêt de faire progresser le triathlon au Canada », a ajouté Brault.

Très performante, tant sur le terrain de jeu qu’en classe, cette athlète de 29 ans qui réside maintenant à Victoria a obtenu un diplôme en finances et en économie de l’Université West Virginia, où elle faisait partie de l’équipe de course cross-country. Elle a par la suite obtenu une maîtrise en finance à l’Université McGill.

Brault a commencé le triathlon en 2006 avant de déménager au Québec, puis en Australie pour les trois dernières années de sa carrière qui a été marquée par cinq résultats parmi les 15 premières au classement de la Série mondiale de triathlon. En plus de s’aligner au départ à Rio, sa meilleure performance en carrière a été une quatrième place à une course de la Série mondiale de triathlon à Auckland, en Nouvelle-Zélande, en 2016.  Brault a également célébré deux podiums en Coupe du monde.

Mme Brault entamera officiellement son deuxième mandat à l’assemblée générale annuelle en septembre.

 

À propos de Sarah-Anne Brault

Sarah-Anne Brault est née à Lévis (Québec), le 1er décembre 1989.

Remplaçante dans l’équipe olympique de 2012 avant ses débuts olympiques en 2016, à Rio, Sarah-Anne Brault a représenté le Canada à trois Championnats du monde juniors de 2006 à 2008 et a été sacrée championne panaméricaine junior en 2008. Elle a remporté sa première victoire internationale chez les seniors en 2011 à une compétition de la Coupe panaméricaine avant de remporter le Championnat panaméricain 2012.

Cette année-là, elle a également fait ses premiers pas à la Série mondiale de triathlon et remporté ses premières médailles en Coupe du monde, soit le bronze à Ishigaki et l’argent à Edmonton. En 2013, elle a rejoint l’équipe nationale, mais une fracture de stress a limité sa capacité à concourir. L’année suivante, elle a inscrit ses meilleurs résultats en carrière à la Série mondiale de triathlon en se classant 4e à Auckland et 7e à Yokohama, avant de participer pour la première fois aux Jeux du Commonwealth.

En 2015, à Auckland, elle s’est encore une fois taillé une place dans le top 10. Tout en poursuivant ses études à l’université West Virginia, Sarah-Anne a concouru en athlétisme en salle et en plein air ainsi qu’en cross-country ; elle a fait partie de la deuxième équipe All-American en 2011. Aux Jeux du Canada en 2005, elle a disputé l’épreuve du 5000 m et elle a terminé à la 2e place.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *