Le calendrier de la Coupe du Québec 2016 s’engage dans la continuité de celui de 2015, avec de légères modifications venant des commentaires reçus des membres cet été et dans le sondage de cet automne. Vos idées ont donnés de belles pistes de réflexion pour l’orientation de la Coupe du Québec dans le futur dont quelques points seront visibles dès 2016. Une refonte majeure de la Coupe du Québec est d’ailleurs prévue pour la saison 2017.

Neuf événements en 2016

Comme en 2015, neuf événements situés dans huit régions différentes ont été sélectionnés pour former le circuit de la Coupe du Québec 2016. Ces événements sont connus de tous et sont de grande qualité. Ils rehaussent toujours les standards d’organisation et sont dans les meilleurs événements au Canada. Grâce à eux, nous pouvons dire sans gêne que nous avons un des circuits les plus prestigieux au pays.

Partant du principe de rassembler le maximum d’athlètes sur les étapes Coupe du Québec sans trop diluer le calibre, le nombre de départs pour 2016 a été réajusté pour faire un 3 de 6 en Triathlon et un 3 de 5 en Duathlon, sport qui est en pleine progression. 21 départs « Coupe du Québec » seront donc donnés en 2016, contrairement à 19 en 2015 et 35 en 2014.

 

Départs en 2016

  • 5 départs – U13 (3 de 5) Avec la série Grand Prix*
  • 5 départs – U15 (3 de 5) Avec la série Grand Prix*
  • 6 départs – Triathlon (3 de 6)
  • 5 départs – Duathlon (3 de 5)

*Pour rester dans la continuité du développement vers l’excellence, la Coupe du Québec U13 et U15 accompagnera les étapes de la série Grand Prix.

Choix des événements Coupe du Québec

Bâtir un calendrier est plus compliqué que ça en a l’air. Il y a plusieurs facteurs à prendre en considération qui réduisent grandement le choix des villes-étapes pour la Coupe du Québec. En voici cinq assez importants:

  1. Tout d’abord, il faut que le comité organisateur soit intéressé à organiser une Coupe du Québec, chose qui n’est pas toujours le cas. C’est le libre-choix de l’organisation, car être Coupe du Québec implique d’avoir un comité très solide et bien rôdé.
  1. La natation doit se faire en eau libre pour permettre des départs de masse pour optimiser la dynamique de course. Il faut que le premier athlète à franchir l’arrivée soit le gagnant d’où l’importance, si possible, que tous les athlètes partent sur la même vague.
  1. Le parcours vélo doit être complètement fermé à la circulation, chose qui peut être très difficile pour certaines villes ou municipalités. On aimerait tous avoir des boucles fermées de 10km sur de beaux parcours larges à l’asphalte neuf et aux paysages luxuriants mais malheureusement, ils sont plutôt rares au Québec.
  1. Autre point après l’expérience vécue de ces dernières années, l’événement doit avoir une capacité d’accueil d’au minimum 800 participants en triathlon et de 600 participants en duathlon, ce qui n’est pas encore chose courante au Québec. La Coupe du Québec veut rassembler les meilleurs athlètes de tous âges, la capacité d’accueil doit donc être suffisante. En 2015 par exemple, les événements Coupe du Québec ont tous été supérieurs à 950 participants en triathlon et à 600 en duathlon.

Voici un tableau montrant nombre de participants approximatif par Coupe du Québec en 2015 :

ÉtapeÉvénement 2015RégionNombre participants 2015
TRI-1JolietteLanaudière951
TRI-2DrummondvilleCentre-du-Québec1070
TRI-3GatineauOutaouais1200
TRI-4MagogEstrie2500
TRI-5VerdunLac-St-Louis1000
DU-1VictoriavilleCentre-du-Québec908
DU-2Saint-LambertRive-sud700
DU-3TerrebonneLanaudière600
DU-4DuchesnayCapitale Nationale630

 

  1. Le choix de la date est aussi très important. On essaye le plus possible d’avoir deux semaines entre les étapes et si c’est impossible, on essaye de choisir les distances en conséquence pour optimiser la récupération entre les étapes. On essaye d’éviter aussi les dates des événements majeurs comme IRONMAN 70.3 Mont-Tremblant en se disant qu’il y a sûrement des athlètes qui participent à la Coupe du Québec qui seront présents.

En conclusion

Quoique quelques événements grossissent bien, ces cinq points réduisent considérablement le nombre d’événements pouvant être Coupe du Québec, ce qui laisse souvent la place aux mêmes événements chaque année. Quoique pour 2016, deux nouveaux événements sur les six font leur apparition sur la Coupe du Québec Triathlon et trois nouveaux sur les cinq en Duathlon. Il faut laisser le temps aux autres événements d’atteindre leur pleine maturité.

 

Pourquoi un 3 de 6 en triathlon pour 2016 au lieu d’un 3 de 5 comme en 2015?

Suite aux commentaires reçus des membres concernant la Coupe du Québec dans le sondage 2015, nous avons apporté quelques modifications, dont l’ajout d’une 6e étape à la série. En plus d’offrir plus de souplesse dans le choix des événements, l’étape ajoutée est une sur distance olympique, amenant la série à trois sprint et trois olympique pour plus d’équité. Une étape a aussi été ajoutée en duathlon qui sera 3 de 5 cette année.

Il est sûr que l’ajout d’une 6e étape en triathlon diluera un peu le niveau. Mais avec le calendrier chargé de 2016, nous croyons que pour cette année, c’est une bonne chose pour trois raisons :

  1. Le Memphrémagog est Coupe du Québec sur distance sprint en plus d’être championnat québécois sur longue distance. Un athlète qui choisit le championnat québécois longue distance « perd » donc une étape de la Coupe du Québec. Bien que ce soit un choix personnel pour l’athlète, nous préférons donner un maximum de possibilités dans l’atteinte de tous ses objectifs.
  1. Le Triathlon international de Montréal (TIM) qui est Coupe du Québec sur distance olympique est également une épreuve qualificative aux mondiaux sur distance sprint (avec sillonnage). Un athlète désirant donc se qualifier pour les mondiaux sur distance sprint « perd » encore une fois une étape de la Coupe du Québec s’il décide de participer au sprint. La distance olympique est aussi qualificative pour les mondiaux 2017.
  1. Trois étapes en duathlon se dérouleront sur des événements aussi étapes en Triathlon. En offrant un 3 de 6, un athlète pourra donc encore cette année, performer sur triathlon et duathlon.

Lisez aussi ce texte qui répond à des commentaires reçus dans le sondage 2015, dont la diversité du choix des villes, le jumelage du sprint et du olympique, le sillonnage, la sélection aux championnats du monde et bien d’autres.

 

Le calendrier 2016 – Les villes-étapes

Sur toutes les étapes en Triathlon et Duathlon 2016, deux sont nouvelles pour le Triathlon et trois sont nouvelles pour le duathlon. Elles touchent huit régions différentes, soit celles où demeure la grande majorité des membres Triathlon Québec.

Six étapes en Triathlon

Étape 1 – 5 juin 2016 : Joliette / Lanaudière (sprint)

Joliette revient encore cette année comme première étape de la série. Sur distance sprint, il est tôt dans la saison permettant ainsi aux athlètes de briser la glace et voir leur état de forme du moment (et celle des autres!). Le courant de dos rend la natation assez facile, ce qui est bon en début de saison pour se mettre en confiance. Le parcours vélo est sur une boucle de 10km, ce qui est un avantage.

Étape 2 – 18 juin 2016 : Drummondville / Centre-du-Québec (olympique)

Deux semaines séparent les deux premières étapes de la série. Drummondville, toujours sur distance olympique, est la première des trois étapes sur cette distance. Le parcours natation sera revu pour faciliter – juste un peu – la tâche aux nageurs. La boucle de 10km en vélo aide grandement pour aérer le parcours, surtout sur distance olympique.

Étape 3 – 9 juillet 2016 : Gatineau / Outaouais (olympique)

Trois semaines après la 2e étape, Gatineau revient encore cette année pour sa 25e édition mais sur distance olympique cette fois. Rappelons que l’an passé l’événement était championnat québécois sur distance sprint. Le comité organisateur travaille actuellement sur un nouveau parcours vélo de 10 km. La qualité de l’événement en fait un incontournable.

**23/24 juillet 2016 : Ottawa – Championnats canadiens (sprint et olympique)**

Cet événement n’est pas au calendrier de la Coupe du Québec, mais les athlètes désirant se qualifier pour les mondiaux 2017 pourront tenter de le faire à Ottawa. 10 places par groupe d’âge sur distance sprint avec sillonnage et sur distance olympique.

Étape 4 – 30/31 juillet 2016 : Magog / Estrie (sprint)

Une semaine après les championnats canadiens et trois semaines après la 3e étape, c’est au tour du Trimemphré d’accueillir la Coupe du Québec, un incontournable au calendrier. La distance sprint a été choisie comme Coupe du Québec pour permettre une meilleure récupération pour le Triathlon international de Montréal (TIM) de la semaine suivante, qui sera Coupe du Québec sur distance olympique. Il est plus facile d’enchaîner sprint et olympique que le contraire et mettre deux distances olympiques en deux semaines serait contre-productif. La boucle vélo de 10km pour le sprint à Magog donnera un beau défi aux triathlètes.

Le Trimemphré sera aussi le championnat québécois en triathlon longue distance (1,9km, – 90km – 21,1km). Sachant qu’il n’y a que deux événements longue distance au Québec (Magog et Esprit Montréal, on exclut l’IM70.3 Mont-Tremblant), nous voulions alterner le championnat québécois LD qui était à Montréal en 2015. Les participants au championnat LD vont donc manquer une étape de la série Coupe du Québec, car un choix s’imposera selon l’objectif de l’athlète.

Étape 5 – 7 août 2016 : Triathlon international de Montréal / Montréal (olympique)

C’est le grand retour de l’ITU à Montréal et il ne faut pas manquer ça. Le TIM sera Coupe du Québec sur distance olympique sur une boucle de 10km pour le vélo. Les distances sprint (avec sillonnage) et olympique ont de fortes chances d’être qualificatives pour les mondiaux de 2017 (en attente d’approbation de Triathlon Canada).

Deux étapes en deux semaines ce n’est pas idéal on en convient, mais étant un 3 de 6, chaque athlète peut choisir son calendrier en fonction de ses objectifs précis, soit la Coupe du Québec ou la qualification pour les mondiaux sur distance sprint.

Étape 6 – 27 août 2016 : Duchesnay / Capitale Nationale (sprint)

La Coupe du Québec revient dans la région de Québec avec le championnat provincial sur distance sprint, trois semaines après la 5e étape. L’événement a eu une solide progression au cours des deux dernières années et se positionne bien pour fermer la saison. Pour 2016, le parcours vélo sera revu et amélioré pour donner plus d’espace aux participants.

 

Cinq étapes en Duathlon

Étape 1 – 18 juin 2016 : Drummondville / Centre-du-Québec (sprint)

Un parcours presque plat et rapide pour les duathlètes. La boucle de 10km en vélo est idéal pour rouler à fond de train et le parcours de course à pied, bien que légèrement plus court, poussent les athlètes à se surpasser, surtout dans le léger faux-plat du retour. Ils seront à bloc de bout en bout.

Étape 2 – 2/3 juillet 2016 : Victoriaville / Centre-du-Québec (sprint)

Deux semaines après la 1ère étape, Victoriaville récidive cette année encore avec la Coupe du Québec Duathlon sur distance sprint. Un parcours plat et rapide sur un beau site, une belle découverte pour les athlètes. Des bourses sont aussi offertes aux gagnants pour relever un peu le calibre.

Étape 3 – 9 juillet 2016 : Gatineau / Outaouais (sprint)

Une semaine après Victoriaville, Gatineau fêtera sa 25e édition en offrant la Coupe du Québec sur distance sprint. Rappelons que l’événement était championnat québécois en triathlon sur distance sprint en 2015. Le comité organisateur travaille actuellement sur un nouveau parcours vélo de 10 km. La qualité de l’événement en fait un incontournable.

Étape 4 – 30/31 juillet 2016 : Magog / Estrie (olympique)

En plus d’être Coupe du Québec Triathlon sprint et championnat provincial sur triathlon longue distance, le Trimemphré sera championnat provincial en duathlon olympique. Un gros défi pour les athlètes qui devront affronter les montées et descentes sur les trois boucles de 13.3km en vélo. Et il y a celles sur le parcours de course à pied aussi à ne pas oublier.

Étape 5 – 14 août 2016 : Verdun / Lac-Saint-Louis (sprint)

Dernière étape de la saison 2016, Verdun sera aussi championnat provincial sur distance sprint. La qualité de l’organisation fait de l’événement un incontournable, surtout depuis que le bitume du boulevard a été refait à neuf en 2015.