Les formats de la série Coupe Québec Triathlon changent un peu, mais amèneront toujours leur lot de moments forts et de vitesse en 2019. Les épreuves spéciales comme l’ENDURO 3x et les deux épreuves sprint avec sillonnage « expérience Grand Prix »  y sont sûrement pour quelque chose. Nous sommes persuadés que tous ces éléments amèneront les athlètes à se dépasser, encore une fois cette année!

Ce texte est pour les participants de la série Coupe Québec Triathlon groupe d’âge. Il ne touche pas la Coupe Québec Duathlon, Jeunesse et Junior.

Rappelons que la Coupe Québec est la série la plus prestigieuse chez les athlètes groupes d’âge au Québec. Elle est ouverte aux athlètes de 16 ans et plus, peu importe le niveau. Elle permet aux athlètes d’accumuler des points dans un réseau de compétition provincial de grande qualité.

 

Huit étapes sélectionnées

La série reste avec huit étapes pour 2019, étalées sur 12 semaines. Cela permet une diversité qui est très appréciée des athlètes pour la conciliation travail-famille-sport-vacances et autres activités de la vie. Voici la répartition selon les mois :

  • 3 étapes en juin;
  • 3 étapes en juillet;
  • 2 étapes en août.

 

Distances et formats des étapes

La sélection des distances et des différents formats est toujours complexe en fonction des dates des événements et des capacités de chacun. Nous aimons un calendrier équilibré qui offre différentes expériences aux athlètes de tous les niveaux.

Nous nous fions également beaucoup au sondage de fin d’année pour améliorer la série. Votre rétroaction est donc primordiale en ce sens. Nous savons que la longue distance est demandée, mais il est très difficile de l’inclure présentement dans la série. À voir pour 2020. D’ici là, voici la répartition des distances et des formats pour 2019:

  • 2 distances sprint sans sillonnage;
  • 2 distances sprint avec sillonnage;
  • 2 distances olympique;
  • 2 formats spéciaux.

En ayant deux étapes de chaque type, ça donne un calendrier équilibré et polyvalent selon le type d’athlète que vous êtes.

Sprint avec sillonnage : Puisque les championnats du monde sur distance sprint sont avec sillonnage, quelques étapes se doivent d’être sur ce format. À la base, la Coupe Québec se veut compétitive, tout comme les championnats du monde, il est donc normal de se fier sur ce qui se fait au plus haut niveau.

Formats spéciaux : Les formats spéciaux sont généralement sur distance super-sprint et/ou avec qualifications en contre-la-montre ou par vague et/ou finales, etc. Bref, quelque chose qui vous sortira assurément de votre zone de confort! Et, petite nouvelle pour vous : la distance super-sprint fera son entrée aux championnats du monde en mode contre-la-montre d’ici 2021… On vous prépare donc pour les mondiaux super-sprint avec les formats spéciaux, sans que vous le sachiez!

 

Répartition des points

La façon de calculer les points est toujours un sujet chaud. En effet avoir trois niveaux de points amène quelques distorsions au classement selon la participation ou non des athlètes à certaines épreuves plus « payantes ». Le constat que nous faisons est qu’il n’y a pas de consensus face à ce point. Le but des différents niveaux est de rassembler les athlètes les plus compétitifs sur les mêmes épreuves, soit les plus « payantes », afin de ne pas diluer le calibre. Ceci étant dit, voici la répartition des niveaux de points pour 2019:

  • 3 étapes sur 800 points;
  • 4 étapes sur 1000 points;
  • 1 étape sur 1200 points.

Étapes sur 800 points : Les trois distances « normales » soit les deux distances sprint sans sillonnage (Joliette et Victoriaville) et la distance olympique qui n’est pas championnat (Sherbrooke) sont sur 800 points. Ce sont des étapes « classiques ».

Étapes sur 1000 points : Les deux formats spéciaux (Drummondville et Gatineau), le championnat québécois sur distance olympique (Duchesnay) et la distances sprint avec sillonnage qui n’est pas le championnat (Magog) sont sur 1000 points. Ces étapes sont plus « payantes » que les étapes classiques.

Étape sur 1200 points : Seulement le championnat québécois sur distance sprint avec sillonnage (Valleyfield) est sur 1200 points. C’est une donc étape à ne pas manquer. Nous n’avons pas mis le championnat sur distance olympique sur ce pointage car cette distance est inaccessible pour les athlètes de 16-17 ans, ce qui les mettrait presqu’automatiquement hors-classement contre les athlètes de 18-19 ans.

Classement final

Modification par rapport à l’an passé : En 2019, ce sera seulement les trois meilleurs pointages qui seront comptabilisés au classement final (nous retirons le minimum trois et maximum quatre). Si vous faites plus que trois étapes, seuls les trois meilleurs pointages obtenus seront retenus. Les athlètes ayant fait moins que trois courses ne seront pas comptabilisés au classement.

Aussi, le pointage sera octroyé pour tous les athlètes qui participent à l’épreuve, membre ou non de Triathlon Québec. Par exemple, un athlète ontarien qui participe à une étape de la série se verra octroyé le nombre de points liés à son classement, même s’il n’est pas membre de TQ. Par contre, seuls les membres en règle de Triathlon Québec seront honorés au Gala de fin d’année.

 

Explications des étapes

Voici donc le descriptif des huit étapes qui composeront la Coupe Québec Triathlon en 2019. Osez relever le défi de la série avec nous!

Visitez la page liée à la Coupe du Québec pour avoir tous les détails sur la méthode de pointage et le classement.

1ère étape – Joliette (02/06/19) Coupe Québec (CQ-800)

Pas de changement pour l’étape de Joliette qui sera encore comptabilisée sur 800 points cette année. Une 1ère étape sur distance sprint sans sillonnage qui lance bien la saison pour voir où est rendu notre niveau de forme.

2e étape – Drummondville (08/06/19) Coupe Québec Prestige (CQ-1000)

Le format de Victoriaville des deux dernières années déménage à Drummondville avec quelques modifications, dont un raccourci « short chute » pour le meilleur temps de natation, de vélo et de course de l’étape de qualification. Ce sera donc à fond, du début à la fin! C’est donc un format spécial différent que l’an passé, comptabilisé sur 1000 points.

Tous les athlètes seront en action à deux reprises, avec une qualification sur distance sprint en contre-la-montre, départ par ordre aléatoire aux 10 secondes, et des finales regroupant huit athlètes selon le classement de la qualification, sur distance super-sprint 375m/10km/2,5km. Les athlètes ayant fait les meilleurs temps de natation, vélo et course à pied lors de la qualification auront droit à un raccourci (« short chute » pour les fans de Super League) lors de la finale. Ces athlètes pourront couper le parcours à l’endroit indiqué à la course à pied, soit un cône avant tous les autres. Si un même athlète a deux meilleurs temps, il pourra couper le parcours deux cônes avant, à un autre endroit indiqué.

Il faudra donc bien jauger son effort lors de la qualification pour bien se classer pour les finales, tout en se gardant un peu d’énergie pour la finale.

Un athlète d’une finale inférieure ne pourra terminer devant un athlète d’une finale supérieure, même si son temps lors de la finale est inférieur à celui des athlètes classés plus haut. D’où l’importance de la qualification pour le classement final. Un athlète doit prendre le départ de la finale pour avoir droit à son classement.

3e étape – Sherbrooke (16/06/19) Coupe Québec (CQ-800)

Nouvel événement au calendrier de la série Coupe Québec! Sherbrooke sera la première étape sur distance olympique de la série. Elle sera comptabilisée sur 800 points.

4e étape – Gatineau (06/07/19) Coupe Québec Prestige (CQ-1000)

L’ENDURO 3x débarque à Gatineau. Le comité organisateur, grand fan de Super League Triathlon, importe le format sur les abords du lac Leamy, mais sans l’élimination des deux derniers de chaque discipline, ne vous inquiétez pas! Vous aurez à compléter 250m de natation, 6.6km de vélo et 1.6km de course… 3 x et ce, consécutivement. Vous êtes mieux de pratique vos transitions, car il y en aura huit au total! Comptabilisée sur 1000 points.

5e étape – Magog (13/07/19) Coupe Québec Prestige (CQ-1000) 

L’expérience Grand Prix s’installe à Magog! Vivez une distance sprint comme les Élites avec présentation des athlètes, départ de la plage, zone de transition Élite avec supports individuels et bacs, pas de dossard de course si votre nom est sur votre combinaison de triathlon… l’expérience Grand Prix à son meilleur. Attention : Le vélo de route est obligatoire pour les épreuves avec sillonnage. Comptabilisée sur 1000 points. NDLR : Le format COMBO prend une pause de la Coupe Québec de la Coupe Québec.

6e étape – Victoriaville (20/07/19) Coupe Québec (CQ-800)

Nouvelle date pour Victoriaville qui déménage de trois semaines. La Coupe Québec sera sur distance sprint sans sillonnage et sera comptabilisée sur 800 points.

7e étape – Duchesnay (10/08/19) Coupe Québec Prestige (CQ-1000)

Le retour du championnat québécois à Duchesnay sur distance olympique. Comptabilisée sur 1000 points.

8e étape – Valleyfield (18/08/19) Coupe Québec Super Prestige (CQ-1200)

L’expérience Grand Prix accessible à tous! La grande finale de la Coupe Québec aura lieu à Valleyfield avec le championnat québécois sur distance avec sillonnage. Présentation officielle des athlètes, départ en plongée du quai, zone de transition Élite avec supports individuels et bacs, pas de dossard de course si votre nom est sur votre combinaison de triathlon… l’expérience Grand Prix à son meilleur. Attention : Le vélo de route est obligatoire pour les épreuves avec sillonnage. L’étape sera comptabilisée sur 1200 points, seule étape super prestige de la saison.

 

Au plaisir de vous (re)voir en 2019 sur le circuit de la Coupe du Québec. Bon entrainement!

Triathlon Québec est fière de dévoiler les évènements qui seront hôtes des épreuves de qualification 2019. Ces épreuves permettent aux athlètes groupes d’âge membres de Triathlon Québec ou d’une autre fédération provinciale de se classer et de représenter le Canada aux championnats du monde groupe d’âge en 2020.

La participation à l’une des épreuves de qualification est une étape obligée pour se rendre aux mondiaux. Il faut être membre de Triathlon Québec avant la participation à l’épreuve et terminer dans le rang requis. L’âge est calculé en date du 31 décembre de l’année des championnats du monde qui auront lieu à Edmonton pour le triathlon sprint et olympique et à Almere aux Pays-Bas pour les épreuves multisports.

Visitez le calendrier des événements de qualification au Québec.

Visitez également le site de Triathlon Canada pour voir le calendrier national des événements de qualification qui sera mis en ligne sous peu.

Bonne préparation!

 

Économisez 10$ avant le 1er janvier

Afin d’économiser 10$, nous vous invitons à devenir membre ou à renouveler votre adhésion à Triathlon Québec avant le 1er janvier 2019. Nous vous rappelons que Triathlon Canada a communiqué une hausse de tarif de 10$ pour les 16 ans et plus et de 3$ pour les plus jeunes. Cette hausse sera effective au 1er janvier 2019. Votre adhésion annuelle peut être renouvelée jusqu’à 6 mois avant sa date d’échéance.

Dites adieu aux frais de participation

Grande nouveauté cette année ! Afin d’offrir un avantage supplémentaire aux membres de Triathlon Québec, dès 2019, nous éliminerons les frais de participation chargés lors d’une inscription individuelle à un événement. À titre indicatif, ces frais varient entre 2 et 6$ par inscription.

Plusieurs avantages à être membre

En plus de soutenir le développement du triathlon au Québec, de bénéficier d’une assurance responsabilité civile et accident et d’une multitude de rabais en boutiques, être membre de Triathlon Québec vous permet d’économiser le frais d’adhésion d’un jour qui varie entre 20$ et 35$ pour chaque inscription individuelle à une course.

Pour en savoir plus sur les avantages d’être membre

Après avoir évalué toutes les candidatures reçues, le comité de sélection a retenu les finalistes suivants. Voici la liste complète des finalistes pour les catégories qui seront présentées lors de notre gala annuel le 10 novembre prochain à l’hôtel Delta au Centre-ville de Montréal !

Vous pouvez vous procurer vos billets ici !

Athlète Jeunesse féminin : Athlète des catégories U13 ou U15 qui participe régulièrement à des compétitions de niveau provincial et qui s’y illustre

  • Noémie Beaulieu (Club Espoir de Gatineau)
  • Méanne Larochelle (Club Espoir de Gatineau)
  • Alexandra Morel (Rouge et Or)
  • Clara Normand (Tri-o-Lacs)

Athlète Jeunesse masculin : Athlète des catégories U13 ou U15 qui participe régulièrement à des compétitions de niveau provincial et qui s’y illustre

  • Samuel Beaulieu (Club Espoir de Gatineau)
  • Nicolas Bolouri (Tri-o-Lacs)
  • Loic Poulin-Desjardins (Triomax Junior)
  • Jérémy Lajoie (Rouge et Or)

Athlète Junior féminin : Athlète de catégorie Junior qui participe régulièrement à des compétitions de niveau national et international et qui s’y illustre. 

  • Alexandrine Coursol (Club Hippocampes)
  • Kamille Larocque (Équipe Barista)
  • Élizabeth Lemieux (Club triathlon Memphrémagog)

Athlète Junior masculin : Athlète de catégorie Junior qui participe régulièrement à des compétitions de niveau national et international et qui s’y illustre.

  • Pavlos Antoniades (Trimégo)
  • Léo Roy (Les Zéclairs de Nicolet)
  • Félix Plourde-Couture (Trimégo)

Athlète Élite féminin : Athlète de catégorie Élite (circuit ITU) qui participe régulièrement dans des compétitions de niveau national et international et qui s’y illustre

  • Amélie Kretz
  • Élisabeth Boutin
  • Karol-Ann Roy

Athlète Élite masculin : Athlète de catégorie Élite (circuit ITU) qui participe régulièrement dans des compétitions de niveau national et international et qui s’y illustre.

  • Alexis Lepage  (Rouge et Or)
  • Charles Paquet (Rouge et Or)
  • Édouard Garneau (Phoenix)

Athlète Professionnelle féminin : Athlète de catégorie professionnel (circuit longue distance) qui participe régulièrement dans des compétitions de niveau international et qui s’y illustre. 

  • Stéphanie Roy (Trimégo)
  • Valérie Bélanger (Rouge et Or)
  • Pamela-Ann Bachelder St-Pierre (Rouge et Or)

Athlète Professionnel masculin : Athlète de catégorie professionnel (circuit longue distance) qui participe régulièrement dans des compétitions de niveau international et qui s’y illustre. 

  • Antoine Jolicoeur-Desroches
  • Christopher Busset (Capitale Triathlon)
  • Simon B. Lalonde

Athlète groupe d’âge féminin : Athlète groupe d’âge qui participe régulièrement à des compétitions de niveau provincial et occasionnellement de niveau national et qui s’y illustre.

  • Annie-Claude Bédard (Triathlon Laval)
  • Jennifer Brodeur (Club Orange)
  • Rachel Quirion-Arguin (Rouge et Or Triathlon)

Athlète groupe d’âge masculin : Athlète groupe d’âge qui participe régulièrement à des compétitions de niveau provincial et occasionnellement de niveau national et qui s’y illustre

  • Antoine Poirier (Jet Triathlon)
  • Pierre Heynemand (Jet Triathlon)
  • Vincent Bellhumeur (Rouge et Or Triathlon)

Club développement (jeunesse et junior) : Club de triathlon affilié à Triathlon Québec ayant un volet jeunesse ou junior qui contribue de façon remarquable à la promotion et au développement du triathlon dans sa région par sa structure d’encadrement et par l’organisation d’activités et dont les athlètes se sont démarqués sur le circuit de compétition provinciale.

  • Club Espoir de Gatineau
  • Club triathlon Memphrémagog
  • Club de triathlon Triosisko

Club adulte (groupe d’âge) : Club affilié à Triathlon Québec regroupant des athlètes masculins et féminins compétitionnant sur les événements de niveau provincial, national ou international et contribue de façon remarquable à la promotion et au développement du triathlon pour les athlètes groupe d’âge.

  • Capitale Triathlon
  • Club Orange
  • Triathlon Rive-Sud (TRS)

Entraineur développement : Personne reconnue pour sa compétence et ses interventions dans l’entraînement, le développement et la performance d’athlètes en triathlon des catégories U13, U15 et Junior qui s’illustrent majoritairement sur la scène provinciale et quelquefois sur la scène nationale.

  • Éric Deshaies (Club Espoir de Gatineau)
  • Félix Levesque-Pero (Rouge et Or)
  • Daniel Soucy (Memphrémagog)

Entraineur excellence : Personne reconnue pour sa compétence et ses interventions dans l’entraînement, le développement et la performance d’athlètes en triathlon des catégories Junior, Élite ou Professionnel qui s’illustrent majoritairement sur la scène nationale ou internationale

  • Pascal Dufresne (Trimégo)
  • Pierre-Yves Gigou (Rouge et Or)

Événement – niveau régional : Tout événement multisports partenaire de Triathlon Québec réunissant majoritairement des athlètes de la région hôte et ayant un impact positif sur la communauté locale.

  • Triathlon de Charlevoix
  • Cross-Triathlon de Bromont
  • Triathlon de la Baie de Beauport
Événement – niveau provincial : Tout événement multisports partenaire de Triathlon Québec réunissant majoritairement des athlètes du Québec et ayant été l’hôte d’une étape de la Coupe du Québec, d’un championnat québécois ou d’une étape de la Série Grand Prix
  • Triathlon/Duathlon de Boucherville
  • Triathlon de Gatineau
  • Triathlon Esprit de Montréal
  • Triathlon Nitek Laser de Nicolet
Événement – niveau international : Tout événement multisports partenaire de Triathlon Québec, Triathlon Canada, ITU ou une corporation internationale réunissant des athlètes de différents pays et ayant lieu au Québec
  • ITU Montréal
  • Trimemphré
  • Xterra Québec Panam Tour
Événement – Programme Triathlon scolaire : Tout événement faisant partie de la série des triathlons scolaires ayant eu un impact positif dans le milieu scolaire
  • Triathlon scolaire CSDHR
  • Triathlon scolaire Les Cèdres
  • Triathlon scolaire Ste-Madeleine
Officiel-le :  Personne reconnue pour sa compétence dans le jugement et l’arbitrage des épreuves multisports partenaires de la fédération de niveau provincial, national ou international
  • Caroline Gélinas
  • Claude Boivin
  • Guy Veillette
Événement – coup de cœur du public : Tout événement multisports partenaire de Triathlon Québec ayant offert une expérience exceptionnelle aux participants (vote du public)
  • Triathlon de Valleyfield
  • Triathlon Esprit de Montréal
  • Le défi du Parc

Le 15 septembre dernier, plus de 200 athlètes se sont réunis à Salaberry-de-Valleyfield pour la deuxième édition du Défi 12 heures. C’est sous une grande chaleur que s’est déroulé l’événement.

Une vingtaine d’athlètes en solo et une cinquantaine d’équipes ont pris le départ à 7h00 et fait du triathlon (375m – 10 km – 2,5 km), du duathlon (2,5 km – 10 km – 2,5 km) ou de la course à pied jusqu’à 19h00.

Cet événement a permis à Triathlon Québec d’amasser plus de 42 500$ pour son programme Triathlon scolaire. Ces dons permettront à Triathlon Québec de poursuivre sa mission auprès des jeunes, particulièrement en milieu défavorisé, pour l’accessibilité au sport et le développement des saines habitudes de vie.

Cette journée, tant intense que festive, s’est clôturée avec un méchoui ainsi qu’une remise de prix, animée par notre invitée d’honneur, Maxim Martin.

Les exploits sportifs de la journée

Chez les athlètes en solo, c’est Jérôme Bresson chez les hommes et Caroline Martineau chez les femmes qui ont réalisé le plus grand nombre de tours, soit 18 et 15 tours respectivement. Caroline, championne québécoise longue distance en titre, a également réalisé le tour le plus rapide chez les femmes.

Chez les équipes, c’est la famille Ouellet, composé de Frédéric Ouellet et son fils Edward qui ont réalisé le plus de tours. Ils ont complété la boucle 20 fois, ce qui leur a permis de battre le record qu’ils avaient établi l’année dernière. Ils ont aussi signé le temps le plus rapide de la journée pour une boucle de triathlon.

Le coureur Denis Morneau était de retour cette année et a parcouru 100 km à la course à pied. Il a alors établi un nouveau record sur le parcours. Un autre coureur solo était présent, Martin Perrier, pompier à la ville de Mont-Tremblant qui a parcouru plus de 50 km vêtu de son habit de pompier.

C’est l’équipe Team King Louis du club Triathlon Rive-Sud qui a amassé le plus de fonds avec une impressionnante récolte de 6495$.

Encore une fois cette année, les Tripeux du Club de triathlon de Sherbrooke se sont mérité le prix de l’équipe la plus dynamique. C’est sous le thème «Kona» qu’ils ont fait leur marque.

Merci à nos partenaires

Nous tenons à remercier encore une fois tous les partenaires de l’événement.

Merci à la ville de Salaberry-de-Valleyfield et à Triathlon Valleyfield qui nous ont offert un support logistique hors pair.

Merci à notre incroyable photographe Jean Roy qui a su capturer en images l’ambiance magique de cette journée.

Merci à Vélo Station qui a offert un service de mécanique vélo aux athlètes tout au long de la journée.

Merci à Café Spill the beans qui a servi de délicieux cafés à nos athlètes et à nos bénévoles.

Merci à Lou-Tec qui a fourni l’éclairage.

Merci à Tribay Market, notre partenaire en nutrition.

Merci à la Boutique du Lac qui a offert un service de location de wetsuit.

Merci à l’Hôtel Plaza Valleyfield, notre partenaire d’hébergement.

Et finalement, merci au IGA Famille Vincent, partenaire des ravitaillements.

Charles Paquet taille sa place parmi l’élite mondiale 

C’est sur une chaussée mouillée que s’est disputée l’épreuve des Séries mondiale (WTS) des hommes dimanche dernier. Deux athlètes québécois étaient sur la ligne de départ, Alexis Lepage et Charles Paquet. Ce dernier en a mis plein la vue aux spectateurs lors de sa première participation à une WTS. Il s’est particulièrement démarqué lors de la portion vélo, alors qu’il s’est accroché au peloton de tête. Ceci a permis à l’athlète de 21 ans d’occuper la 4e position pendant une bonne partie de la course. Il a payé le prix de son échappé en vélo alors qu’il s’est rapidement fait rattraper par les favoris à la course à pied. Il a terminé la course au 29e rang et se dit très satisfait de sa première expérience en WTS. C’est une performance très prometteuse pour l’athlète de Port-Cartier qui avait peu d’expérience sur la distance olympique. Charles Paquet est un athlète à surveiller dans les prochaines années.

Quant à lui, Alexis Lepage connaissait un bon début de course. Il a complété la nage en 17 mins 31 secs et s’est accroché au peloton de tête au début de la portion vélo. Il a malheureusement eu une crevaison, ce qui l’a forcé à arrêter pour changer sa roue. Il a toutefois fait preuve de détermination et de persévérance et a terminé la course au 37e rang. C’est un classement décevant pour l’athlète qui visait plutôt un top-25. Heureusement, sa saison n’est pas terminée. Il aura donc l’occasion de rebondir lors d’une prochaine compétition.

Au final, le champion en titre et favori, Mario Mola, s’est imposé à la course à pied en effectuant une remontée spectaculaire et en prenant le premier rang. Le Norvégien Kristian Blumenfelt et l’Australien Jacob Birtwhistle ont complété le podium. Tyler Mislawchuk a signé la meilleure performance de la délégation canadienne en se classant au 8e rang.

Résultats complets

4e position pour la Canadienne Joanna Brown

L’épreuve des femmes avait lieu samedi. La Canadienne Joanna Brown a égalé son meilleur classement en WTS en terminant la course au 4e rang. C’est d’ailleurs lors de la dernière édition de la WTS Montréal qu’elle avait obtenu ce résultat.

La Britannique Vicky Holland a connu une course parfaite et a remporté l’épreuve avec un temps de 1:59:29. L’Américaine Katie Zaferes a terminé deuxième et Georgia Taylor-Brown, de la Grande-Bretagne, a pris le 3e rang.

L’athlète québécoise Amélie Kretz devait prendre part à l’épreuve, mais a déclaré forfait à la dernière minute, puisqu’elle qui est ennuyée par une blessure à la cheville survenue la semaine dernière.

Résultats complets

Élisabeth Boutin et Pavlos Antoniades se démarquent à la CAMTRI

Chez les femmes, Élisabeth Boutin a obtenu le meilleur résultat canadien de cette compétition avec une cinquième place. Kamille Larocque s’est aussi glissée dans le top 10 en prenant le 9e rang, soit la meilleure performance chez les athlètes d’âges juniors.

Pavlos Antoniades a été le meilleur québécois chez les hommes avec une solide 9e place. De nombreux athlètes de l’Équipe du Québec se sont démarqués en terminant dans le top 15.

Résultats complets

Coupe du Québec : Championnat québécois sur distance olympique

Le Triathlon international de Montréal était aussi l’hôte de la dernière étape de la Coupe du Québec Triathlon de la saison 2018. Les athlètes se disputaient le titre de champion québécois groupe d’âge sur distance olympique, soit 1500 m de nage, 40 km de vélo et 10 km de course.

Chez les hommes, François Fletcher a pris le premier rang. Thomas Tetu et Kevin Bouchard ont complété le podium. Les trois hommes ont fait preuve d’une grande constance tout au long de l’épreuve.

Chez les femmes, Rachel Quirion-Arguin, du club de triathlon Rouge et Or, est repartie avec le titre de championne québécoise. Avant la course, elle se trouvait au 2e rang du classement général de la Coupe du Québec. Tamara Jewett a terminé la course en deuxième position et Christine Crowe, championne de la Coupe du Québec en 2017, a pris le 3e rang.

Résultats complets

Dimanche prochain, Alexis Lepage et Charles Paquet prendront le départ de la Série mondiale de triathlon (WTS) dans le Vieux-Port de Montréal. Les athlètes parcourront la distance standard ou olympique, soit 1500 m de nage, 40 km de vélo et 10 km de course à pied. Ce sera la première fois que les deux partenaires d’entraînements du club Rouge et Or triathlon seront ensemble sur un événement de cette envergure.

Alexis Lepage

Alexis Lepage, 24 ans, sera de retour sur la ligne de départ de la Série mondiale de Montréal. L’année dernière, il était le seul québécois à y prendre part. Il avait alors complété la course au 29e rang. Il cherchera sans doute à améliorer son résultat. Cette course sera très importante pour lui qui a comme objectif de participer aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Charles Paquet

Charles Paquet vivra sa première expérience en Série mondiale ce dimanche à Montréal. C’est une étape importante dans sa carrière sportive. À 21 ans, l’athlète de Port-Cartier est parmi les plus jeunes à prendre part à la compétition. Ce sera l’occasion pour lui de gagner de l’expérience sur la distance olympique et de se mesurer pour la première fois à l’élite mondiale du triathlon. Charles a connu plusieurs performances impressionnantes dans sa carrière. Il avait d’ailleurs été vice-champion du monde Junior en 2016.

 

Amélie Kretz

Malheureusement, l’athlète de Blainville a dû déclarer forfait pour l’épreuve de Montréal à la dernière minute, elle qui est ennuyée par une blessure à la cheville survenue la semaine dernière. Elle compte se reprendre dans les Coupes du monde de fin de saison et à Montréal en 2019.

Soyez au rendez-vous ce dimanche 26 août prochain à 13h30 pour encourager nos deux athlètes! L’épreuve féminine aura lieu le 25 août à 13h30. Une webdiffusion en direct sera disponible sur Radio-Canada Sports.

30 québécois prendront part à la CAMTRI

Le Triathlon international de Montréal sera aussi l’hôte d’une épreuve CAMTRI sur distance sprint. Une délégation impressionnante de jeunes triathlètes québécois prendra part à cette compétition internationale. Edouard Garneau, Pavlos Antoniades, Karol-Ann Roy, Élisabeth Boutin et Céline Marks, qui ont tous réussi un top 10 sur ce type de course cette saison, seront particulièrement à surveiller.

Voici la liste complète des athlètes québécois en action :

Hommes Femmes
Jeremy Obrand (Westmount) Andréanne Brière-Dulude (Mont-Royal)
Edouard Garneau (Lachine) Karol-Ann Roy (Laval)
Francis Lefebvre (Laval) Kamille Larocque (Gatineau)
Rémi Poirier (Joliette) Claudelle Dumas (Port-Cartier)
Pavlos Antoniades (Trois-Rivières) Claudie Simard (Saguenay (La Baie))
Félix Plourde-Couture (Trois-Rivières) Alexandrine Coursol (St-Jean-sur-Richelieu)
Nicolas Gilbert (Trois-Rivières) Elisabeth Boutin (Les Cèdres)
Xavier Houle (Trois-Rivières) Marie-Ange Hébert (Saint-Basile-le-Grand)
Nicolas Harvey (Québec) Céline Marks (Saint-Bruno-de-Montarville)
Jérémie Martin (Saint-Bruno) Ariane Lalancette (Québec)
Filip Mainville (Lac-Beauport) Élizabeth Lemieux (Hatley)
Gabriel Legault (Boucherville)
Zed Roy (Longueuil)
Edward Ouellet (Drummondville)
Thomas Windisch (Sherbrooke)
Edmond Roy (Nicolet)
Nicolas Proulx-Bégin (Rimouski)
Thomas Bilodeau (Sainte-Marie-de-Beauce)
Olivier Forest (Trois-Rivières)

Vous pourrez encourager les athlètes au Vieux-Port de Montréal ce samedi, 25 août alors que le départ sera donné à 10h00 pour les femmes et à 11h00 pour les hommes.

Dimanche dernier, près de 2500 athlètes étaient sur la ligne de départ du Ironman Mont-Tremblant. Un brouillard épais sur la Lac Tremblant a retardé le départ de la course de 45 minutes.

Le Québécois Antoine Jolicoeur Desroches a signé le temps de nage le plus rapide de la journée. Il a complété les 3,8 km de nage en 50 min 01 sec. Au vélo, le Canadien Cody Beals l’a rapidement doublé. Cody Beals, qui en était à son premier Ironman 140.6, gardera la tête pour le reste de la course et terminera au premier rang.

Le favori Lionel Sanders a terminé la course au deuxième rang suivi de l’américain Matthew Russell. Antoine Jolicoeur Desroches termine finalement la course au pied du podium.

Chez les femmes, c’est l’Australienne Liz Blatchford qui termine au premier rang. Les Américaines Lauren Brandon et Meredith Kessler complètent le podium. Cette dernière avait d’ailleurs terminé le Ironman 70.3 Mont-Tremblant au premier rang en juin dernier.

La Québécoise Valérie Bélanger, qui en était à son premier Ironman 140.6, s’est classée au 5e rang.

La course mythique s’est clôturée dans la nuit après 17 heures de compétition.

Les 18 et 19 août dernier, l’équipe de Triathlon Québec était au Triathlon de Valleyfield. Des athlètes de tous les niveaux se sont réunis lors de ce rendez-vous sportif. Voici notre compte rendu :

Championnat québécois avec sillonnage

Cette année le Triathlon de Valleyfield était l’hôte d’une étape de la Coupe du Québec et du championnat québécois sur distance sprint avec sillonnage. Pour l’occasion, les athlètes ont pu vivre l’expérience Grand Prix à son meilleur; présentation officielle des athlètes, départ en plongée à partir du quai, zone de transition élite avec support à vélo individuel identifié. Les athlètes de la catégorie junior prenaient le départ avec les athlètes groupe d’âge, ce qui a donné place à une course unique.

Chez les hommes, le champion québécois junior en titre, Léo Roy, a terminé la course au premier rang, suivi de Jérémy Gouin et de Samuel Côté.

Chez les femmes, c’est Myriam Michaud qui a remporté le titre de championne québécoise. Elle occupe aussi le premier rang de la Coupe du Québec chez les femmes. Anne Marie Koszegi et Sarah Hamel ont complété le podium.

L’épreuve était comptabilisée sur 1000 points. Vous trouverez les résultats complets ici.

Coupe du Québec Jeunesse

Le Triathlon de Valleyfield était aussi l’hôte de la dernière étape de la Coupe du Québec Jeunesse. Voici les résultats des courses :

CQJ – U15 hommes CQJ – U15 Femmes
1- Loic Poulin-Desjardins 1- Clara Normand
2- Nicolas Bolouri 2- Alexandra Morel
3- Nathan Grondin 3- Marika Couture

Résultats complets

CQJ – U13 Hommes CQJ – U13 Femmes
1- Samuel Beaulieu 1- Meanne Larochelle
2- Laurent Tétreault 2- Shelby Lajeunesse
3- Samuel Fleury-Nadeau 3- Anelia Lapierre

Résultats complets

Mon premier triathlon

Le Triathlon de Valleyfield était aussi un événement D3couverte. Ces événements sont accessible à tous et sont spécifiquement adaptés pour accueillir ceux et celles qui font leur premier triathlon. Ils offrent un encadrement personnalisé pour les athlètes, une clinique «Mon premier triathlon» ainsi qu’une visite du parcours.

Plus d’une centaine d’athlètes y ont complété leur premier triathlon lors de l’événement.

Qu’est-ce que le relais mixte?

Samedi dernier, l’Équipe du Québec a remporté le championnat canadien de relais mixte à Toronto. Avant de revenir sur cette belle performance, voici quelques points à retenir sur cette discipline à ne pas confondre avec le triathlon en équipe où les participants se partagent la nage, le vélo et la course.

  1.  Les équipes sont composées de quatre athlètes soient deux femmes et deux hommes et l’ordre du relais est toujours femme – homme – femme – homme
  2. Chaque athlète doit compléter un triathlon d’une distance très courte (environ le 1/3 de la distance sprint, soit 250 mètres de natation, 7 kilomètres de vélo et 1,7 kilomètres de course à pied), puis passe le relais au prochain athlète de l’équipe. L’enchaînement des quatre relais prend environ 1h20 et réserve toujours de belles surprises.
  3. Cette discipline sera pour la première fois au programme des Jeux olympiques en 2020. Toutefois, un championnat du monde se tient annuellement depuis 2009 et elle est présente aux Jeux du Commonwealth depuis 2014. Elle est aux Jeux du Canada sous cette forme depuis 2009 et aux Jeux du Québec depuis 2016.

Pour avoir une meilleure idée de comment se déroule un relais mixte, vous pouvez visionner les faits saillants des derniers championnats du monde.

La prochaine épreuve de la Série mondiale de relais se déroulera à Edmonton ce samedi ! Regarder en direct

À Tokyo, 11 pays pourront aligner une équipe dans cette discipline. Pour se qualifier le Canada doit performer le mieux possible à chaque étape de la Série Mondiale de relais pour terminer parmi les sept meilleures nations au terme de la simulation. Sinon, il restera une dernière chance de qualification lors de l’événement ultime au printemps 2020 où trois autres équipes sécuriseront leur place. À titre de pays hôte, le Japon bénéficie d’une place assurée. Lorsque le pays sera qualifié, Triathlon Canada fera la sélection de ses quatre relayeurs.

Le Québec se classe au 1er rang au Championnats canadien de relais mixte à Toronto

Pour revenir à Toronto, c’est le quatuor formé d’Emy Legault, Thomas Windish, Andréanne Brière-Dulude et Édouard Garneau qui a eu le dessus sur les équipes provinciales. Il n’en fallait d’ailleurs pas beaucoup pour battre l’équipe américaine qui l’a devancé par moins de vingt secondes. Le Québec avait également aligné trois autres équipes qui ont respectivement terminé 3e, 4e et 8e du championnat, une très belle performance collective où chaque athlète a bien exécuté son segment. Voici les autres formations qui représentaient le Québec.

Québec 2 : Céline Marks, Gabriel Legault, Claudie Simard, Jérémy Obrand

Québec 3 : Élizabeth Lemieux, Jérémie Martin, Ariane Lalancette, Anthony Cloutier

Québec 4 : Claudelle Dumas, Francis Lefebvre, Sandrine Veillette, Samuel Côté.

Tous les résultats sont disponibles ici – https://www.triathlon.org/results/result/2018_toronto_camtri_triathlon_mixed_relay_american_cup/329745

Voici également un article et des photos de l’événement par triathlon magazine : https://triathlonmagazine.ca/feature/national-champions-crowned-at-the-toronto-triathlon-festival-2/