Montréal, 22 août 2015 (Sportcom)Sarah-Anne Brault s’est classée au 23e rang de la huitième étape des Séries mondiales de triathlon samedi, à Stockholm, en Suède.

La Lévisienne d’origine a conclu à 4 minutes et 43 secondes de la gagnante, l’Américaine Sarah True, après avoir obtenu un temps de 2 h 05 min 48 s. True s’est imposée en 2 h 01 min 05 s, 14 secondes devant sa compatriote Katie Zaferes et 21 secondes devant la Néo-Zélandaise Andrea Hewitt.

« Je suis satisfaite de certaines parties de ma course, mais moins de d’autres, a avoué Brault en entrevue à Sportcom. Mon résultat final n’est pas super, mais il est meilleur que les précédents. »

L’athlète de Québec avait terminé 41e de la Qualification olympique mondiale à Rio de Janeiro au début du mois, ainsi que 41e et 37e aux étapes précédentes des Séries mondiales, respectivement à Hambourg et à Londres.

« Ce qui n’a vraiment pas été très bon aujourd’hui (samedi), c’est ma natation. Je m’attendais à mieux que ça, a précisé la seule Canadienne en action en Suède. Ça va bien à l’entraînement, mais je ne suis pas capable de le démontrer en compétition. C’est un petit peu frustrant. »

« Je nage beaucoup mieux que les années précédentes en piscine, mais comme je n’ai pas obtenu de grosses performances cette saison, je n’ai pas une super bonne position de départ lors des compétitions. Ça aide de commencer à côté des filles qui sont rapides », a-t-elle ajouté, en évoquant l’effet d’aspiration.

Brault entend modifier son approche. « Je pense qu’il faut que je sois plus agressive et que mon départ soit plus rapide. C’est vraiment difficile de dépasser des filles et de revenir à l’avant. Souvent, après les premières bouées, l’ordre final de la natation est à peu près déterminé. »

« Sinon, en vélo, j’ai beaucoup aimé. Stockholm est un parcours particulier avec des pavés et une côte assez solide que nous montons neuf fois. Avec neuf tours, il y a beaucoup de virages. Je n’étais juste pas dans le bon peloton. Le peloton principal avait deux minutes d’avance sur nous je pense. »

« Je suis quand même assez satisfaite. Je sais que j’ai encore du chemin à faire, je peux m’améliorer, mais c’était solide comme course », a conclu la Québécoise, qui ne sera pas de l’avant-dernier arrêt des Séries mondiales à Edmonton afin de se concentrer sur la Grande finale à Chicago.

Dimanche, ce sera au tour des hommes de se mesurer au parcours de Stockholm. Le Québécois Alexis Lepage prendra part à l’épreuve.

– 30 –

Rédaction: Éric Gaudette-Brodeur

Information : 514-990-0966 ou 1-866-990-0966
www.sportcom.qc.ca

www.facebook.com/sportcom
www.twitter.com/SportcomQuebec
Skype : sportcom-pupitre

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *