C’est avec grand plaisir que Triathlon Québec pourra offrir ses formations pour entraineurs entièrement en présentiel cet automne. En effet, trois formations complètes (théorie et pratique, sur deux jours) sont prévues pour ceux qui veulent débuter le processus de formation. Ces trois mêmes formations seront ouvertes aux entraineurs qui ont déjà complété la théorie en ligne sur un jour dans la dernière année, leur permettant ainsi de participer seulement à la deuxième journée (pratique) de la formation de leur choix (selon la clientèle cible de leur formation théorique). Nous rappelons que ces derniers entraineurs doivent compléter leur partie pratique avant le 31 mars 2022, sans quoi leur permission temporaire d’entraîner des athlètes ne sera plus valide.

Formation entraineur communautaire adulte – Montréal (INS)

L’entraineur communautaire adulte encadre les athlètes des catégories 16 ans et plus en leur enseignant les habiletés de base du triathlon et en les initiant à la compétition. L’entraineur communautaire met l’accent sur la participation sécuritaire, le développement technique-physiologique-tactique et le plaisir. Ce contexte est conçu pour les entraineurs d’athlètes qui sont au stade Vie active du DLTA.

OPTION 1 : 23-24 octobre : théorie + pratique : 150$ : max 10 participants

OPTION 2 : 24 octobre : pratique : 75$ (doit avoir fait la théorie en ligne adulte au préalable) : max 8 participants

Date limite : 19 octobre 2021, 23h59

Formation entraineur communautaire jeunesse – Québec (Cégep de Sainte-Foy le 23 octobre et PEPS UL le 24 octobre)

L’entraineur communautaire jeunesse encadre les athlètes des catégories Initiation 1 à U15 en leur enseignant les habiletés de base du triathlon et en les initiant à la compétition. L’entraineur communautaire met l’accent sur la participation sécuritaire, le développement technique-physiologique-tactique et le plaisir. Ce contexte est conçu pour les entraineurs d’athlètes qui sont aux stades Enfant actif, S’amuser grâce au sport et Expérimentation du DLTA.

OPTION 1 : 23-24 octobre : théorie + pratique : 150$ : max 10 participants

OPTION 2 : 24 octobre : pratique : 75$ (doit avoir fait la théorie en ligne jeunesse au préalable) : max 8 participants

Date limite : 19 octobre 2021, 23h59

Formation entraineur communautaire adulte – Québec (Cégep de Sainte-Foy le 6 novembre et PEPS UL le 7 novembre)

L’entraineur communautaire adulte encadre les athlètes des catégories 16 ans et plus en leur enseignant les habiletés de base du triathlon et en les initiant à la compétition. L’entraineur communautaire met l’accent sur la participation sécuritaire, le développement technique-physiologique-tactique et le plaisir. Ce contexte est conçu pour les entraineurs d’athlètes qui sont au stade Vie active du DLTA.

OPTION 1 : 6-7 novembre: théorie + pratique : 150$ : max 10 participants

OPTION 2 : 6 novembre : pratique : 75$ (doit avoir fait la théorie adulte en ligne au préalable) : max 8 participants

Date limite : 2 novembre 2021, 23h59

 

Voici un rappel des cheminements possibles :

  • Formation communautaire (théorique et pratique) en présentiel
    Sur 14-16 heures
    Coût : 150,00$
  • Formation communautaire (théorique) en ligne
    Sur 7-8 heures
    Coût : 75,00$
    +
    Formation communautaire (pratique) en présentiel
    Sur 7-8 heures
    Coût : 75,00$

Pour tous les détails concernant le processus de reconnaissance des entraineurs, cliquez  ICI

La fin de semaine passée avait lieu la 26ème édition du Trimemphré Magog, hôte de la 4ème étape de la Série Grand Prix et des 4ème et 5ème étapes de la Coupe Québec présentée par Spark Sports Nutritions. Il s’agissait également des championnats Québécois sur distance olympique et longue distance. Malgré des conditions de chaleur accablantes, les organisateurs du Trimemphré ont une fois de plus démontrés tout leur savoir faire.

Série Grand Prix – Noémie Beaulieu et Charles Paquet récidivent !

Retour sur format sprint pour cette 4ème et pénultième étape de la Série Grand Prix. Chez les femmes, en l’absence de Maïra Carreau, Emy Legault et Noémie Beaulieu, toute deux déjà gagnantes d’une manche cette saison, faisaient figure de favorites. Première à sortir de l’eau, Claudie Simard embarquait sur le vélo en compagnie d’un gros groupe d’athlètes composé des principales favorites du jour. Cependant, ce parcours très sélectif, avec notamment la montée de la côte Southière, permettait à Emy Legault de faire parler ses qualités de grimpeuse et de déposer le vélo en T2 avec une vingtaine de secondes d’avance sur ses poursuivante. Sous une chaleur de plus en plus oppressante, un groupe composé de Noémie Beaulieu, Kamille Larocque, Clara Normand, Céline Marks, Marika Couture et Colette Reimer faisait finalement la jonction au 2.5km avec l’athlète de Tri-O-Lacs. Sur la deuxième boucle, Noémie Beaulieu et Céline Marks se détachaient progressivement, Kamille Larocque étant la seule à pouvoir suivre le rythme des deux jeunes femmes. C’est finalement dans la dernière ligne que Noémie Beaulieu (58:25) plaça und attaque pour se débarrasser définitivement de Céline Marks (58:29). Kamille Larocque (58:37) complétant le podium.
Chez les hommes, si Mathis Beaulieu arrivait avec le statut de leader au classement général, la présence de Charles Paquet et une chute à vélo lors de la reconnaissance du parcours allait complexifier sa tâche. Après une natation pour le moins “brumeuse”, Charles Paquet complétait les 750m en première position suivit par Olivier Desjardins et Filip Mainville. Ils étaient rejoints à la sortie de la T2 par Nicolas Boulouri et le local de l’étape Mickaël Simard. Les cinq hommes de tête se faisait finalement rejoindre par le groupe de chasse et un peloton d’une quinzaine d’athlète arrivait groupé en T2. À la course pied, Charles Paquet (50:08) se détacha rapidement de ses poursuivant avec un 5km couru en 15’10”. Derrière, une chaude lutte opposa Léo Roy (50:57) et Filip Mainville (51:16) et c’est finalement le plus jeune des deux athlètes du Rouge et Or qui prit la deuxième place.

Coupe Québec Spark – Championnat Québécois distance olympique

Comme vous l’avez sûrement vu passer sur les réseaux sociaux, c’est un championnat québécois sur une distance olympique un peu particulière qui s’est déroulé à Magog. En effet, les conditions de chaleur ont amené les organisateurs et les officiels de Triathlon Québec, de concert avec la Santé Publique, à raccourcir la course pied à 5km au lieu du 10km habituel.
Chez les hommes, Antoine Michaud (01:45:51) confirme qu’il est l’homme fort de cette saison 2021. L’athlète de Bionick Triathlon, entrainé toujours à bloc par Fred Jardot, réussit le doublé après sa victoire lors du championnat québécois sur distance sprint qui s’est tenu à Gatineau à la fin juillet. Il s’impose devant Nicolas Masse-Savard (01:50:08) et Paul Lavoie (01:51:32), gagnant de la Coupe Québec 2019, qui faisait son grand retour à la compétition. Chez les femmes,  c’est Isabelle Rouleau (01:56:37) qui monte sur la plus haute marche du podium devant Justine Bluteau-Girard (01:56:48) et Alice Côté-Allard (01:57:30).

Coupe Québec Spark – Championnat Québécois longue distance

Comme pour la distance olympique, c’est donc un triathlon longue distance un peu raccourci (1okm au lieu de 21km à la course) qui attendait les quelques 200 athlètes inscrits à cette épreuve. Chez les femmes, Clara Emond (03:51:06) a impressionné sur le vélo et à la course à pied avec les meilleurs temps féminin de la journée. Elle s’impose devant sa compère du Rouge et Or, Rachel Quirion-Arguin (04:04:06) et Marie-France Roy (04:10:30). Du côté des messieurs, après sa victoire lors du demi du Lac William, Nicolas Gilbert (03:16:50) s’avançait avec l’étiquette de grand favori. Un statut qu’il a amplement confirmé en déposant le vélo en T2 avec près de vingt minutes d’avance sur son plus proche poursuivant et un très probable record du parcours (2h06 pour 90km soit 42.77km/h de moyenne). Une avance qui diminua un peu à la course mais amplement suffisante pour s’imposer devant Jérémy Martin (03:30:53) et Alexandre Fortin (03:39:24).

Coupe Québec Jeunesse

Pour cette 4ème étape, retour avec un format plus classique, autorisant le sillonnage. Chez les femmes U15,  c’est l’athlète de la Nouvelle-Écosse, Abby Lewis, qui remporte les honneurs suivie de Samantha Woods (Tri-O-Lacs) et de Béatrice Normand (Tri-O-Lacs). Chez les hommes U15, Léandre Binette confirme sa suprématie et remporte la médaille d’or devant Loïc Poitras et Philippe Tarini. Chez les femmes U13, c’est Alysson Lavallée  qui monte sur la plus haute marche du podium malgré une pénalité de 10 secondes, suivie de Danika Robert et de Camille Brouillard. Finalement, chez les hommes U13, Robi Racine, Zachary Mecteau et Vincent Leduc forment le podium.

Coupe Québec Duathlon – 2ème étape

Les duathlètes étaient également à l’honneur puisque le Trimemphré accueillait également la deuxième étape de la Coupe Québec duathlon après une première étape à Valleyfield qui avait vu Jacob Sanders et Pascale Gougeon remporter le championnat québécois sur distance sprint. À Magog, la victoire revient à Anne-Michele Delobbe qui s’impose justement devant Pascale Gougeon et Frédérique Pérusse. Chez les hommes, la victoire revient à Marc-Andre Bernard devant Vincent Genereux et Benjamin Guerard.

Les classements de la Coupe Québec en ligne demain !

Nous savons que vous les attentez tous et nous travaillons d’arrache pied afin de les mettre en ligne dès demain ! Nous nous excusons pour ce retard.

Alors qu’il sera l’hôte des Championnats du monde sur distance sprint en 2022, l’édition 2021 du Triathlon Mondial Groupe Copley se voulait être une répétition générale avec la présence des meilleurs triathlètes au monde. En effet, Montréal était la première occasion où World Triathlon essayait son nouveau format par élimination alors que du côté de la Série Grand prix, on retrouvait pour la première fois de la saison un format spécial. Le Vieux-Port était également l’hôte des 3ème étapes de la Coupe Québec présentée par Spark Sports Nutrition au niveau groupes d’âge et jeunesse.

Un défi organisationnel immense, un nouveau format intense. Voilà ce que promettait cette édition 2021 du Triathlon Mondial Groupe Copley. Pour le directeur de course, Éric Noël “on peut définitivement dire mission accomplie pour cet événement test en vue des championnats du monde de 2022 ! Organiser l’un des premiers événements internationaux au pays en situation de pandémie a été un défi titanesque avec toute la logistique qui en découle. Malgré les restrictions liées au protocole COVID-19, nous avons tout de même pu offrir une expérience mémorable pour les jeunes U13 et U15 de la série Coupe Québec et aux athlètes de la série Grand Prix qui ont utilisé la zone de transition des Élites. Le défi Triple Couronne a également été un beau succès pour les personnes assez « crinquées » pour se lancer ce défi! Cela étant dit, on a tous très hâte de récidiver et de pouvoir organiser des épreuves plus « standards » avec des départs de masse et souligner les accomplissements de tous avec des podiums groupes d’âge. Maintenant, planchons sur les championnats du monde de 2022 !”

WTCS – Un triplé français historique, Flora Duffy continue sur sa lancée

Les meilleurs triathlètes mondiaux étaient en action dès le vendredi pour les qualification de l’épreuve éliminatoire. Un nouveau format intense qui se déroule sur deux jours. La distance est très courte, soit un super sprint : 300 m de natation, 6,6 km de vélo et 2 km de course. Après les qualification et les repêchages, aucun canadien n’était parvenu à obtenir son ticket pour les finales du samedi. Amélie Kretz, de Sainte-Thérèse, a été contrainte à l’abandon lors des qualifications de vendredi en raison d’une blessure, tandis que le Montréalais Jérémy Briand n’a pas été en mesure de se qualifier pour la finale.
Le samedi, la championne olympique Flora Duffy prenait le meilleur sur trois américaines (23:07) pour mettre la main sur un deuxième titre en carrière au triathlon international de Montréal. Elle devançait Taylor Knibb (23:14) , qui a été devant sur le vélo pendant toutes les courses du week-end et Taylor Spivey (23:24) qui se consolait de sa non participation aux Jeux olympiques avec une belle troisième place.
Chez les hommes, pas moins de quatre français avaient fait le déplacement et cela en a valu la peine puisque  la grande finale a abouti à un retentissant triplé. Qualifié de justesse lors de la deuxième course (9e), Dorian Coninx (22:07) a franchi la ligne en tête, juste devant Vincent Luis (22:08) et Léo Bergère (22:10), pour remporter sa deuxième WTS. La France réalise un triplé historique, un exploit réalisé seulement pour la deuxième fois de l’histoire.

Relai Mixte – Des performances encourageantes pour Emy Legault et Jérémy Briand

C’est à la maison que Jérémy Briand et Emy Legault ont vécu leur première sélection en relai mixte à l’occasion d’une étape des Séries mondiales de triathlon. Les deux québécois étaient associés à la jeune Ontarienne Kira Gupta-Baltazar et au Britanno-Colombien Brock Hoel. Si Kira Gupta-Baltazar sortait première de l’eau, l’écart s’est toutefois creusé au fur et à mesure avec les meilleures équipes en lice. Ce sont finalement les Américains qui ont eu le dernier mot pour s’imposer, suivis des Néo-Zélandais et des Italiens. Dernier relayeur de la formation, le Québécois Jérémy Briand a franchi la ligne d’arrivée en 8e place.

Série Grand Prix – Charles Paquet et Noémie Beaulieu confirme leur bonne forme

Après deux étapes sur format sprint, place à la nouveauté ! Au programme, des demi finales en contre-la-montre sur super-sprint puis des finales A et B en fonction des résultats du matin sur la même distance.
Chez les femmes, en l’absence de Kira Gupta-Balthazar et d’Emy Legault, vainqueurs des deux premières étapes, plusieurs athlètes pouvaient prétendre à la victoire. Première à sortir de l’eau, Maïra Carreau embarquait sur le vélo en compagnie d’un petit groupe d’athlètes composé de Noémie Beaulieu, Claudie Simard, Kamille Larocque et Jamie Harker. Arrivées groupées en T2, la victoire allait donc se jouer à la course entre ces six jeunes femmes. C’est finalement Noémie Beaulieu (22:05) qui réussit à tirer son épingle du jeu à la faveur d’une incroyable course pied pour s’imposer devant Maïra Carreau (22:11) et Kamille Larocque (22:35).
Chez les hommes, alors que nous aurions aimé le voir en action sur la WTSC, Charles Paquet (19:55) faisait figure de favori et a assumé son statut. Sortit de l’eau en tête en compagnie de Filip Mainville, les deux athlètes du Rouge et Or ont pris les commandes de la course pour ne plus jamais les lâcher. À la course à pied, l’athlète de Port-Cartier prit le meilleur sur son jeune compère et glane une deuxième victoire en deux participations cette saison. Il est donc accompagné sur le podium de Filip Mainville (20:09) et de Mathis Beaulieu (20:21).

Coupe Québec présentée par Spark – Distance sprint

Retour sur distance sprint pour les participants de la Coupe Québec présentée par Spark Sports Nutrition. C’est désormais une habitude, le départ « rolling start » était à l’ordre du jour afin de respecter la distanciation. Chez les hommes, la victoire revient au Calgarien Hayden Woodrow (57:54) devant l’athlète de l’université de Montréal au vélo en bois Ilrick Duhamel (1:01:36) et Étienne Chevrier (1:02:31), qui comme sa fille chez les U13, monte sur le podium. Chez les femmes, c’est l’athlète de Vancouver, Chelsea Raymond (1:09:13) qui monte sur la plus haute marche du podium devant Ann-Sophie Czech (1:09:55) et Annabelle Laurin (1:10:15). 

Coupe Québec Jeunesse – les U13/U15 installés comme leurs idoles

À la dernière minute, et ce grâce à la bonne volonté du comité organisateur du TMGC, les jeunes triathlètes québécois ont eu la chance de bénéficier de la même zone de transition que leurs idoles. Comme lors de la première étape en Outaouais, le sillonnage était interdit pour cette troisième étape. Chez les femmes U15, le podium est un copié/collé de la semaine passée avec la victoire de Samantha Wood (Tri-O-Lacs) suivie de Charlotte Fournier (Jet Triathlon) et de Béatrice Normand (Tri-O-Lacs). Chez les hommes U15, après sa disqualification de Duchesnay, Léandre Binette prit sa revanche et remporte la médaille d’or devant le Saskatchewanais Henry Bristol et Philippe Tarini. Chez les femmes U13, c’est Danika Robert qui monte sur la plus haute marche du podium, suivie de Catherine Chevrier et de Elaine King. Finalement, chez les hommes U13, Vincent Leduc, Alexandre Lajoie et Leiland O’Reilly forment le podium.

Nouveauté : un défi triple courronne très apprécié !

La promesse était la suivante : “Vous aurez l’opportunité de prendre part au nouveau Défi Triple Couronne en participant à deux distances et de tripler le plaisir ! Ce défi « Triple Couronne Montréal 2021 » inclut le combo sprint/super sprint ainsi qu’un deuxième super sprint, juste pour que ça fasse encore plus mal dans les cuisses”. La promesse semble avoir été tenue et ce nouveau défi très apprécié des triathlètes. Un nouvel incontournable du triathlon au Québec ?!

Retrouvez l’ensemble des résultats ici !

C’est ce samedi 7 août qu’avaient lieu les deuxièmes étapes de la Série Grand Prix et de la Coupe Québec présentée par Spark Sports Nutrition  sur les bords de la rivière Jacques Cartier. Pour l’occasion, les jeunes et les élites étaient à l’honneur puisque le triathlon Duchesnay était l’hôte des championnats Québécois U13, U15, Junior et Élites/U23. 

Série Grand Prix – Championnat Québécois 2021

En l’absence de Charles Paquet et de Kira Gupta-Balthazar, vainqueurs de la première étape à Gatineau, plusieurs athlètes pouvaient prétendre  de cette deuxième étape sur format sprint.
Les messieurs étaient les premiers à prendre le départ et c’est Oliver Desjardins, qui sortait en premier de l’eau suivit par un groupe composé d’une dizaine d’athlètes. Ce groupe reprit rapidement le jeune athlète du club Hippocampe et collabora afin de ne pas voir revenir les deux pelotons de chasse. La victoire se joua finalement à la course entre trois athlètes du Rouge et Or, Mathis Beaulieu, Filip Mainville et Léo Roy. C’est finalement le premier nommé qui réussit à prendre le meilleur sur ses compères et remporter la médaille d’or. Une performance qui lui permet de s’emparer de la tête de la Série Grand Prix après sa deuxième place de Gatineau. Il était accompagné sur le podium par Filip Mainville (57:13) et Léo Roy. Mathis Beaulieu (57:04) s’adjugea donc le titre de champion québécois junior devant Léo Roy (57:22) et Nolan Turgeon (59:22). Filip Mainville quant à lui se voyait décerner le titre de champion québécois Élite/U23 devant Zed Roy (57:34) et Nicolas Harvey (57:50).
Chez les femmes, la favorite du jour Emy Legault (1:03:53) sortait de l’eau accompagnée de Claudie Simard, Maïra Carreau et Noémie Bealieu. Sur le vélo, les quatre athlètes réussirent à conserver leur l’avance sur un deuxième peloton mené par Sévérine Bouchez. À la course à pied, c’est finalement l’athlète du club Tri-O-Lacs, Emy Legault (1:03:53), qui prit le meilleur pour s’imposer et prendre la tête du classement général de la Série Grand Prix. Noémie Beaulieu (1:04:04) se classe finalement deuxième devant Maïra Carreau (1:04:27).
L’athlète de Gatineau conserve donc son titre de championne québécoise junior devant, comme l’an passé, Maïra Carreau et Marika Couture (1:04:59). Chez les Élites/U23, Emy Legault grimpait sur la plus haute marche du podium devant Sévérine Bouchez (1:04:30) et Kamille Larocque (1:04:43).

Coupe Québec Jeunesse – Championnat Québécois U13/U15 2021

À la différence de la première étape en Outaouais, le départ de masse et le sillonnage étaient de retour pour ces championnats provinciaux. Comme à Gatineau, c’est Samantha Wood (Tri-O-Lacs) chez les femmes U15 qui l’emporte, suivie de Charlotte Fournier (Jet Triathlon) et de Béatrice Normand (Tri-O-Lacs). Chez les hommes U15, suite à la disqualification de Léandre Binette en raison d’une erreur de parcours, les honneurs reviennent à Patrick David suivi d’Alexandre Lavigne et de Léo Savoie. Chez les femmes U13, c’est Allyson Lavallé qui monte sur la plus haute marche du podium,  suivie de Danika Robert et de Catherine Chevrier. Finalement, chez les hommes U13, Zachary Mecteau, Robi Racine et Matisse Émond forment le podium de ce championnat québécois 2021.

Coupe Québec – Distance olympique

Après une 1ère étape sur distance sprint, les participants de la Coupe Québec présentée par Spark Sports Nutrition se voyaient proposer une deuxième étape sur format olympique, toujours avec un départ « rolling start » afin de respecter la distanciation. Chez les hommes, la victoire revient à l’ancien athlète de l’Équipe du Québec Gabriel Legault (2:03:44) du Rouge et Or, devant le vainqueur de la première étape, Antoine Michaud (2:04:43) et Jérémie Toutant (2:08:36). Chez les femmes, c’est l’athlète du Rouge et Or, Rachel Quirion-Arguin (2:17:22) qui réalise un rêve de longue date en soulevant la bannière pour seulement huit secondes devant Alice Cote-Allard (2:17:30) gagnante de la première étape, et Andrée-Anne Dumont (2:20:25), lauréate de la Coupe Québec 2019.

Retrouvez l’ensemble des résultats ici !

C’est ce samedi 31 juillet sur la plage du Lac Leamy que la Série Grand Prix et la Coupe Québec présentée par Spark Sports Nutrition reprenaient leurs droits après plus d’un an d’absence. Comme toujours à Gatineau, le comité organisateur a su se montrer à la hauteur de l’évènement et rendre une copie parfaite pour célébrer ces retours à la compétition.

Triathlon olympique

Les premiers à entrer en action par cette belle journée ensoleillée étaient les participants de l’olympique. Bien que cette année les forces de l’armée canadiennes étaient absentes (elles seront de retour pour sûr en 2022), quelques noms bien connus du triathlon québécois étaient présents pour garantir une course relevée. À commencer par le vainqueur, Jérémie Toutant (2:01:30) qui s’impose devant Philippe Reynolds (2:03:39) et Josh Bird (2:06:07). Chez les femmes, la victoire revient à Astrid Peregord (2:21:24) alors que Lisanne Guerin (2:22:06) et Jessica Huza complètent le podium (2:23:57).

Série Grand Prix

Ensuite, il était temps pour les athlètes de la Série Grand Prix de briser la glace sur un format sprint avec sillonnage. Avec la présence de plusieurs Ontariens sur la liste départ et un total de 74 athlètes, la compétition s’annonçait rude chez les hommes comme chez les femmes. Les messieurs étaient les premiers à prendre le départ et c’est Charles Paquet, favori annoncé de l’épreuve, qui sortit premier de l’eau en 9’33” suivi de près par Thomas Bilodeau. Les deux athlètes du Rouge et Or tentèrent de jouer leur carte sur le vélo mais ils étaient poursuivis par un peloton d’une dizaine d’athlètes qui les reprirent dans le dernier tour. La décision se faisait donc à la course. À la faveur d’une accélération à 2km de l’arrivée, Charles Paquet se détacha de ses poursuivants pour remporter la médaille d’or et les 500$ de bourses qui viennent récompenser cette performance. Il était accompagné sur le podium par le jeune Mathis Beaulieu et Filip Mainville. Nicolas Harvey et Léo Roy venant compléter le tir groupé du Rouge et Or en prenant respectivement les 4e et 5e place.
Chez les femmes, comme attendu, Kira Balthazar domina outrageusement la portion natation (9’48”) et entra seule en transition avec une vingtaine de secondes d’avance sur sa plus proche poursuivante, Emy Legault. Sur le vélo, l’athlète de Tri-O-Lac parvient à combler son retard et collabora avec l’ontarienne pour conserver de l’avance sur un deuxième peloton emmené par Maïra Carreau. À la course à pied, c’est finalement l’athlète du club C3 qui prit le meilleur pour s’imposer en une 1:01:10. Emy Legault (1:01:30) se classe finalement deuxième devant Maïra Carreau (1:02:10). La locale de l’étape Noémie Beaulieu prenant finalement la 4ème place devant Kamille Larocque.

Coupe Québec – Championnat Québécois distance sprint

Une fois tout ce beau monde sorti de la transition, il était temps de laisser place aux participants de la 1ère étape de la Coupe Québec 2021 présentée par Spark Sports Nutrition de s’élancer pour ce Championnat provincial sur distance sprint. Petite nouveauté, Covid oblige, le départ était donné en « rolling start » afin de respecter la distanciation. Chez les hommes, la victoire revient à l’athlète de Bionick Triathlon, Antoine Michaud (1:01:12) qui s’impose et s’octroie du même coup le titre de champion québécois. On retrouve avec lui sur le podium Etienne Chevrier (1:02:33) du club Tri-O-Lacs et Nicholas Lambert (1:03:18). Chez les femmes, c’est l’athlète du Rouge et Or, Alice Cote-Allard (1:06:26) qui s’adjuge le titre de championne 2021 devant sa compère Maud Marel (1:07:55) et Mathilde Bernard 1:08:44

Coupe Québec Jeunesse – U13/U15

C’est aussi en “rolling start” que les athlètes U13 et U15 ont complété cette première étape de la série. Dans cette épreuve où le sillonnage était interdit. c’est Samantha Wood chez les femmes U15 qui l’emporte, suivie de Charlotte Fournier (00:35:00) et de Agathe Richard (00:36:02). Chez les hommes U15, Léandre Binette (00:31:02) remporte les honneurs, suivi de Léo Savoie (00:32:41) et de Léo Plamondon (00:32:44). Chez les femmes U13, c’est Sophie Ironside (00:38:20) qui monte sur la plus haute marche du podium,  suivie de Allyson Lavallé (00:38:53) et de Catherine Chevrier (00:39:24). Finalement, chez les hommes U13, Vincent Leduc (00:34:51), Robi Racine (00:35:23) et Matisse Émond (00:36:28) forment respectivement le top 3 de l’épreuve.

 

Retrouvez l’ensemble des résultats ici !

Retrouvez l’ensemble des photos de l’évènement ici !

Une fois n’est pas coutume, c’est bien deux premières éditions qui avaient lieu simultanément ce dimanche 25 juillet. D’un côté, un triathlon demi-longue distance au Lac William dans la municipalité de Saint-Ferdinand accueillant 113 téméraires. De l’autre, des triathlons U13, U15, découverte, sprint et olympique à St-Mathieu de Rioux avec un nombre impressionnant pour une première de 33o participants.

Triathlon du Lac William

DAN-TES-QUE ! Voici un bon résumé de la journée qui attendait les participants à ce premier triathlon du Lac William. Si la difficulté était (supposément) connue de tous, des conditions météorologiques sont venues ajouter de la difficulté à un évènement qui en comptait déjà une bonne dose. Alors que la natation était censée être la partie la plus facile au regard du dénivelé du vélo et de la course, le vent et les vagues ont très fortement complexifié les choses. Après la sortie de l’eau, il fallait se mesurer aux 1650m de dénivelé sur 90km (avec des passages à plus de 17%) qu’offrait ce parcours dans un décor somptueux, lorsque la météo offrait l’opportunité de l’admirer. En guise de dessert, un demi-marathon lui aussi vallonné avec près de 450m de dénivelé, mais avec l’apparition du soleil comme récompense.

Sur le plan sportif, Nicolas Gilbert arrivait avec le statut de grandissime favori et l’a assumé avec une performance de très haut niveau. L’ancien athlète de l’Équipe du Québec s’impose dans le temps canon de 4h17’13” devant son ancien compère de l’Équipe du Québec, Jérémie Martin (4h31’34”). Le podium est complété par Olivier Forest (4h37’271”) qui, après avoir dominé notre série de courses virtuelles, est venu confirmer les watts entrevus cet hiver. Chez les femmes, le club du Rouge et Or n’a laissé que des miettes en plaçant trois athlètes sur la boite. La victoire revient à Clara Emond (5h11’01”) devant Alice Coté-Allard (5h29’05”) et Justine Bluteau-Girard (5h29’42”).

Retrouvez l’ensemble des résultats ici !

Triathlon Mont-St-Mathieu

Avant même le premier départ, cette première édition était une réussite avec près de 350 participants prêts à venir découvrir le magnifique parcours du triathlon Mont-St-Mathieu. Ajouté à cela la présence de Pierre Lavoie en tant que porte-parole et participant, toutes les conditions étaient réunies pour faire de cette journée une grande fête du triathlon.

La journée commençait donc dès 7h30 avec le départ de la distance olympique. Chez les homme, la victoire revient à Nicolas Masse-Savard (2h09’18”) devant Simon Barrette (2h09’44”) et Éliott Bérubé (2h10’27”). Du côté des filles, c’est Catherine Lord (2h30’07”) qui s’impose devant Ann-Sophie Czech (2h31’46”) et Pamela Poirier-Ouellet (2h36’50”).

Sur la distance sprint, Pierre Lavoie a fait honneur à son statut en s’imposant en 1h06’59” devant Samuel Lavoie (1h08’44” ), qui n’est pas son fils, et Étienne Brillant (1h09’35”). Chez les filles, nous retrouvons Jorane Bouchard (1h16’39”), Marieve Tessier-Proulx (1h17’31”) et Annie-Claude Bédard (1h18’06”) aux trois premières places.

Retrouvez l’ensemble des résultats ici !

C’est hier à Laval-sur-le-Lac que débutait officiellement la saison de triathlon 2021 avec le Triathlon Laval Mouvement Physio. Pour sa troisième édition, ce triathlon organisé de main de maître par le club de Laval a accueilli 250 athlètes sur un parcours d’une grande qualité. 

La journée débutait donc à 8:00 sur les bords de la rivière des Milles-Iles avec au programme un triathlon sprint, un triathlon initiation, des courses U15 et u13 et bien entendu les distances jeunesses pour clôturer la journée. Pour cette 3ème édition, l’évènement affichait complet car la limite avait été fixée à 250 participants en raison de la pandémie. Le directeur de course, Dominique Clément, nous confiait que “l’organisation de la 3e édition du triathlon de Laval a été toute une aventure. L’incertitude reliée à la pandémie et aux normes sanitaires imposées par les diverses agences de santé publique a apporté beaucoup de travail et de considérations supplémentaires. La créativité et l’adaptabilité ont été les mots d’ordre tout au long des derniers mois. Je suis excessivement fier du travail accompli par le comité organisateur et reconnaissant du soutien fourni par Triathlon Québec et la Ville de Laval”. Une fierté amplement justifiée tant l’évènement a été couronné de succès comme en témoignent les sourires des participants.

Sur le plan sportif, c’est le local de l’étape, Alexandre Leblanc, qui s’impose avec un temps de 1h01’31” devant son compère de l’Équipe du Québec, Olivier Desjardins (1h04’11”) du club Hippocampe. Le podium est complété par Charles-Antoine Legrand (1h06’31”). Chez les femmes, la victoire revient à la jeune Léa Pelletier (1h12’314”) de Jet triathlon. Elle est accompagnée sur le podium par l’athlète du club organisateur, Émy Sarrazin, (1h13’41”) et par Arianne Bijould (1h13’41”), la photo d’arrivée ayant été nécessaire pour départager les deux athlètes.
Chez les U15, la victoire revient à Éli Majeau (34’38”) devant Léo Savoie (35’48”) et Philippe Tarini (38’00). Du côté des filles, c’est Charlotte Fournier (38’43”) qui s’impose devant Mila-Rose Toussignant (41’51”) et Victoria Remillard (42’56”).
Enfin, chez les garçons U13, le podium est composé de Tyler St-Marie (40″06”) devant Samuel Forget (41’28”) et Mikaël Roy (41’44”). Chez les filles, nous retrouvons Catherine Longpré (43’09”), Alisson Lavallée (45’09”) et Angélin Duran (48’34”) aux trois premières places.

On notera également la très forte participation dans les catégories jeunesses ainsi que l’encadrement remarquable de la part des jeunes du club de triathlon Laval qui ont troqué leurs trisuit pour un chandail de bénévole afin de venir aider les plus petits. Des moments de partage et de joie qui font la beauté de nos évènements partenaires !

Retrouvez l’ensemble des résultats ici !

Alors qu’en décembre dernier nous vous annoncions le grand retour de la Coupe Québec présentée par Spark Sports Nutrition avec une sélection de huit courses au programme, la pandémie et le jeu des annulations/reports nous oblige à revoir nos plans. La Coupe Québec 2021 sera finalement composée de cinq étapes réparties sur quatre évènements à la suite. Un mois dense donc, mais un mois que nous attendons avec impatience !

Visitez la page liée à la Coupe Québec 2021 pour tous les détails.

Comme vous le savez tous, la pandémie a, encore, des impacts sur la saison de triathlon cette année. Ainsi, même si les événements avaient déjà un plan « COVID » solide, certains n’ont eu d’autres choix que d’annoncer leur annulation ou leur report en raison de la situation sanitaire actuelle. La décision finale revenant aux comités organisateurs, chacun ayant ses propres contraintes en plus de l’incertitude liée à la pandémie. Ainsi, comme prévu initialement, la Coupe Québec 2021 reviendra donc à la base. Des distances sprint et olympique en alternance et une longue distance. Toutes les étapes seront comptabilisées sur 1000 points. Malheureusement, le défi de la « Triple couronne québécoise » se voit reporté à l’été 2022.

Triathlon : un 3 de 5 – (2 sur distance sprint, 2 sur distance olympique et 1 longue distance)

Les trois meilleurs résultats sur les cinq étapes seront comptabilisés au classement. Ces cinq étapes sont réparties sur quatre évènements situés dans quatre régions différentes.

  1. Gatineau – distance sprint (championnat québécois)
  2. Duchesnay – distance olympique
  3. Montréal – distance sprint
  4. Magog – distance olympique et longue distance (championnat québécois)

Duathlon : un 3 de 5 – (4 sprint et 1 olympique)

Les trois meilleurs résultats sur les cinq étapes seront comptabilisés au classement. À noter que suite au changement de date du Triathlon Mondial Groupe Copley et pour respecter les principes de la Coupe Québec, ce dernier ne fait plus parti des étapes en duathlon.

  1. Verdun – distance sprint
  2. Valleyfield – distance sprint (championnat québécois)
  3. Magog – distance sprint
  4. Sorel-Tracy – distance sprint
  5. Boucherville – distance olympique (championnat québécois)

Calendrier des événements qualificatifs

Le calendrier des événements qualificatifs pour la saison 2021 a lui aussi subi quelques changements.
Visitez la page la page dédiée aux qualification pour les championnats du monde pour tous les détails.

 

Merci à tous de votre patience et de votre support au cours des derniers mois. Au plaisir de vous (re)voir très bientôt dans une zone de transition !

Au printemps 2020, les formations pour futurs entraineurs livrées par Triathlon Québec ont toutes été suspendues. Pour diverses raisons, tant administratives que organisationnelles, il était impossible de donner une formation reconnue et suffisamment complète en contexte non-présentiel. La partie pratique de la formation étant essentielle, Triathlon Québec ne pouvait tout simplement pas la contourner ou la remplacer. Par contre, c’est avec beaucoup de fierté que la fédération a créé à l’automne 2020 un processus de formation adapté aux conditions actuelles. Effectivement, Triathlon Québec livre donc depuis ce temps des formations théoriques en ligne pour les futurs entraineurs.

Habituellement, la formation en présentiel se déroule sur 14-16 heures, approximativement 7-8 heures pour la théorie et 7-8 heures pour la pratique. Dans le cadre de la formation en ligne, seule la matière théorique sera présentée et le tout se déroulera donc sur 7-8 heures seulement. Pour ce qui est de la partie pratique, elle se déroulera sur 8 autres heures quand les circonstances le permettront.

Le prochain évènement de formation communautaire (théorique) JEUNESSE en ligne est prévu :

  •  24-25 avril 2021, sur deux avant-midis (2x 3,5 heures), 8h30 à 12h00 :

Ouverture des inscriptions le 7 avril 2021

Fermeture des inscriptions le 21 avril 2021

INSCRIPTION

_____

Non-Disponible actuellement
Formation communautaire (théorique et pratique) en présentiel
Sur 14-16 heures
Coût : 150,00$

_____

Disponible
Formation communautaire (théorique) en ligne
Sur 7-8 heures
Coût : 75,00$
+
Non-disponible actuellement
Formation communautaire (pratique) en présentiel
Sur 7-8 heures
Coût : 75,00$

_____

 

Les entraineurs qui suivront la formation théorique pourront entamer le processus de reconnaissance des entraineurs même s’ils n’ont pas complété la formation en totalité. Ils seront jugés “en cours de formation” par Triathlon Québec, Triathlon Canada et l’Association Canadienne des Entraineurs, et bénéficieront des mêmes droits et privilèges que les autres entraineurs, sous condition qu’ils complètent la formation pratique lorsque celle-ci sera disponible. Les délais maximums pour compléter la formation pratique seront communiqués en temps et lieu.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, vos dons nous ont permis d’amasser 14 324$ pour notre programme Triathlon Scolaire. Quand nous avons commencé à imaginer cette version remaniée de notre Défi 12 heures, il était difficile d’imaginer une telle somme et un tel nombre de participant.e.s (86). Et que dire de la réussite sportive !

Le rendez-vous était donc donné hier matin à 8h00 pour les 12 équipes et les 11 participants en solo de cette première édition virtuelle du Défi 12 heures. Avant de donner le départ officiel de l’évènement, nous avions le plaisir d’accueillir en direct notre présidente Sophie Yergeau, notre directrice générale Marie-Eve Sullivan et bien entendu, celui qui a accepté pour une 4ème année d’être le porte-parole de l’évènement, l’humoriste et IronMan, Maxim Martin. Une fois les athlètes accueillis comme il se doit, tout ce beau monde prenait place sur le circuit Tempus Fugit de Watopia. Un circuit volontairement plat afin de voir le nombre de kilomètres parcourus exploser, et on peut dire que l’objectif a été plus que rempli !

Pendant que les athlètes enchainaient les kilomètres, les activités se succédaient sur notre page Facebook et nous tenons à remercier tous les invités qui ont rendu cette journée particulière. Un gros merci donc à : Maxim Martin, Gabriel Filippi, Kim St-Vincent (Spark Sports Nutrition) et Émilie-Julie Dumontier, Benoit-Hugo St-Pierre et Isabelle Gagnon (sans oublier leurs deux filles), Antoine Jolicoeur Desroches, Jérémie Martin, Francis Martin… Un gros merci également au club ASC Coaching de nous avoir prété ses installations et tout particulièrement à Jonathan Pépin et Alain Picard !

Maintenant que les remerciements sont faits, mettons en avant les performances les plus remarquées et remarquables.
Sur le plan sportif, félicitations tout d’abord à Sandy Liboudan et ses 250 kilomètres parcourus en 9h45. Notons également les performances de Michelle Lavergne (230km), de Myriam Lefebvre (182km) ou encore d’Aude Rosini (180km) et Virginie Allard (142km).
Chez les hommes, impossible de ne pas souligner les 400 kilomètres d’Antoine Jolicoeur Desroches et les 410 kilomètres de Mattews Gagnon ou encore les 304 kilomètres avec 3 808 m de D+ d’Alex Landry-Simard qui avait fait le choix d’un autre parcours.
M
ais que dire de la performance de notre trio de tête… Jérémie Martin, Olivier Moisan et Benoit Lacroix décrochent « la victoire » avec un total surréaliste de 458km en 12h…. Tout simplement monstrueux ! Les trois athlètes nous ont confié avoir fait les 12 heures ensemble et que le tout s’est terminé dans un sprint final haletant qui sera finalement remporté par Benoit Lacroix.

Au niveau des dons, un merci tout particulier à Olivier Moisan (835$), Alex Landry-Simard (725$) et Gilles Marleau (500$) qui composent le podium individuel. Chez les équipes, nous retrouvons l’Équipe du Québec U23/Élites (1635$) en première position suivie de près par l’équipe Dynamos (1615$) et l’Équipe du Québec Junior (1520$).

Merci à tous les participants et tous les donateurs de contribuer à la poursuite de notre mission auprès des jeunes, particulièrement en milieu défavorisé, pour l’accessibilité au sport et le développement des saines habitudes de vie !

Pour voir l’ensemble des résultats, cliquez ici.