,

Athlètes du mois: Emy Legault et Pavlos Antoniades

Triathlon Québec est fière de vous présenter les athlètes du mois. Athlètes d’ici s’illustrant entre autres par leur performance sportive et leur partage envers la communauté du Triathlon. Ce mois-ci, nous soulignons Emy Legault et Pavlos Antoniades, deux athlètes de l’Équipe du Québec ayant débuté leur saison en force sur le parcours de la coupe Americas 2022, Viña del Mar suivi de Villarrica. Emy et Pavlos nous ont partagés les moments forts de leurs dernières semaines.

Pour Emy, la préparation officielle débutait le 20 décembre dernier, elle et son équipe (CSL Triathlon) débarquaient à Cuenca en Équateur pour un camp d’entraînement en altitude. Le fait d’être à la fois dans un climat chaud et en altitude était la combinaison parfaite pour se préparer aux premières courses et à la saison entière avec près de 300km de vélo par semaine.

Les deux courses au Chili se sont très bien déroulées Emy. À la première, la nage en océan a créé une sélection rapidement entre les filles. Emy et deux autres athlètes ont pu profiter d’un écart à la sortie de l’eau pour s’échapper à vélo. Elle a pu tester sa forme à la course à pied, au nez à nez avec la brésilienne Luisa Baptista, excellente coureuse sur le circuit de World Triathlon. À la plus grande surprise d’Emy la course s’est terminée en sprint, Luisa sur la plus haute marche du podium et Emy une seconde derrière.

La seconde course, sur distance olympique, a été moins sélective dans l’eau et un peloton de six athlètes s’est formé pour la portion vélo. Le peloton a réussi à gagner plusieurs minutes d’avance sur les poursuivantes avant la dernière portion. Encore une fois à la course à pied, il y a eu une chaude lutte entre Emy et la Brésilienne avant qu’elle prenne un écart à 9,7km et Emy traverse la ligne pour remporter sa seconde médaille d’argent.

Prochain arrêt pour Emy, la Floride et son soleil chaud pour se préparer à la coupe continentale de Sarasota le 12 mars prochain.

Pour Pavlos, le début de saison commençait différemment. En janvier, il recommençait ses entraînements normaux à la suite d’une commotion cérébrale l’ayant affectée tout l’automne. Il est arrivé au Chili pour les deux semaines de courses avec le maximum de préparation possible pour lui et son horaire d’étudiant en médecine.

L’objectif, dès sa première course, était de retrouver les sensations de compétition. Après une bonne nage, il prit rapidement un avantage de 15 secondes. Après avoir pris du retard sur la portion vélo, une bonne course à pied lui a permis de rattraper quelques coureurs pour atteindre le top 8.

Pour la course de Villarrica, l’objectif était légèrement différent, il cherchait à prendre de l’expérience sur la distance olympique. Sa première course sur la distance olympique était très satisfaisante, une bonne natation, suivi de plusieurs relais sur le vélo pour réduire l’écart le plus rapidement possible, et d’une course à pied très rapide (32:04 sur le 10km), il termine en 7e position.  Très content de son 1er triathlon olympique.

Présentement de retour à la maison et aux études, il ira rejoindre les athlètes de l’Équipe du Québec en Floride sous peu pour son prochain arrêt, la coupe continentale de Sarasota.

Nous tenons également à souligner les belles performances de Michaël Simard qui a terminé 16e à ses deux premières courses continentales en carrière au Chili, dont une lors de son baptême sur la distance olympique. Ces résultats lui ont valu de précieux points au classement international.

Bravo à vous trois pour un excellent début de saison, une saison 2022 qui s’annonce rapide et très intéressante à suivre pour nous. Bonne course en Floride à tous les athlètes qui y participent!

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.