ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE (AGA)

L’Assemblée générale annuelle (AGA) 2020 de Triathlon Québec sera tenu le mercredi 15 juillet à 18h30 en visioconférence.

Tous les membres Triathlon Québec y sont conviés. C’est une occasion pour vous de venir échanger avec l’équipe de Triathlon Québec et le conseil d’administration et de prendre connaissance de ce que la fédération a accompli au cours de la dernière année.

Ordre du jour

  • Présentation des lettres de créances des délégués des membres ordinaires et associés
  • Vérification du droit de présence et du droit de vote
  • Lecture et adoption de l’ordre du jour
  • Lecture et adoption du procès-verbal de la dernière assemblée générale annuelle
  • Rapport du président
  • Rapport du trésorier
  • Étude et approbation du rapport financier
  • Nomination du vérificateur pour la prochaine année
  • Rapports des comités
  • Élection des administrateurs
  • Affaires nouvelles
  • Levée de l’assemblée

Document important:

Élections au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration de la Corporation est composé de sept (7) personnes:

  • président
  • vice-président
  • secrétaire
  • trésorier
  • trois (3) directeurs

Les administrateurs de la Corporation sont élus pour un mandat de deux (2) ans par les délégués présents des membres en règle lors de l’assemblée générale annuelle. Quatre sont élus lors des années impaires et trois lors des années paires.

Le président, le secrétaire le vice-président et le trésorier sont élus par et parmi les administrateurs.

Le mandat de trois des postes actuels du conseil d’administration est échu :

  1. Sophie Yergeau (2018-2020)
  2. Charles Veilleux (2018-2020)
  3. Caroline Gélinas (2019-2020)

Les mises en candidatures pour fins d’élection de ces postes d’administrateurs doivent parvenir au secrétariat de la Corporation signées par le responsable d’un club en règle avant le 26 juin 2020 prochain. Les candidatures seront transmises aux membres au plus tard le 3 juillet 2020.

Les élections se dérouleront lors de l’AGA. Les mises en candidatures seront ré-ouvertes à l’AGA si aucune candidature n’a été signifiée avant la date limite.

La fin de semaine du 16/17 mai avait lieu la 2e étape de notre série de triathlons virtuels présentée par Spark Sport Nutrition. Au programme, un volet jeunesse le samedi avec 10km de vélo et 2km de course à pied et un volet adulte le dimanche composé de 30km de vélo et 8km. C’est donc plus de 200 athlètes qui étaient en action un peu partout au Québec !

Que ce soit pour les jeunes ou les moins jeunes, la journée débutait à 9h30 avec la traditionnelle réunion d’avant-course animée par Francis Sarrasin-Larochelle, entraineur provincial, et Éric Noël, directeur technique pour Triathlon Québec. Après ce bref rappel des règles et des différentes modalités de course en fonction de l’option choisie (deux options étaient proposées avec une version pour les utilisateurs de la plateforme Zwift et une autre pour les « non-Zwift »), les compétitions pouvaient commencer !

Pour les « Zwifteurs », les rendez-vous étaient donnés à 10h par l’intermédiaire de « meet-up »  sur le parcours de « London Loop » et sa fameuse « Box Hill», une montée de 3 km à 4% à gravir une fois pour la section jeunesse et deux fois pour les groupes d’âge, une occasion en or pour créer des écarts.

 

Volet Jeunesse 

Chez les hommes, les plus rapides de ce volet ont été Samaël Fleury Nadeau, Léo Roy et Mathis Larochelle tandis que chez les femmes, ce sont Noémie Beaulieu, Léa Boucher et Samantha Wood qui ont réalisé les meilleurs temps.

Du côté extérieur, Samuel Lafrance, Antonin Marsolais et Jean-Félix Morin se sont illustrés du côté masculin alors que Rose-Emmanuelle Binette, Léa Turgeon et Léa Gobeil ont fait de même du côté féminin.

Félicitations également aux clubs Bionick Triathlon de Lévis et Trivic de Victoriaville qui étaient les plus représentés avec chacun quatorze athlètes participants. La prochaine étape se déroulera le 30 mai prochain et un volet U11 s’ajoutera à la programmation.

 

Volet adulte – Classement Zwift

Chez les hommes, alors qu’un gros peloton se présentait en bas de la première difficulté du jour, l’olympien en vélo de montagne Léandre Bouchard plaçait une attaque dévastatrice dès le début de l’ascension que seul Jérémy Martin, vainqueur de la première étape, tenta de contrer, en vain. Le natif d’Alma s’engageait alors dans un contre-la-montre d’une quinzaine de kilomètres et personne ne fût en mesure d’aller le chercher. Il profita même de la seconde ascension pour augmenter son avance sur ses poursuivants.

Au terme du vélo, le vététiste possédait donc 1’40” d’avance sur Jérémie Martin et près de 2 minutes sur un trio composé de Oliver Moisan, Olivier Forest et JP Bergeron. Malheureusement pour lui, la course à pied est le terrain de prédilection de son poursuivant du jour, Jérémie Martin, qui bouclait les 8 km de course à pied avec très bon 26’27” qui lui permettait de combler son retard et de terminer l’épreuve avec neuf secondes d’avance sur Léandre Bouchard. Ce fût également aussi très serré pour la troisième et quatrième place puisque Olivier Forest se classera finalement troisième avec un infime avantage de cinq secondes sur Olivier Moisan. A noter les cinquième et sixième place de JP Bergeron et Paul Lavoie respectivement troisième et deuxième lors de la première étape. La portion vélo masculine est à revivre sur notre page Facebook !

Chez les femmes, un trio composé de Joannie Sanche, Mélanie Mantha et Léa Jacquin se détacha rapidement aux avants postes et s’échangea la tête plusieurs fois. Mélanie Mantha et Joannie Sanche creusèrent un léger écart et posèrent virtuellement le vélo ensemble avec une quinzaine de secondes d’avance sur leur compère d’échappée. La différence se fera finalement sur la course à pied et Jonnie Sanche s’imposera à la faveur d’un 8 km couru en 33’20” pour un temps final de 1h25’06” devant Mélanie Mantha (1’25’’34) qui devance Léa Jacquin pour seulement cinq secondes (1h25’41”).

 

Classement non-Zwift

Chez les non-Zwift, la victoire est revenue à  Julie Roy devant Matisse Vaillancourt et Pascale Gougeon au classement féminin pendant que Nicholas Rafael s’imposait devant Ralph Feurer et du Philippe Blouin du côté des hommes.

Retrouvez dès à présent l’ensemble des résultats sur notre page dédiée à cette nouvelle série !

 

Grande Finale

La journée se concluait par un deuxième Facebook live avec les vainqueurs Zwift du jour pour recueillir leurs impressions et leur donner rendez-vous le 31 mai prochain pour la Grande Finale de la série virtuelle de Triathlon Québec présentée par Spark Sport Nutrition. Pour vous inscrire, c’est par ici !

A noter également qu’un volet jeunesse spécifiques pour les catégories U11, U13, U15 et Juniors aura de nouveau lieu la veille. Retrouvez toutes les informations et les inscriptions ici !

Québec, le 13 mai 2020. – Sous réserve de l’application des principes de distanciation sociale et de l’ensemble des recommandations de la Santé publique, le gouvernement du Québec annonce la reprise graduelle de la pratique récréative de certaines activités sportives, de loisir et de plein air qui se déroulent à l’extérieur. À compter du 20 mai, dans toutes les régions, les Québécoises et les Québécois pourront renouer avec le golf, le tennis, le vélo, la randonnée et plusieurs autres activités individuelles qui leur sont chères. Les parcs nationaux et les réserves fauniques de la Société des établissements de plein du Québec (SÉPAQ) seront donc rouverts de façon partielle et progressive à compter de cette date, et ce, uniquement pour les activités journalières.

Pour minimiser les risques de contagion, les activités reprendront dans le respect des recommandations des autorités de santé publique. Chaque activité a été évaluée en fonction de cinq critères :

  • la distanciation physique entre les personnes durant l’activité;
  • le lieu de pratique (risque moindre lors de la pratique à l’extérieur);
  • l’équipement requis;
  • le contexte de pratique (risque moindre lors de la pratique libre);
  • les déplacements (risque moindre pour les activités locales).

Par ailleurs, des guides ont été produits de concert avec la CNESST et l’Institut national de santé publique pour aider les Québécoises et les Québécois à reprendre leurs activités en toute sécurité. De plus, les fédérations sportives et les organismes nationaux de loisir et de plein air collaborent avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur pour élaborer des consignes adaptées à leurs disciplines ou à leurs champs d’intervention respectifs. Ils seront responsables d’en faire la promotion auprès de leurs membres, tout en spécifiant que des consignes de santé et de sécurité, notamment des règles d’hygiène, devront être respectées pour une pratique sécuritaire.

Citations :

« Depuis maintenant deux mois, les Québécoises et les Québécois ont fait preuve d’une extraordinaire collaboration en respectant les règles de confinement et de distanciation. Pour lutter contre la pandémie, nous avons dû suspendre plusieurs de nos activités préférées. Comme vous, j’ai le goût de me dégourdir les jambes et je suis très heureuse d’annoncer la reprise de plusieurs activités sportives et de loisir. Nous entamons un retour à la normale qui se fera étape par étape. Notre priorité demeure la santé de la population et grâce à la discipline que nous nous sommes donnée dans les derniers mois, je suis convaincue que nous pourrons demeurer en sécurité tout en ramenant l’activité physique dans notre quotidien. Les Québécoises et les Québécois pourront à nouveau bénéficier de tous les effets positifs qu’offre la pratique de leurs activités favorites. »

Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine

« Il s’agit d’un retour à la nature très attendu pour les Québécoises et les Québécois, qui pourront reprendre la pratique de leurs activités de plein air favorites. Je me réjouis du fait que les pêcheurs pourront renouer avec la pêche d’un jour dans les zecs et les pourvoiries. La reprise progressive des activités dans les parcs nationaux et les réserves fauniques permettra aux amoureux de la nature de profiter à nouveau de notre territoire exceptionnel. Dans le contexte actuel, je m’attends à ce que les amateurs de plein air et de pêche d’un jour respectent les consignes de santé publique pour que tous puissent goûter aux joies du plein air dans un environnement sécuritaire. »

 Pierre Dufour, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable des régions de l’Abitibi‑Témiscamingue et du Nord-du-Québec

 

Faits saillants :

À partir du 20 mai 2020, la pratique récréative individuelle ou à deux sans contact sera permise pour les activités suivantes :

Activités de loisir en pratique libre non organisée

Canot et kayak d’eau vive et d’eau calme

Course à pied

Escalade de rocher

Kitesurf

Pêche à la journée

Planche à pagaie

Plongée sous-marine, apnée sportive extérieure

Randonnée à cheval extérieure

Randonnée pédestre

Surf

Activités sportives récréatives individuelles ou à deux, sans contact physique, en pratique libre, lieu de pratique extérieur, sans accès ou accès minimal au bloc sanitaire

Athlétisme (épreuves de course et de lancer qui se déroulent à l’extérieur)

Aviron (embarcation simple seulement)

Canoë et kayak de vitesse (embarcation simple seulement)

Activités de cyclisme extérieures

Golf

Kayak de mer

Natation en eau libre (lacs)

Patin à roulettes sur route et sur piste

Ski à roulettes

Tennis en simple et à l’extérieur

Triathlon (natation en eau libre seulement)

Voile (embarcation simple seulement)

 

Liens connexes :

 

 

– 30 –

 

Sources :

Alice Bergeron

Attachée de presse de la ministre

déléguée à l’Éducation et ministre

responsable de la Condition féminine

418 997-4093

 

Carl Charest

Directeur des communications

et attaché de presse du ministre des Forêts,

de la Faune et des Parcs et ministre responsable

des régions de l’Abitibi-Témiscamingue

et du Nord-du-Québec

418 454-4817

Le 6 mai 2020 se tenait le 15e “Gala femmes d’influence en sport au Québec” présenté par Égale Action. Celui-ci, préalablement prévu à l’hôtel Sheraton à Laval, s’est déroulé pour une première année en format virtuel. Lors de cet évènement, sept prix ont été décernés à des filles, des femmes et des organisations qui soutiennent et encouragent la participation et le leadership au féminin dans le sport, et c’est avec beaucoup de fierté que Triathlon Québec a remporté le prestigieux titre de l’Organisation sportive de l’année.

Ce prix récompense l’engagement exceptionnel d’une organisation sportive québécoises au cours de l’année 2019 pour le volet féminin de son sport. Triathlon Québec a su se démarquer grâce à ses initiatives, ses activités et ses résolutions favorisants l’accessibilité et l’équité dans le sport, l’emploi et l’administration. En 2019, la fédération de Triathlon Québec :

  • compte sur une femme comme présidente du conseil d’administration, Madame Sophie Yergeau;
  • est dirigée par un conseil d’administration, une équipe permanente et une équipe d’été entièrement paritaires. Félicitations particulières à Sophie Yergeau, Mélanie Bégin, et Caroline Gélinas au CA, Marie-Eve Sullivan, Marie-Josée Gauthier et Annick Gendron à l’équipe permanente, Marie-Claudel Jeanotte et Laurence Tarini à l’équipe d’été;
  • met en place une politique de développement durable incluant une politique d’embauche et de travail équitable;
  • compte un nombre grandissant de membres officielles, entraineures et athlètes;
  • porte une attention particulière au visuel des ses publications, ses programmes et son image de marque afin qu’il soit inclusif à tous les niveaux;
  • fait la promotion de plusieurs modules, ressources et outils pour favoriser la pratique du sport au féminin;
  • est hôte d’un premier championnat québécois de relais par équipe mixte (2 filles, 2 garçons) lors du triathlon de Valleyfield.

“C’est une grande fierté de remporter ce prix. Je voudrais remercier tous les intervenants qui rendent notre sport accessible, que ce soit notre équipe de travail, nos membres du conseil d’administration, nos clubs, nos entraineurs. C’est vraiment un travail d’équipe” a exprimé Marie-Eve Sullivan, directrice générale de la fédération depuis 2016 et représentante de celle-ci à l’évènement.

Bien que le prix soit décerné pour les actions de 2019, Triathlon Québec est fier d’encourager depuis de nombreuses années l’équité femme-homme, de reconnaître les compétences des femmes à part égale de celles des hommes, d’offrir une belle visibilité, d’influencer le changement, d’être un beau modèle pour la société et les autres organismes, et finalement de faire preuve d’engagement, d’inspiration et d’innovation engendrant un impact des plus positifs.

Félicitations à Baseball Québec et Water-polo Québec pour leur nomination dans la même catégorie, ainsi qu’à toutes les filles et femmes qui contribuent à faire évoluer le sport au féminin avec passion et acharnement à tous les jours. Félicitations également à Égale Action pour l’initiative et l’organisation de ce superbe gala virtuel.

Visionnez le gala ici et Consultez les détails de l’évènement ici

Consultez la boîte à outils de Égale Action ici

Ce dimanche 3 mai avait lieu la 1ère étape de notre série de triathlons virtuels présentée par Spark Sport Nutrition. Au programme, 20km de vélo et 5km de course à pied pour près de 200 athlètes d’un peu partout au Québec !

La journée débutait à 9h30 avec la traditionnelle réunion d’avant-course animée par deux officiels de Triathlon Québec, Yan Therien et Eric Noël. Confinement oblige, celle-ci avait lieu par l’intermédiaire d’un Facebook live que vous pouvez retrouver ici. Après ce bref rappel des règles et des différentes modalités de course en fonction de l’option choisie (deux options étaient proposées avec une version pour les utilisateurs de la plateforme Zwift (lien vers Zwift) et une autre pour les « non-Zwift »), la compétition pouvait commencer !

Pour les « Zwifteurs », le rendez-vous était donné à 10h par l’intermédiaire de deux « meet-up » avec une vague femme et une vague homme, presque comme en vrai. Après un changement de dernière minute, la portion vélo a donc eu lieu sur le circuit « Tempus Fugit » de Watopia, ce qui engendrera un léger souci technique. Du côté de l’organisation on reconnait que nous sommes encore en phase d’apprentissage pour ce nouveau type d’événement et que le tir sera rectifié pour éviter ce genre d’inconvénient lors de la deuxième étape qui aura lieu le 17 mai.

Classement Zwift

Comme le sillonnage était autorisé, rapidement plusieurs peloton se sont formés. Chez les hommes, c’est finalement un groupe de sept athlètes qui a bouclé en premier les 20km avec un temps de 25’30” et même un peu moins pour Jérémie Martin qui a su profiter d’un « PowerUp » (« poids léger » ou « la plume » pour les connaisseurs de Zwift!) dans les derniers mètres pour creuser un léger écart de quatre secondes sur ses poursuivants et finir avec une moyenne de 350 watts.

Chez les femmes, Sarah Hamel ne laissera aucune chance à ses poursuivantes sur le vélo et terminera les 20km de vélo en 26’42”. Derrière elle, un groupe composé de Noémie Beaulieu, Mélanie Mantha et Justine Grimard-Spalding restait au contact avant la course à pied en finissant à un peu plus d’une minute sur la portion vélo.

Après une transition plus tranquille qu’à l’accoutumée, les compétiteurs se sont lancés pour leur 5 km de course à pied et Jérémie Martin a confirmé sa grande forme du jour avec un superbe temps de 15’41”. Il remporte donc cette première étape devant Paul Lavoie et JP Bergeron. Du côté des femmes, Noémie Beaulieu a comblé son retard à la faveur d’un temps canon de 18’02” pour finalement s’imposer devant Sarah Hamel et Clara Normand.

Classement non-Zwift

Chez les non-Zwift, la victoire est revenue à Matisse Vaillancourt devant Annie Grimard et Chantale Garneau au classement féminin pendant que Gabriel Rondeau-Dumas s’imposait devant Robert Bélanger et Ralph Feurer du côté des hommes.

Retrouvez dès à présent l’ensemble des résultats sur notre page dédiée à cette nouvelle série !

Deuxième étape et volet jeunesse 

La journée se concluait par un deuxième Facebook live avec les vainqueurs Zwift du jour pour recueillir leurs impressions et leur donner rendez-vous le 17 mai prochain pour la 2e étape de la série virtuelle de Triathlon Québec présentée par Spark Sport Nutrition. Pour vous inscrire, c’est par ici !
A noter également qu’un volet jeunesse spécifiques pour les catégories U11, U13, U15 et Juniors aura lieu la veille. Retrouvez toutes les informations et les inscriptions ici !

Sportstats World Triathlon and Duathlon

En attendant cette deuxième étape, n’hésitez pas à participer au “Sportstats  World Triathlon and Duathlon” pour lequel nous sommes également fiers d’être partenaire !

Quelques heures après en avoir fait l’annonce, Québec recule sur l’interdiction d’événements sportifs jusqu’au 31 août.  Mme Isabelle Charest, Ministre déléguée à l’Éducation Et ministre responsable de la Condition féminine a communiqué ceci aux fédérations sportives :

 

« La présente a pour objectif de clarifier les informations qui ont été rendues publiques hier concernant les événements sportifs. Nous sommes conscients qu’une certaine confusion ait pu être créée par cette annonce qui concerne d’abord et avant tout les grands événements publics. Il est important pour nous d’apporter certaines précisions.

 

D’abord, notre priorité demeure de permettre aux enfants et à la population en général de retrouver leurs activités sportives et de loisir aussi rapidement que possible. C’est pourquoi nous demeurons en contact constant avec la Direction de la Santé publique pour suivre l’évolution des recommandations sanitaires et adapter nos actions en fonction de celles-ci.

 

Actuellement, les directives de la Santé publique ne nous permettent pas de donner le feu vert à la reprise normale des activités sportives et de loisir organisées. Toutefois, ces directives vont certainement évoluer dans les prochaines semaines et nous nous adapterons en conséquence.

 

Soyez assurés de notre volonté de voir nos enfants retrouver leurs coéquipiers cet été et de vous permettre de reprendre vos activités avant le 31 août 2020. »

 

Ce que Triathlon Québec retient est que la reprise des activités de triathlon de la saison 2020 sera dictée par le gouvernement du Québec, en consultation avec les autorités de santé publique. Pour le moment, nous n’avons pas suffisamment d’information pour nous prononcer sur une date précise. Nous suivrons les directives à venir dans les prochaines semaines et vous tiendrons informés.

Retrouvez le communiqué de presse du ministère : http://www.education.gouv.qc.ca/salle-de-presse/communiques-de-presse/detail/article/pandemie-de-la-covid-19-precisions-quant-a-lannulation-de-certains-evenements-sportifs/

 

C’est avec beaucoup de fierté que Triathlon Québec annonce le retour de son projet flottes de vélos cette année.

Ce dernier consiste à fournir des flottes de vélos aux écoles en milieu défavorisé désirant intégrer un volet duathlon ou triathlon à leur programme d’éducation physique. Le matériel sera prêté sous cette condition les trois premières années et, si l’école désire poursuivre le programme, les vélos deviendront la propriété de l’école à partir de la quatrième année du programme. En fonction des besoins spécifiques de chaque école, cette flotte comprendra une dizaine de vélos avec les casques.

Fort de son succès, ce projet réalisé grâce au soutien financier de La Fondation des Canadiens pour l’Enfance nous a permis de remettre plus de 360 vélos depuis 2016.  À qui la chance d’en profiter pour cette 4e édition?

 

VIDÉO : https://www.youtube.com/watch?v=6DS-EVwk6wc

 

Qui peut soumettre une demande ?

Les écoles en milieu défavorisé peuvent soumettre une demande.

 

Comment soumettre une demande ?

Complétez et Envoyez le formulaire ci-bas complété à l’adresse suivante : agendron@triathlonquebec.org.

4e_edition_PROJET_FLOTTES_DE_VÉLOS_2020

 

Date limite pour soumettre votre demande :

1er juin 2020, 23h59

Le lundi 6 avril 2020 – En collaboration avec les comités organisateurs, Triathlon Québec a pris la décision d’étendre la suspension des compétitions extérieures jusqu’au 31 mai inclusivement. Cette suspension entraine l’annulation de quatre événements partenaires ainsi que de onze camps régionaux et un camp provincial junior.

Cette décision a été prise conformément aux recommandations des différents paliers gouvernementaux concernant les événements de participation de masse et les grands rassemblements publics. La situation sera réévaluée dans les semaines à venir et pourrait être prolongée si nécessaire.

Rappelons que le vendredi 3 avril dernier, l’Union internationale de triathlon (ITU) a annoncé la suspension des événements à son calendrier jusqu’au 30 juin prochain.

 

Liste des événements québécois annulés pour le mois de mai :

  • 16 mai : Duathlon Jefo-BJSC de Saint-Hyacinthe
  • 24 mai : Triathlon Saint-Amable
  • 24 mai : Triathlon/Duathlon Nitek Laser de Nicolet
  • 31 mai : Triathlon de Joliette

Tous les camps régionaux ainsi que le camp provincial Junior sont également annulés :

  • Section 1 : Est du Québec
    • Rocher-Percé (23 mai) : Annulé
    • Filoup (26 avril) : Annulé
  • Section 2 : Côte-Nord
    • Tricéphales (9 mai) : Annulé
  • Section 3 : Saguenay Lac St-Jean
    • Beluga (2 mai) : Annulé
  • Section 4 : Québec, Chaudière-Appalache
    • Bionick : Annulé
  • Section 5 : Mauricie, Centre-du-Québec, Estrie
    • Sherbrooke (18 avril) : Annulé
  • Section 6 : Rive-Sud, Richelieu Yamaska
    • Hippocampe (9 mai) : Annulé
  • Section 7 : Sud-Ouest, Lac St-Louis, Montréal, Bourassa
    • Tri-O-Lacs (10 mai) : Annulé
  • Section 8 : Lanaudière, Laurentides, Laval
    • Jet Triathlon (10 mai) : Annulé
  • Section 9 : Outaouais
    • Espoir de Gatineau (10 mai) : Annulé
  • Section 10 : Abitibi-Témiscamingue
    • Triosisko (3 mai) : Annulé

Camp Provincial Junior (uniquement sur invitation) du 16 au 18 mai : Annulé

 

Différentes options

Toutes les personnes inscrites à ces événements seront contactées par un membre du comité organisateur prochainement et seront informées des différentes options qui s’offrent à elles. Compte tenu de la situation exceptionnelle, il est possible que le traitement des remboursements soit plus lent qu’à l’habitude. Nous vous demandons de faire preuve de patience et de compréhension. En cette période difficile, la solidarité est de mise dans la communauté du triathlon.

 

Triathlon Québec est là pour vous

Notre équipe travaille d’arrache-pied pour aider les comités organisateurs et les clubs dans cette dure épreuve. Aussi, afin de vous garder actifs et de continuer à vous offrir nos services, Triathlon Québec poursuit ses activités en maximisant l’utilisation des technologies. Notre équipe est heureuse de vous proposer des activités variées qui se font à distance :

Restez à l’affût sur nos médias sociaux afin de connaître les nouveaux projets et les dates des prochaines formations en ligne!

Nous avons hâte de vous retrouver en personne lors d’événements. D’ici là, gardez le moral et restez actifs!

Les athlètes de l’Équipe du Québec sont désormais rentrés de leur second camp de préparation de l’année qui avait lieu du 2 au 15 mars à Clermont en Floride. En dépit de la tournure exceptionnelle des événements due à la pandémie du COVID-19 qui sévit partout dans le monde, c’est l’occasion de faire le point sur les apports de ce camp.

Alors que l’objectif principal était de « préparer au mieux les compétitions de Clermont et Sarasota afin de lancer la saison de la meilleure des façons pour nos athlètes élites et établir un point de référence pour nos juniors », l’évolution du coronavirus aura eu raison de la deuxième compétition initialement programmée. Malgré une grosse déception pour les athlètes, notamment pour les juniors en raison de l’absence de leur unique compétition, il y a quand même beaucoup de positif à tirer de ce camp comme nous le confiait Léo Roy “Même si, à ma grande déception, je n’ai pas pu courser, j’ai tout de même pu enchaîner deux bonnes semaines d’entraînement en compagnie de mes amis d’un peu partout au Québec. J’ai appris que dans l’incertitude, nous devons toujours rester concentrés et prêts à toutes éventualités. L’équipe d’encadrement de Triathlon Québec a par ailleurs su être très rassurante auprès des athlètes et leur famille”.

Du côté des seniors, qui eux ont quand même eu l’opportunité de s’aligner sur la ligne de départ de la compétition PATCO de Clermont, le constat est assez similaire comme nous le disait Élisabeth Boutin, auteure de la meilleure performance québécoise : “J’ai adoré mon camp avec Triathlon Québec. Ça fait déjà plus de 5 ans que je voyage au sein de l’Équipe du Québec et cette année, nous étions une trentaine d’athlètes à y participer. Ça m’a permis de voir la prochaine génération d’athlète et je suis contente qu’on puisse offrir un bel encadrement à ces jeunes pour favoriser leur réussite. Nous avons vécu une situation hors de l’ordinaire, mais on a su s’adapter et se réorienter en conséquence. Je suis fière de représenter Triathlon Québec. Merci à tous ceux qui se sont impliqués”.

Pour l’entraîneur provincial Francis Sarrasin Larochelle, on retient beaucoup de positif : “Les athlètes ont très bien travaillé pendant les deux semaines en réalisant des séances de qualité et en étant pro-actif dans leur récupération. Ils sont également arrivés en forme et bien préparés grâce au travail réalisé avec leurs entraîneurs respectifs. L’ambiance et la cohésion de groupe entre recrues et vétérans étaient excellentes. Enfin, l’équipe d’entraîneurs et de soutien composée de Kyla Rollinson, Félix Levesque-Pero, Daniel Soucy, Charles Castonguay et Frédéric Jardot a été dévoué à tous les niveaux et a réalisé un travail d’équipe exemplaire pour accompagner nos athlètes le mieux possible”.

L’ensemble des athlètes québécois présents lors du camp, ainsi qu’Amélie Kretz, Emy Legault et Alexis Lepage qui étaient en action du côté de l’Australie, sont donc maintenant de retour au pays et observent tous une période d’isolement de 14 jours comme le recommande le ministère. Comme le confiait récemment Amélie Kretz “c’est sûr que ça change les plans, mais en ce moment, le problème est plus gros que le triathlon”.

Les triathlètes se sont élancés au départ d’une épreuve de l’Union Internationale de Triathlon (ITU en anglais) pour une dernière fois avant la suspension du calendrier international jusqu’à 30 avril. Samedi, à la Coupe du monde sprint de Moloolaba (Australie), Amélie Kretz a pris le 22e rang dans un doublé britannique pour finir à un peu plus de 2 minutes de la gagnante, Vicky Holland.

Georgia Taylor-Brown et Ashleigh Gentle (Australie) ont été les autres médaillées de cette épreuve où l’autre Québécoise présente, Emy Legault, s’est classée 35e.

En entrevue d’après course, Kretz a mentionné que si elle a sauvé les meubles à la natation et au vélo, c’est à la course à pied que les choses se sont gâtées.

« Une journée un peu difficile pour moi. J’ai perdu du temps et raté le premier groupe en natation. En vélo, j’ai travaillé vraiment fort avec deux ou trois autres filles et nous avons rejoint le premier groupe à la mi-parcours. J’ai eu une bonne transition vélo-course, mais je me suis vite rendu compte que j’avais laissé mes jambes sur le vélo. Malheureusement, ça m’a pris 3 kilomètres pour retrouver mes bonnes sensations et il était trop tard. C’est donc une 22e place décevante pour moi. »

Abandon d’Alexis Lepage

À l’épreuve masculine, Alexis Lepage a complété les épreuves de natation et de vélo avant de s’arrêter à celle de la course à pied.

« C’est une contre-performance. J’étais assez confiant avant le départ, mais une fois sur le vélo, mon corps m’a dit non et le mental a suivi (en ce sens.) Je suis content de retourner à la maison. Ce fut une semaine stressante avec beaucoup de changements de plans », a-t-il relaté.

Matthew Sharpe a été le meilleur Canadien en se classant au 19e rang à cette épreuve qui a aussi été le théâtre d’un doublé, néo-zélandais cette fois, où Ryan Sissons s’est imposé.

L’incertitude des prochaines semaines

Le calendrier international de triathlon est à son tour remanié en raison de la pandémie du COVID-19. En vertu de leur classement mondial et du nombre de places attribuées au Canada aux épreuves olympiques individuelles, Kretz et Lepage n’apparaissent pas dans les classements provisoires de l’ITU. La porte demeure toutefois ouverte pour une place à la nouvelle épreuve du relais mixte.

Lepage n’entend pas baisser les bras et entend continuer à tout mettre en œuvre pour vivre sa première expérience olympique :

« Pour l’instant, c’est encore envisageable. Il y a encore beaucoup d’incertitudes de ce qui adviendra des critères de sélection et des horaires des prochaines compétitions. De mon côté, je vais faire tout ce que je peux pour être le meilleur athlète sur distance super sprint (relais) et on va voir où cela me mène. »

Kretz a l’expérience des Jeux de Rio en poche et elle est plutôt philosophe face à la situation qui secoue la planète.

« On va attendre de voir ce que la fédération internationale décide de faire avec la sélection et on y va un jour à la fois ! C’est sûr que ça change les plans, mais en ce moment, le problème est plus gros que le triathlon. Mon plan est de retourner à la maison et évaluer ce qu’on va faire pour se préparer le mieux possible pour les compétitions qui vont reprendre, on l’espère, dans six semaines. »

Retrouvez les résultats de cette course ici : https://www.triathlon.org/results/result/2020_mooloolaba_itu_triathlon_world_cup

Merci à Sportcom pour l’écriture de cet article légèrement modifié par notre équipe.