Code de conduite et éthique – Leçon 1 : Éthique et conduite générale des athlètes

Leçon 2 : Éthique et code de conduite

L’éthique est une valeur fondamentale pour Triathlon Québec. Les règles de compétition TQ sont écrites en fonction de celle-ci. Tant les officiels que les athlètes doivent y adhérer.

Les règles de compétition TQ visent à :

  • créer une ambiance où règne l’esprit sportif et l’égalité;
  • assurer la sécurité et la protection;
  • encourager l’ingéniosité et le talent sans pour autant restreindre l’autonomie d’action de l’athlète;
  • pénaliser les athlètes qui bénéficient d’un avantage indu.

 

Conduite générale des athlètes

Le triathlon et les autres épreuves multisports sous la juridiction de Triathlon Québec impliquent un grand nombre d’athlètes. Les tactiques de course font partie de l’interaction entre les athlètes.

Les athlètes ont donc la responsabilité de :

  • faire preuve d’esprit sportif en tout temps;
  • être responsable de leur propre sécurité et de la sécurité des autres;
  • connaître, comprendre et respecter les règles de compétition TQ;
  • respecter les règles de sécurité routière et obéir aux instructions des officiels;
  • traiter les autres athlètes, les officiels, les bénévoles et les spectateurs avec respect et courtoisie;
  • ne pas d’utiliser un langage offensant;
  • informer un officiel après s’être retiré de la course;
  • compétitionner sans recevoir d’autre aide que celle du personnel de l’événement et des officiels;
  • ne pas faire de marketing insidieux;
  • ne pas afficher toute forme de démonstration de propagande politique, religieuse ou raciale;
  • ne pas se débarrasser de rebuts ou d’équipement sur le parcours sauf aux endroits prévus à cet effet et clairement identifiés, tels qu’aux postes de ravitaillement ou aux points de collecte des déchets. Tous les articles doivent être conservés par l’athlète et rapportés à son emplacement dans la zone de transition;
  • ne pas obtenir un avantage injuste à partir de tout véhicule ou objet externe;
  • suivre le parcours indiqué;
  • ne pas utiliser tout dispositif qui détourne l’attention de l’athlète de son environnement;
  • ne pas porter de tenues indécentes et ne pas faire de nudité publique, et ce, en tout temps;
  • ne pas fumer, vapoter ou consommer de substances dopantes à l’intérieur de la zone de compétition.

 

Consommation de substances interdites

  • Triathlon Québec est partenaire du centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES). En ce sens, Triathlon Québec adhère au Programme canadien antidopage (PCA);
  • Les athlètes conviennent donc qu’en participant à un événement partenaire de Triathlon Québec, ils doivent se conformer au PCA et qu’ils doivent respecter tous les règlements antidopage et assumer les responsabilités énoncées dans le PCA. Visitez la page de notre programme antidopage 100% propre pour plus de détails;
  • Les athlètes peuvent donc être sélectionnés pour des contrôles antidopage lors des compétitions partenaires de Triathlon Québec.

 

Admissibilité d’un athlète

  • Les athlètes suspendus ne sont pas autorisés à prendre part à aucun événement partenaire de Triathlon Québec, quel qu’il soit.
  • Pour les épreuves individuelles, l’âge minimum de participation est de 16 ans pour la distance sprint, et de 18 ans pour la distance olympique et plus. Pour les épreuves en équipe, l’âge minimum de participation est de 14 ans pour la distance sprint, et de 16 ans pour la distance olympique et plus. Pour les autres types d’épreuves, l’âge minimum sera déterminé par le comité organisateur, conjointement avec TQ.
  • Un athlète courant dans une catégorie ne correspondant pas à son âge ou sur une distance qui n’est pas permise sera disqualifié des événements auxquels il aura pris part, et risquera la suspension ou l’expulsion des autres événements partenaires de Triathlon Québec. Tout prix, récompense ou point lui sera retiré.
  • Tout athlète s’inscrivant frauduleusement à un événement sous un faux nom ou sous un âge qui n’est pas le sien, remettant une attestation falsifiée ou donnant de fausses informations sera disqualifié et risquera la suspension ou l’expulsion des autres événements partenaires de TQ.
  • Tout athlète qui laisse un autre athlète participer sous son nom risquera la suspension ou l’expulsion des autres événements partenaires de TQ.
  • Un athlète qui a subi une réassignation sexuelle et qui désire participer aux épreuves partenaires de TQ doit remplir toutes les conditions et tous les critères actuels établis par le Comité international olympique avant de pouvoir le faire.