Hier se tenait la dixième édition Championnats du Monde 70.3 Iroman à Zell Am See-Kaprun, au cœur des alpes autrichiennes. C’est la première fois que ces championnats se déroulait en sol européen après cinq éditions à Clearwater en Floride, puis trois à Las Vegas et enfin Mont-Tremblant l’an dernier. Le parcours promettait d’être corsé avec l’ascension d’un col d’une quinzaine de kilomètres sur le parcours de vélo.

La Québécoise  Magali Tisseyre, qui est maintenant basée à San Diego, a terminé la course au pied du podium, son meilleur résultat aux mondiaux depuis 2009 et 2010 où elle avait terminé les deux fois troisième. Elle a enregistré un temps de 4h25m,33s, soit à un peu plus d’une minute derrière la médaillée de bronze, l’Allemande Anja Beranek. La championne 2014, la Suissesse Danyela Ryf a défendu son titre avec brio, elle qui a devancé la Canadien et médaille d’argent Heather Wurtele par plus de dix minutes.

C’est un très bon résultat pour Tisseyre après avoir été contrainte à l’abandon au 70.3 de Mont-Tremblant en juin plus tôt cette année devant ses partisans. Elle retrouve ainsi sa forme de début de saison, elle qui avait démarré en force avec une victoire convaincante au 70.3 Monterrey à la mi-mars. Son palmarès continue de s’étoffer et compte parmi les plus impressionnants chez les athlètes féminines de longue distance, elle qui cumule 15 victoires en carrière sur des événements 70.3 Ironman, une dizaine de podiums et deux autres tops 10 en championnats du monde.

Le meilleur Québécois a été Simon Levasseur, 33e chez les hommes 40-44 ans, tandis qu’Isabelle Rouleau a été la meilleure chez les femmes québécoises terminé 13e chez les femmes 18-24 ans.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *