Près de 2500 athlètes de 30 pays s’étaient donné rendez-vous dans la belle ville de Magog, ce week-end, afin de participer à la 24e édition du Trimemphré Polar.

Devenu, au fil du temps, un événement important et incontournable de la saison des compétitions québécoises, le Trimemphré Polar de Magog proposait un menu excitant d’envergure internationale.

Hôte de plusieurs étapes de la Coupe Québec, le Trimemphré de Magog présentait aussi les Championnats canadiens et la Coupe du Monde en Paratriathlon, en plus d’étape du circuit élite de la CAMTRI.

Pour compléter le week-end déjà bien chargé, l’événement présentait aussi des compétitions par groupes d’âge de triathlon (format sprint, olympique et demie longue distance), duathlon (sprint et olympique) et aquavélo (demie longue distance).

 

Championnats canadiens et Coupe du monde de Paratriathlon

71 paratriathlètes provenant des quatre coins du monde, participaient aux compétitions, samedi, dans 5 catégories distinctes. Vous trouverez un tableau, à la fin de l’article, expliquant les différentes catégories de paratriathlon.

Le Néerlandais Maurits Morsink à pris la première place chez les hommes, dans la catégorie PTS2, suivi par Stuart Meikle, de la Grande-Bretagne et par le Brésilien André Barbieri.

Chez les femmes, c’est l’Américaine Melissa Stockwell qui a monté sur la première marche du podium, qui était complété par la Française Cecile Saboureau et par Veronica Yoko Plebani, de l’Italie.

En catégorie PTS4, le Chinois Jiachao Wang, l’Autrichien Olivier Dreier et l’Australien Clint Pickin ont formé le podium masculin. Une seule femme a pris le départ de la course dans cette catégorie, l’Allemande Elke Van Engelen.

Chris Hammer, des États-Unis, à remporter l’épreuve en catégorie PTS5, suivie de près par l’Autrichien Guenther Matzinger et le Mexicain Jose Abraham Estrada Sierra. Deux femmes ont terminé l’épreuve. La Canadienne Kamylie Frenette et la Hongroise Petra Levay ont monté toutes deux sur le podium.

Du côté du PTVI, le Français Antoine Perel à remporter la médaille d’or chez hommes, suivi par Kyle Coon des États-Unis et par un autre Français, Thibaut Rigaudeau.

C’est Melissa Reid, de Grande-Bretagne qui a pris la première place chez les dames, devant la Canadienne Jessica Tuomela et l’Américaine Amy Dixon.

Finalement, Giovanni Achenza, de l’Italie, Alexandre Paviza, de la France et Pier Alberto Buccoliero de l’Italie ont complété le podium dans la catégorie PTWC – hommes.

Christiane Reppe, de l’Allemagne, Kendall Gretsch, des États-Unis et Jessica Ferreira, du Brésil, ont terminé en haut du classement chez les dames.

 

Course Élite CAMTRI

La course CAMTRI était présentée en deux étapes. Le samedi matin, les triathlètes disputaient une demi-finale, afin de se qualifier pour les finales du dimanche.

69 hommes et 41 femmes prenaient part à cette compétition.

Le Québécois Charles Paquet à terminé la finale en troisième place, derrière l’Américain Tony Smoragiewicz (médaille d’or) et l’Allemand Jannick Schaufler.

Du côté des femmes, l’Américaine Marissa Ferrante, la Néo-Zélandaise Hannah Knighton et l’athlète ITU Brittany Warly ont composé le podium.

Plusieurs autres triathlètes québécois ont participé aux finales A et B : Élizabeth Boutin (8e finale A), Claudie Simard (15e finale A), Kamille Larocque (17e finale A), Élizabeth Lemieux (18e finale A), Alexandrine Coursol (19e finale A), Andréanne Brière-Dulude (22e finale A), Claudelle Dumas (28e finale A), Jérémy Briand (7e finale A), Édouard Garneau (18e finale A), Léo Roy (20e finale A), Xavier Houle (9e finale B), Zed Roy (11e finale B), Nicolas Proulx-Bégin (13e finale B) et Nicolas Gilbert (26e finale B). Thomas Windisch n’a malheureusement pas été en mesure de terminer l’épreuve.

 

Coupe Québec

Le Trimemphré Polar de Magog était également l’hôte de plusieurs étapes de la Coupe Québec 2019.

Un format spécial sprint avec sillonnage était présenté. Andrée-Anne Dumont, Myriam Michaud et Ariane Fecteau ont grimpé sur le podium féminin, tandis que Samuel Côté, Paul Lavoie et Ilrick Duhamel l’ont fait pour les hommes.

Chez les garçons U13, Léandre Binette, Patrick David et Adam Véronneau ont formé le podium. Frédérique Danis, Lorie Hébert et Florence Fillion ont fait de même chez les filles.

À la Coupe Québec U15, les trois premières filles à avoir franchi le fil d’arrivée sont Marika Couture, Astrid Bergeron et Cara Macdonald. Pour les garçons, les médailles ont été remises à Mathis Beaulieu, Nolan Turgeon et Samuel Beaulieu.

Finalement, la Coupe Québec junior (16-19 ans) a été remportée chez les hommes par Loïc Poulin-Desjardins, suivi de William Nolet et Nicolas Bolori.

C’est Noémie Beaulieu qui a pris la première place chez les femmes, devançant Maira Carreau et Sarah Hamel, au fil d’arrivée.

 

Pour voir tous les résultats des différentes courses, visitez Sportstats.ca

 

 Tableau des catégories en paratriathlon:

CatégorieDéfinition
PTS2Paratriathlète présentant des déficiences physiques graves utilisant une prothèse homologuée ou autres appareils de soutien en vélo et course à pied.
PTS4Paratriathlète présentant déficiences modérées. Dans les deux segments, vélo et course, l’athlète peut utiliser des prothèses ou autres dispositifs de soutien
PTS5Paratriathlète présentant des déficiences légères. Dans les deux segments, vélo et course, l’athlète peut utiliser des prothèses approuvées ou autres dispositifs de soutien
PTV1Déficience visuelle totale ou partielle. Un guide est obligatoire sur toute la course, le segment de vélo est effectué en tandem.
PTWCParatriathlète utilisant un vélo couché et un fauteuil roulant sur les segments de courses.

 

 

 

Le Canadien Jackson Laundry et l’Australienne Mirinda Carfrae champions de la huitième édition du Subaru IRONMAN 70.3 Mont-Tremblant présenté par Sportium

Mont-Tremblant, Québec, 23 juin 2019 – Jackson Laundry de Guelph en Ontario et Mirinda Carfrae d’Australie ont offert de solides performances et atteint la plus haute marche du podium en remportant la 8e édition du Subaru IRONMAN 70.3® Mont-Tremblant présenté par Sportium. Favori pour remporter la course aujourd’hui, Laundry, 26 ans, n’a pas déçu en finissant premier chez les pros. Du côté des femmes, l’athlète australienne, qui en était à sa première participation à Tremblant, a mené les portions de vélo et de course, devançant sa plus proche rivale de six minutes au fil d’arrivée. Une bourse totalisant 50 000 $ a été remise aux gagnants ainsi que 40 places pour le Championnat du monde IRONMAN 70.3® 2019 qui se déroulera pour une première fois en France, dans la ville de Nice les 7 et 8 septembre prochains.

Une 5e édition réussie du Festival du triathlon de Tremblant

Plus de 5 300 athlètes de tous les niveaux ont convergés vers Tremblant ce week-end pour prendre part, individuellement ou en équipe, à l’une des trois épreuves du Festival du triathlon Subaru IRONMAN 70.3, 5i50 et SPRINT Mont-Tremblant, présenté par Sportium. Les épreuves de distance Olympique et Sprint se sont déroulées samedi, tandis que le demi-IRONMAN (70.3) a eu lieu aujourd’hui, avec un nombre impressionnant de 58 professionnels, qui ont nagé 1,9 km, parcouru 90 km en vélo et couru 21,1 km.

Subaru IRONMAN 70.3 Mont-Tremblant présenté par Sportium

L’un des 100 événements de la série mondiale IRONMAN® 70.3®, le triathlon Subaru IRONMAN 70.3 Mont-Tremblant présenté par Sportium a lieu dans la région des Laurentides depuis 2012. La natation a eu lieu dans le lac Tremblant et le parcours de vélo entrainait les athlètes dans une boucle à travers les forêts et les montagnes de Mont-Tremblant. La course à pied s’est conclue à la station Tremblant, au bas du Cabriolet, près du Chalet des Voyageurs. Hôtesse de cet événement, ainsi que de la version pleine distance du triathlon Subaru IRONMAN Mont-Tremblant, la région de Mont-Tremblant accueillera plus de 8 200 athlètes inscrits cet été.

« La popularité de notre événement ne cesse de croître et j’en suis extrêmement fier. Année après année, les athlètes professionnels et amateurs de partout dans le monde continuent de choisir Tremblant pour la qualité indéniable du parcours de course et l’organisation de grand calibre que nous offrons », a souligné Dominique Piché, producteur et directeur de course IRONMAN Mont-Tremblant. « Été après été, depuis maintenant huit ans, Tremblant vibre au rythme de ces hommes et femmes qui viennent s’y entraîner et réaliser le défi de leur vie, encouragés par leurs proches et les milliers de bénévoles fidèles qui nous prêtent main forte! »

Quelques statistiques

Des plus de 2 600 athlètes qui ont pris le départ du 70.3, 2 222 étaient canadiens, dont 72 % étaient québécois. Les athlètes inscrits provenaient de 28 pays – Canada, États-Unis, Mexique, Grande-Bretagne, France, Brésil, Colombie, Afrique du Sud, Bermudes, Guadeloupe, Allemagne, Arabie Saoudite, Barbade, Bolivie, Costa Rica, Équateur, Indonésie, Islande, Israël, Nouvelle Zélande, Portugal, Qatar, République Dominicaine, République Chèque, Sénégal, Suisse et Venezuela. Le groupe d’âge le plus représenté se situait entre 45 et 49 ans, et 41 % des participants étaient des femmes. Outre les participants réguliers, l’épreuve comptait également 78 équipes de deux ou trois personnes qui ont complété la course sous forme de relais.

Subaru IRONMAN 70.3 Mont-Tremblant présenté par Sportium

Résultats des athlètes professionnels masculins

1. Jackson Laundry, ON, CAN 3:48:25

2. Brent McMahon, BC, CAN 3:50:51

3. Eric Lagerstrom, OR, USA 3:52:42

4. Andrew Yoder, PA, USA 3:53:16

5. Taylor Reid, ON, CAN 3:55:35

6. Felipe Van De Wyngard, CHL 3:57:54

7. Antoine Jolicoeur Desroches, QC, CAN 3:58:07

8. Hunter Lussi, MD, USA 3:58:18

9. Sean Harrington, CA, USA 3:58:51

10. Christopher Busset, QC, CAN 4:01:01

Résultats des athlètes professionnelles féminines

1. Mirinda Carfrae, AUS 4:11:51

2. Lauren Goss, CO, USA 4:18:20

3. Meredith Kessler, OH, USA 4:21:23

4. Jennifer Spieldener, OH, USA 4:22:40

5. Cecilia Davis-Hayes, NY, USA 4:23:59

6. Rachel McBride, BC, CAN 4:25:38

7. Amber Ferreira, NH, USA 4:28:26

8. Danielle Dingman, MO, USA 4:28:48

9. Jodie Robertson, NY, USA 4:31:09

10. Nicole Falcaro, NY, USA 4:34:38

Subaru IRONMAN 5i50/SPRINT Mont-Tremblant présenté par Sportium

Présenté hier, ces triathlons ont réuni 1 247 athlètes inscrits pour la distance olympique – 1,5 km de nage, 40 km de vélo et 10 km de course à pied – et plus de 665 athlètes inscrits pour la distance sprint combinant 750 m de nage, 20 km de vélo et une course de 5 km.

Parmi ces athlètes, soulignons la participation de quatre comédiens de la série québécoise District 31 diffusée à Radio-Canada, Michel Charette, Sébastien Delorme, Patrice Godin et Frédéric Cloutier. Ces derniers ont relevé avec brio leur défi de réaliser un premier triathlon Olympique.

Résultats des athlètes masculins – Distance SPRINT

1. Samuel Harterre, Timmins, QC 1:14:19

2. Francis Del Duchetto, Lorraine, QC 1:14:37

3. Benoit-Félix Aubert, Saint-Laurent, QC 1:16:00

Résultats des athlètes féminins – Distance SPRINT

1. Jennifer Bushell, Ottawa, ON 1:19:40

2. Dale Lockhart, Ottawa, ON 1:23:23

3. Catherine Descombes, Blainville, QC 1:23:57

Résultats des athlètes masculins – Distance 5i50

1. Marc Flageole, Longueuil, QC 2:05:45

2. Jean-Simon Cantin, Montréal, QC 2:05:49

3. James Jacek Côté, Montréal, QC 2:06:38

Résultats des athlètes féminins – Distance 5i50

1. Geneviève Croteau, St-Jérôme, QC 2:22:06

2. Véronique Labonté, Ste-Adèle, QC 2:24:19

3. Mélanie Mantha, Terrebonne, QC 2:26:02

Prochain rendez-vous Subaru IRONMAN Mont-Tremblant présenté par Sportium

La huitième édition du triathlon Subaru IRONMAN Mont-Tremblant présenté par Sportium aura lieu le dimanche 18 août 2019. Des bourses totalisant 60 000 $ seront remises aux gagnants de cette course ainsi que 40 places de choix par groupes d’âge pour le Championnat du monde IRONMAN® 2019 qui se déroulera le 12 octobre prochain dans la ville de Kailua-Kona à Hawaï.

Source: Subaru IRONMAN 70.3 Mont-Tremblant présenté par Sportium

Mont-Tremblant, 22 juin 2019 – Aujourd’hui se déroulaient les épreuves du triathlon SPRINT et du triathlon 5i50 dans le cadre du Festival du triathlon Subaru IRONMAN 70.3, 5i50 et SPRINT Mont-Tremblant présenté par Sportium.

Tôt ce matin, plus de 1 450 athlètes ont pris le départ de façon individuelle ou en équipe pour franchir les 750 m de nage, 20 km de vélo et 5 km de course pour le SPRINT et le 750 m de nage, 40 km de vélo et 10 km de course pour la distance Olympique. Les forts vents ont donné du souci aux participants et le parcours du 5i50 a dû être réduit de moitié passant de 1,5 km à 750 m.

Podium SPRINT
Hommes
Samuel Harterre, Timmins                                                                            1:14:19
Francis Del Duchetto, Lorraine                                                                    1:14:37
Benoit-Félix Aubert, Saint-Laurent                                                           1:16:00

Femmes
Jennifer Bushell, Ottawa                                                                               1:19:40
Dale Lockhart, Ottawa                                                                                   1:23:23
Catherine Descombes, Blainville                                                                1:23:57

Podium 5i50
Hommes
Marc Flageole, Longueuil                                                                              2:05:45
Jean-Simon Cantin, Montréal                                                                      2:05:49
James Jacek Côté, Montréal                                                                        2:06:38

Femmes
Geneviève Croteau, St-Jérôme                                                                   2:22:06
Véronique Labonté, Ste-Adèle                                                                   2:24:19
Mélanie Mantha, Terrebonne                                                                     2:26:02

Le festival se poursuit demain, dimanche 23 juin, avec l’épreuve du Subaru IRONMAN 70.3 Mont-Tremblant présenté par Sportium où plus de 50 professionnels et plus de 3 480 athlètes enregistrés prendront le départ à compter de 7 h.

Sherbrooke était l’hôte de la troisième étape de la Coupe Québec triathlon, ce week-end, sur distance Olympique (1,5 km de natation, 40 km de vélo et 10 km de course à pied).

Myriam Michaud à remporté le titre du côté des femmes avec un temps de 02:19:44.4. Le podium féminin a été complété par Christine Crowe (02:21:58.8) et Ariane Bijould (02:28:19.2).

Du côté des hommes, la première marche du podium était occupée par Thomas Têtu (02:03:39.4) suivit de Sacha Cavelier (02:05:10.1) et Martin Lamontagne-Lacasse (02:05:36.7).

PODIUM FEMME
DOSSARDNOMCATÉGORIEPLACE SEXEPLACE CAT.NATATIONVÉLOCOURSEARRIVÉE
391Myriam MichaudF30-341100:25:3601:08:5700:45:1402:19:44.4
434Christine CroweF30-342200:28:4001:07:2100:45:5902:21:58.8
306Ariane BijouldF25-293100:27:4101:12:5600:47:4302:28:19.2

 

PODIUM HOMME
DOSSARDNOMCATÉGORIEPLACE SEXEPLACE CAT.NATATIONVÉLOCOURSEARRIVÉE
420Thomas TêtuM30-341100:23:2800:59:0800:41:0502:03:39.4
120Sacha CavelierM30-342200:25:1500:59:1700:40:4002:05:10.1
372Martin Lamontagne lacasseM45-493100:24:4701:00:0100:40:5002:05:36.7

 

Voir tous les résultats de la course.

Avec le printemps frisquet que nous connaissons, l’eau des lacs tarde à se réchauffer. À preuve, la température du lac Delage, à la même date l’an dernier, était 10 degrés plus chauds.

L’organisation se voit dans l’obligation, pour des raisons de sécurité, d’annuler l’épreuve du Swimrun le 16 juin et de le reporter au 14 juillet, soit le même jour que le XTERRA Québec.

L’événement se tiendra également au Lac-Delage.

L’organisation mentionnait ce matin:

“Avec nos lacs et montagnes, nous avons à Québec un beau potentiel pour développer le sport (Swimrun). Mais puisque le Swimrun débute ici et que les participants ne sont pas tous équipés de wetsuits adaptés, nous pensons qu’il est préférable de déplacer la compétition un peu plus tard dans l’été.”

Important de noter que le cross triathlon découverte et jeunesse sont maintenus. Des combinaisons isothermiques (wetsuits) seront disponibles en location pour cette portion de l’événement.

Vous étiez inscrits à l’événement et vous avez des questions? N’hésitez pas à communiquer avec l’organisation par courriel: annieplanif@gmail.com

Drummondville était l’hôte de la deuxième étape de la Série Grand Prix ainsi que de la Coupe du Québec, ce week-end lors du Triathlon Labranche Transport de Drummondville.

Les deux séries étaient présentées sous format spécial, avec des qualifications contre-la-montre sur distance sprint et des finales à 8 sur distance super sprint.

Jeremy Briand et Noémie Beaulieu ont livré de superbes performances pour s’emparer de la plus haute marche du podium des athlètes élites de la Série Grand Prix.

Podium de la Série Grand Prix – Femmes

  1. Noémie Beaulieu
  2. Elisabeth Boutin
  3. Alexandrine Coursol

Podium de la Série Grand Prix – Hommes

  1. Jérémy Briand
  2. Thomas Windisch
  3. Filip Mainville

En ce qui concerne la Coupe Québec chez les groupes d’âge,Antoine Poirier et Isabelle Gagnon ont monté sur la plus haute marche du podium.

Podium de la Coupe Québec – hommes

  1. Antoine Poirier
  2. Paul Lavoie
  3. Mathis Larochelle

Podium de la Coupe Québec – femmes

  1. Isabelle Gagnon
  2. Catherine Vaillancourt
  3. Laura Lachance

Félicitations à tous les athlètes qui ont participé à l’événement ainsi qu’à l’organisation du Triathlon Labranche Transport de Drummondville.

Le Swimrun à été inventé en Suède au début des années 2000 par quatre amis qui se sont lancé un défi autour d’une bière: parcourir le chemin entre deux hôtels situés sur deux îles différentes.

De cette soirée est né la première édition officielle de l’Ötillö (« Ötillö » signifie d’ailleurs « d’île en île »), à Stockholm en 2006.

Le swimrun mélange la natation en eau libre et la course en sentier, d’un point A au point B. Il n’y a pas de distance préétablie ni zone de transition régulière (comme on le voit en triathlon).

Côté matériel, tout est permis. L’athlète peut mettre sa combinaison hypothermique, utiliser des palmes, palettes, tuba ou autre, mais doit transporter avec lui son équipement du début à la fin.

La stratégie est donc de mise pour cette épreuve hors-norme.

Québec sera l’hôte, le 16 juin, du Swimrun de Québec. Il s’agît de la quatrième édition de l’événement.

Cette année, les athlètes peuvent participer en solo, en équipe (2 coéquipiers qui se suivent le long du parcours) ou à relais (1 coéquipier pour les épreuves de course et l’autre pour les épreuves de nage).

Au niveau des distances, 3 formats sont prévus:

  • Le format standard est de 20km au total : 16km course + 4km natation + 8 transitions
  • Le format court est de 14km au total : 11km course + 3km natation + 6 transitions
  • Le format découverte est de 7km au total : 6km course + 1km natation + 4 transitions

 

 

Un cross-triathlon consiste à enchainer une épreuve de natation en eau libre, une épreuve de vélo de montagne et une épreuve de course à pied en sentier. Il se pratique hors route sur terrain accidenté. Plusieurs distances sont offertes selon l’âge et le niveau des participants.

Que vous soyez un habitué des courses de sports d’enchaînement ou non, vous êtes invités à venir découvrir ce sport accessible. Avec des distances adaptées, vous pouvez participer à des Cross-Triathlon et Cross-Duathlon en format découvertes (courtes distances) ou en format régulier. Si vous appréciez la montagne, les sentiers en forêt et la nature, les événements de Cross sont pour vous!

De plus en plus d’épreuves s’ajoutent au calendrier de Triathlon Québec. La série la plus connue de cross est sans aucun doute la série XTERRA. Depuis 2014, le XTERRA Québec, présente des épreuves de cross triathlon et cross duathlon en solo où en équipe, en plus de compter pour les qualifications aux mondiaux.

Cette année, la série XTERRA ajoute une épreuve à Bromont (9 juin) et à Québec (14 juillet). L’épreuve de Tremblant sera tenue le 8 septembre.

Ajouter à ces épreuves le Cross triathlon/Swimrun de Québec (16 juin) et le Cross triathlon Défi Camp De-La-Salle (14 septembre) et vous obtenez un calendrier cross des plus intéressants.

2019 s’annonce pour être une année historique en cross, au Québec. VIENS T’AMUSER!

Triathlon Québec est fière d’annoncer le lancement de sa nouvelle série collégiale/universitaire pour la saison 2019-2020. Cette série, composée de six étapes, permet aux établissements d’enseignement supérieur d’accumuler des points dans un réseau de compétitions via leurs athlètes affiliés.

Les formats de course sont variés : sprint avec ou sans sillonage, contre-la-montre, aquathlon, ou encore le relais mixte par équipe. Le calendrier de la série suit l’année collégiale et universitaire ; Il s’étend donc de septembre 2019 à mars 2020.

À la suite des six étapes, le meilleur collège et la meilleure université seront récompensés au gala de fin d’année de Triathlon Québec.

Visitez la page officielle de la série pour connaitre tous les détails concernant les événements, l’admissibilité et la méthode de pointage pour le classement final.

 

Collèges et universités : lancez-vous le défi!

Le québécois Alexis Lepage, qui représente notre meilleur espoir olympique en triathlon n’a pas réussi à compléter la course de championnat du monde qui avait lieu samedi à New Plymouth en Nouvelle-Zélande.

Alexis Lepage était en 22e place après la première étape (natation) et avait réussi à se glisser en 19e place à la zone de transition. Mais une fois sur son vélo, tout s’est gâté

« Après 4 minutes sur ma selle, j’étais complètement à bloc, complètement sauté, et très loin de mes habiletés normales », nous mentionnait le triathlète après sa décevante performance.

Depuis le début de l’année, Alexis Lepage éprouve des difficultés lors des compétitions. Après avoir été entraîné dans une chute à vélo au début du mois lors de la première étape des Séries mondiales de triathlon à Abou Dhabi, il a tout de même décidé de poursuivre la course sachant qu’il terminerait parmi les derniers.

Puis il y a deux semaines, à Mooloolaba en Australie, il s’est classé au 21e rang.

Malgré tout, le québécois affichait une solide détermination lors de sa préparation cette semaine. Ce soir, il se sentait bien différent :

« J’aimerais dire que tout va bien, que j’ai une bonne saison et que tout se passe comme le plan de match, mais ce n’est malheureusement pas le cas. Je m’entraîne à temps plein pour m’approcher d’un objectif (les JO) qui semble s’éloigner. J’ai l’impression de le perdre de vue, de perdre le contrôle sur mon propre corps quand je course. »

Alexis Lepage sera donc de retour au Québec dans les prochaines heures. Il reprendra l’entraînement, mais est conscient qu’il devra trimer dur afin de reprendre confiance en ses moyens :

« Je dois assurément travailler sur mon mental, et taire la petite bestiole en moi qui me nourrir de négatif. »

La prochaine étape de la Coupe du monde ITU se tiendra les 4 et 5 mai à Madrid, en Espagne. Espérons qu’Alexis sera en mesure de retrouver sa confiance d’ici là.