Reportée deux fois en raison de la pandémie, la 55e finale des Jeux du Québec s’est enfin déroulée la semaine dernière à Laval. L’attente aura valu la peine alors que les trois journées de compétition ont permis à la prochaine génération de démontrer toute son énergie, son talent et sa résilience.

81 athlètes de seize régions différentes ont ainsi pris part aux trois épreuves de la programmation : le super-sprint, le contre-la-montre et le relais par équipe mixte. Celles-ci étaient présentées au Centre de la nature, un site de course qui permet de mettre en valeur de beaux parcours et où les spectateurs pouvaient transmettre leurs encouragements à de nombreux endroits.

Les courses individuelles auront permis aux athlètes de huit régions différentes de s’illustrer et de remporter une médaille. Le très disputé sprint final entre Béatrice Normand (Sud-Ouest) et Sara Labrie (Rive-Sud) a définitivement été un moment fort de la première course. Les deux athlètes, étant de deux catégories différentes (U17 et U15), ont remporté la médaille d’or, avant d’en ajouter une deuxième le lendemain lors de la course Contre-la-montre. À deux reprises, le jeune Robi Racine (Lanaudière) est monté sur la plus haute marche du podium chez les U15. Laurent Tétreault (Centre-du-Québec) et Samaël Fleury-Nadeau (Chaudière-Appalaches) ont remporté une médaille d’or du côté des U17.

Le relais par équipe mixte a été le théâtre d’un duel épique entre Lanaudière et Centre-du-Québec. La course s’est finalement conclue au sprint sur le tapis bleu, à l’avantage du Centre-du-Québec. Cette dernière victoire a permis à la région de consolider la première place du classement des délégations, devant Lanaudière et Rive-Sud. La région de l’Estrie a reçu la bannière de l’esprit sportif.

Enfin, Triathlon Québec tient à féliciter tous les athlètes qui ont pris part aux courses, à souligner le travail des entraîneurs et accompagnateurs des délégations et à remercier toutes les personnes qui ont contribué au déroulement impeccable de la compétition (bénévoles, officiels, employés du centre de la Nature de Laval, le comité organisateur des Jeux du Québec et SportsQuébec).

Tous les résultats sont disponibles sur le site web des Jeux du Québec et sur Sportstats.  

De plus, la course individuelle avec sillonnage et le relais ont été diffusés et on peut les retrouver ici. Les reportages réalisés par RDS sont aussi disponibles ici.

C’est avec fierté que Triathlon Québec présente les athlètes du mois de juillet, soit Maud Marel et Thomas Têtu. Ces deux sportifs de la région de Québec ont indéniablement démontré beaucoup de rigueur et de ténacité au courant de la saison estivale. L’eau doit être bonne dans la région de Québec! 

Maud Marel, n’a pas gagné un, mais deux titres cet été ! En plus d’un top 10 aux Championnats du monde de sprints & relais, elle est montée sur la première marche du podium dans l’épreuve du GA Sprint au Triathlon de Joliette. Inarrêtable, elle a répliqué son exploit au Triathlon de Gatineau. 

Comme sa compatriote, Thomas Têtu est aussi monté sur le podium. À Magog, il a récolté une médaille d’argent dans l’épreuve de CQ GA Sprint tandis qu’à Gatineau, il est reparti avec l’or. Thomas s’implique aussi auprès de la communauté de triathlon au Québec grâce à son travail d’entraîneur et d’organisateur d’événement. 

Nous avons eu la chance de discuter avec eux de leurs exploits et de leurs intentions pour le restant de la saison. 

Apprenez à connaître nos athlètes du mois en continuant de lire. Bonne lecture !

 

Q1. Qu’est-ce qui te rend le plus fier dans tes accomplissements récents ?

R1 — Thomas

Je suis fier de pouvoir concilier l’entraînement, le coaching et d’avoir du fun dans tous les contextes.

R1 — Maud

Je suis fière que mes résultats reflètent l’investissement et les progrès faits depuis mon arrivée au Québec, il y a de ça 2 ans. 

 

Q2. La personne qui t’a le plus aidé jusqu’à présent dans ta carrière d’athlète ? Pourquoi ?

R2 — Thomas

Dans mon cas, je ne considère pas faire «une carrière d’athlète». Je fais ça pour le plaisir, tout en souhaitant d’être performant. Il y a de nombreuses personnes qui comptent, comme mes entraîneurs (Mariane Julien, Pierre-Yves Gigou, Nicolas Proulx-Begin et Jérôme Bergeron) et surtout tous les athlètes du groupe d’âge compétition au club qui sont une source de motivation et d’inspiration chaque jour!

R2 — Maud

Je pourrai faire une longue liste! Pour moi, le triathlon est avant tout une aventure humaine. Je suis entourée par un groupe de personnes inspirantes. Je retiendrai surtout mon coach Nicolas Proulx-Bégin. Ça fait 2 ans qu’il me suit, me conseille et m’accompagne dans mon apprentissage du sport que je pratique depuis peu d’années. Il est à l’écoute de toutes mes préoccupations et mes interrogations.

 

Q3. Classe la natation, le cyclisme et la course à pied en ordre de préférence.

R3 — Thomas

La natation, le vélo, puis la course à pied.

R3 — Maud

Ça varie pas mal au cours de l’année mais actuellement : natation > vélo > course.

 

Q4. À part ton sport, quelle est ta plus grande passion ?

R4 — Thomas

Les voyages.

R4 — Maud

La planche à voile. J’ai pratiqué ce sport pendant 10 ans.

 

Q5. Quels sont tes objectifs de la saison en cours ?

R5 — Thomas

Mon objectif était le Triathlon Longue Distance de l’Alpe d’Huez, mais ça s’est finalement mal passé. À charge de revanche pour 2023? Qui sait! 

R5 — Maud

Mon objectif principal était les Championnats du monde sprints et relais à Montréal, qui ont eu lieu en juin. Le reste de la saison, c’est du plaisir et de nouveaux défis (en trail)!

 

Q6. Quel est ton objectif ultime ?

R6 — Thomas

Rester en forme et continuer de partager de belles expériences sportives et humaines en pratiquant le triathlon et d’autres sports tout au long de l’année !

R6 — Maud

Continuer d’avoir du plaisir à m’entrainer avant tout. Les compétitions et objectifs suivront en fonction de mes envies.