À toute la communauté du triathlon au Québec

Vendredi le 13 mars, une rencontre entre toutes les fédérations provinciales et la fédération nationale de triathlon a eue lieu pour discuter d’un plan d’action commun en lien avec la conjoncture actuelle.

Triathlon Québec, ainsi que ses partenaires provinciaux et nationaux ont pris la décision de suspendre toutes leurs activités jusqu’au 30 avril 2020.

Cette décision a été prise conformément aux recommandations des différents paliers gouvernementaux concernant les événements de participation de masse et les grands rassemblements publics. La situation sera réévaluée dans les semaines à venir et pourrait être prolongée si nécessaire.

Ce matin, l’Union internationale de triathlon a aussi annoncé la suspension de toutes ses activités jusqu’à la fin du mois d’avril.

Nous espérons qu’en prenant ces précautions supplémentaires dès maintenant, nous pourrons être de retour à temps pour la saison estivale.

Toutes les personnes inscrites aux différentes activités de Triathlon Québec d’ici le 30 avril (formations, journée d’identification, camps, etc.) seront contactées par un membre de l’équipe de Triathlon Québec. De plus, nous mettrons à jour l’information sur nos différents médias sociaux.

À tous les clubs de triathlon du Québec

Nous vous suggérons fortement de ne planifier aucun déplacement à l’étranger pour les prochains mois. Si vous avez des athlètes qui reviennent de compétition à l’étranger, svp les informer des consignes à suivre concernant l’isolement volontaire de 14 jours.

Lors de vos activités, nous vous recommandons aussi de respecter toutes les recommandations  du Gouvernement du Canada en lien avec les rassemblements et de suivre les mises à jour quotidiennes. Entre autres:

  • Éviter les rassemblements intérieurs qui ne sont pas nécessaires. Les événements tenus à l’extérieur présentent probablement moins de risques que ceux se déroulant à l’intérieur.
  • Renforcer les mesures d’hygiène.
  • Promouvoir des pratiques de protection personnelle.
  • Éviter les activités à risque élevé comme celles qui exigent un contact physique entre les participants.
  • Réduire le nombre de participants ou changer le lieu de rencontre pour éviter l’entassement.

Pour prendre des décision éclaireés, svp consulter les 2 articles ici-bas :

Toutefois, il est important de rester actif. Voici quelques idées pour continuer à faire bouger vos membres différemment:

  • Encourager les athlètes à rester actif et à pratiquer des activités de plein air.
  • Fournir des plans d’entraînements que les athlètes pourront faire à leur domicile ou en autonomie à l’extérieur.
  • Maximiser l’utilisation des technologies :
    • Vidéo pour expliquer les plans d’entrainement;
    • Logiciel d’entrainement;
    • Plans de préparation physique à faire à la maison avec démonstration par visioconférence;
    • Créer des événements à partir d’une application d’entrainement à domicile.

Pour plus d’information concernant la Covid-19, les consignes sanitaires et autres, nous vous invitons à consulter les sites officiels du Gouvernement du Québec et du Gouvernement du Canada.

Le québécois Alexis Lepage, qui représente notre meilleur espoir olympique en triathlon n’a pas réussi à compléter la course de championnat du monde qui avait lieu samedi à New Plymouth en Nouvelle-Zélande.

Alexis Lepage était en 22e place après la première étape (natation) et avait réussi à se glisser en 19e place à la zone de transition. Mais une fois sur son vélo, tout s’est gâté

« Après 4 minutes sur ma selle, j’étais complètement à bloc, complètement sauté, et très loin de mes habiletés normales », nous mentionnait le triathlète après sa décevante performance.

Depuis le début de l’année, Alexis Lepage éprouve des difficultés lors des compétitions. Après avoir été entraîné dans une chute à vélo au début du mois lors de la première étape des Séries mondiales de triathlon à Abou Dhabi, il a tout de même décidé de poursuivre la course sachant qu’il terminerait parmi les derniers.

Puis il y a deux semaines, à Mooloolaba en Australie, il s’est classé au 21e rang.

Malgré tout, le québécois affichait une solide détermination lors de sa préparation cette semaine. Ce soir, il se sentait bien différent :

« J’aimerais dire que tout va bien, que j’ai une bonne saison et que tout se passe comme le plan de match, mais ce n’est malheureusement pas le cas. Je m’entraîne à temps plein pour m’approcher d’un objectif (les JO) qui semble s’éloigner. J’ai l’impression de le perdre de vue, de perdre le contrôle sur mon propre corps quand je course. »

Alexis Lepage sera donc de retour au Québec dans les prochaines heures. Il reprendra l’entraînement, mais est conscient qu’il devra trimer dur afin de reprendre confiance en ses moyens :

« Je dois assurément travailler sur mon mental, et taire la petite bestiole en moi qui me nourrir de négatif. »

La prochaine étape de la Coupe du monde ITU se tiendra les 4 et 5 mai à Madrid, en Espagne. Espérons qu’Alexis sera en mesure de retrouver sa confiance d’ici là.

Alexis Lepage est actuellement à New Plymouth, en Nouvelle-Zélande, en marge de la Coupe du Monde qui aura lieu les 30 et 31 mars. Le québécois se prépare pour la course qui est une étape importante de la saison.

« J’ai une petite grippe en ce moment, mais la guérison est rapide et je vais être prêt pour ce week-end. Je suis à New Plymouth depuis déjà une semaine et honnêtement, je suis très confiant avec ce parcours. Pour moi, c’est vraiment l’aspect mental que je travaille. C’est souvent là que je fais défaut. »

Le triathlonien de 25 ans qui représente un de nos meilleurs espoirs olympiques, à un début de saison plutôt difficile.

Après avoir été entraîné dans une chute à vélo au début du mois lors de la première étape des Séries mondiales de triathlon à Abou Dhabi, il a tout de même décidé de poursuivre la course sachant qu’il terminerait parmi les derniers.

Puis il y a presque deux semaines, à Mooloolaba en Australie, il s’est classé au 21e rang.

« Je ne cacherais pas le fait que je suis déçu de mes dernières performances. Par contre, je reste positif et concentré sur les points à améliorer. Je garde toujours en tête mon objectif et lorsqu’un mauvais résultat survient, j’utilise cette déception comme élément motivateur. »

Le Gatinois est en processus de qualification pour les jeux Olympique. Le cheminement total dure environ 24 mois et comprend plusieurs épreuves importantes. Alexis Lepage se dit motivé et déterminé. Avec maturité, il accepte que le chemin soit long, difficile et rempli d’imprévus.

« Il reste plus de 13 mois à la période de qualification et bien des choses peuvent changer d’ici là »

La prochaine course d’Alexis Lepage aura lieu à la fin du mois. Nous lui souhaitons de rebondir à la hauteur de son talent et de sa préparation.

Le championnat québécois de triathlon d’hiver 2019 s’est tenu dimanche dernier lors de la 5e édition du Festival de Triathlon d’hiver de Saint-Adolphe-d’Howard. L’évènement, ayant également un grand volet participatif, a rassemblé près de 110 athlètes sur le lac Saint-Joseph et l’île Otoreke.

Les caprices de la météo la semaine précédant l’évènement ont forcé le comité organisateur et Triathlon Québec à prendre la décision de retirer l’épreuve du patin pour des raisons de sécurité, la glace ayant été grandement endommagée par la pluie et la chaleur des derniers jours. L’évènement a donc été modifié en duathlon, soit : 5 km raquette, 12 km ski de fond et 2,5 km raquette.

Chez les hommes, Francis Izquierdo-Bernier, membre de l’équipe du Québec en ski de fond a remporté l’épreuve en 1:12:26. Il a devancé au fil d’arrivée Dave Mcmahon, ancien biathlète de niveau international (1:19:23) et Charles St-Pierre (1:23:57).

Chez les femmes, c’est la double olympienne de 1992 et 1994 Lise Meloche (1:32:24) qui a remporté les grands honneurs, devant Clémence Trudel (1:37:47). Sarah-Maude Martin (1:57:48) a complété le podium.

Cliquer ici pour voir les résultats complets.

Visiter le site de l’évènement.

Félicitations à tous les participants et au comité organisateur qui ont encore une fois relevé le défi d’organisation avec succès.

Économisez 10$ avant le 1er janvier

Afin d’économiser 10$, nous vous invitons à devenir membre ou à renouveler votre adhésion à Triathlon Québec avant le 1er janvier 2019. Nous vous rappelons que Triathlon Canada a communiqué une hausse de tarif de 10$ pour les 16 ans et plus et de 3$ pour les plus jeunes. Cette hausse sera effective au 1er janvier 2019. Votre adhésion annuelle peut être renouvelée jusqu’à 6 mois avant sa date d’échéance.

Dites adieu aux frais de participation

Grande nouveauté cette année ! Afin d’offrir un avantage supplémentaire aux membres de Triathlon Québec, dès 2019, nous éliminerons les frais de participation chargés lors d’une inscription individuelle à un événement. À titre indicatif, ces frais varient entre 2 et 6$ par inscription.

Plusieurs avantages à être membre

En plus de soutenir le développement du triathlon au Québec, de bénéficier d’une assurance responsabilité civile et accident et d’une multitude de rabais en boutiques, être membre de Triathlon Québec vous permet d’économiser le frais d’adhésion d’un jour qui varie entre 20$ et 35$ pour chaque inscription individuelle à une course.

Pour en savoir plus sur les avantages d’être membre

Il y a de fortes chances que vous ayez, à un moment de votre vie, pratiqué les trois disciplines du triathlon. En effet, étant enfant, vous avez naturellement nagé dans une piscine, appris à rouler à vélo et à courir en vous amusant! Sans le savoir, vous avez d’emblée été initiés au triathlon dès votre plus jeune âge.

Le triathlon est l’enchaînement de trois des sports les plus populaires au monde : la natation, le vélo et la course à pied, sur des distances qui varient selon plusieurs facteurs y compris l’âge des participants. De nombreux événements accessibles à tous ont lieu au Québec. On peut même les faire en équipe ou en famille! Plus encore, de nouvelles pratiques de sports enchaînés existent et font partie intégrante de la pratique du triathlon.

Vous n’êtes pas encore convaincus? Consultez la page des distances de course ci-bas afin de constater à quel point le défi est plus accessible que jamais!

 

https://www.triathlonquebec.org/sample-page/le-triathlon/distances-de-course/

 

LE PREMIER SOMMET DU SPORT DE HAUT NIVEAU DE MONTRÉAL CRÉE UN ENGOUEMENT INÉGALÉ POUR PROPULSER LE SPORT DANS LA MÉTROPOLE QUÉBÉCOISE

La dernière journée de la première édition du Sommet du sport de haut niveau de Montréal s’est conclue hier au complexe sportif Claude-Robillard. C’est plus de 250 intervenants du milieu sportif qui ont participé à cet événement organisé par Excellence sportive de l’île de Montréal (ESIM) visant à amener le sport de haut niveau vers de nouveaux sommets. 

Les coprésidents d’honneur de ce Sommet étaient messieurs Denis Coderre, maire de Montréal, et Richard W. Pound, président d’ESIM et nageur olympique aux Jeux de Rome (1960). 

« Je suis impressionné par l’engouement sportif de Montréal à chaque fois que je reviens au Québec. Comparativement à d’autres villes internationales, on sent clairement que Montréal est une ville Olympique » a commenté Dominick Gauthier, conférencier de clôture du Sommet.

« Cette démarche de consultation, réalisée au cours des derniers mois et des deux journées intensives d’échanges, ont permis aux partenaires d’ESIM d’identifier les prochaines actions à prendre, tous ensemble » a mentionné Raymond Côté, président du Sommet et secrétaire-trésorier d’ESIM. 

Le comité Synergie d’ESIM a été mandaté afin de faire le suivi des différentes actions prioritaires retenues par les participants du Sommet.

Deux événements en un

Mardi soir, ESIM et la Ville de Montréal ont profité de la tenue du Sommet, pour rendre hommage aux athlètes d’ici qui se sont illustrés sur la scène internationale lors du Souper des Champions. Parmi les athlètes sur place, notons entre autres la présence de plusieurs personnalités sportives : la surfeuse des neiges, Caroline Calvé, l’ancien joueur de baseball Derek Aucoin, la quadruple médaillée olympique Émilie Heymans et le boxeur Jean Pascal. Une vingtaine d’Olympiens et Paralympiens de Rio étaient également présents dont la joueuse de tennis Eugenie Bouchard et les deux médaillées Sandrine Mainville et Katerine Savard. 

À propos d’ESIM
ESIM a pour mission de contribuer au développement du sport de haut niveau et au rayonnement de l’île de Montréal en travaillant sur trois axes de façons distinctes (athlète, événement, synergie).

-30-

Information :
Vincent Dumas
Agent de communication
Excellence sportive de l’île de Montréal
514-773-7334
vdumas@esimontreal.ca

photo ccssq 2Chiropratique du sport – Bilan de la saison de Triathlon 2016

Par Joany Marcotte, chiropraticienne DC

Depuis 5 ans, Triathlon Québec est associé avec le Conseil de Chiropratique des Sciences et du Sport du Québec (CCSSQ) dans le but d’offrir aux triathlètes des soins de qualités et un accès rapide à des conseils d’un professionnel de la santé spécialisé dans le domaine du sport. Ainsi, lors des compétitions faisant partie de la Coupe Québec, une équipe de 2 à 3 chiropraticiens pratiquant en milieu sportif étaient présents pour répondre aux besoins des athlètes.

Cette année, 18 chiropraticiens bénévoles se sont dévoués afin de faire profiter les athlètes de leur expertise en leurs offrant des soins attentionnés lors des 8 épreuves de la Coupe Québec.

Voici encore cette année quelques statistiques de nos traitements lors de la saison 2016.

Nombre de traitements total: 250

Femme: 48%

Homme: 52%

Groupe d’âge le plus fréquemment traité: 20 ans et moins

bilanchiropratique2016

Nous sommes donc en mesure de constater qu’encore une fois cette année, plusieurs athlètes ont bénéficié de cette collaboration. De plus, nombreux sont les athlètes qui ont témoigné leurs reconnaissances envers nos chiropraticiens sur les différents événements de la Coupe Québec.

Pour avoir un maximum d’informations sur la prévention et le traitement des blessures en triathlon, n’hésitez pas à lire nos chroniques précédentes qui sont toutes présentes en ligne sur le site de Triathlon Québec.

Nous serons de retour l’an prochain, alors n’hésitez pas à faire appel à nos services et surtout, dites-le à vos amis triathlètes!

L’équipe du Conseil Chiropratique des Sciences et du Sport (CCSSQ) ainsi que tous les chiropraticiens bénévoles lors des différents triathlons vous souhaite à tous une bonne fin de saison! À l’an prochain!

 

Dre Joany Marcotte, Chiropraticienne

Coordonnatrice provinciale CCSSQ-Triathlon Québec

Triathlon Canada accueille Kim Van Bruggen à titre de nouvelle directrice exécutive

—La chef d’entreprise reconnue définira la nouvelle ère du triathlon canadien sous le signe de l’excellence—

VICTORIA—Après une vaste recherche nationale, Triathlon Canada a puisé à même son patelin de Victoria pour trouver sa nouvelle directrice générale.  Chef d’entreprise accomplie, Kim Van Bruggen, se joindra à Triathlon Canada le 1er novembre pour mener l’organisme national de sport à une nouvelle ère.

Van Bruggen a été présidente et chef de la direction du Groupe Acumen Communications pendant plus de 17 ans, où elle mené l’entreprise à l’avant plan des firmes de relations publiques et d’engagement de Victoria.  Van Bruggen a fait preuve de leadership et été la conseillère principale pour tous les niveaux de gouvernement, les organismes d’État, les secteurs privé et sans but lucratif en période de crise, de transition et de transformation lorsqu’elle était avec Acumen.

Débutant sa carrière en tant que journaliste, Van Bruggen a fait le saut vers la communication du domaine des de médias lorsqu’elle elle a commencé à travailler pour les grands événements sportifs, y compris les Jeux du Canada, les Jeux du Commonwealth et, plus récemment, la candidature de Vancouver-Whistler 2010, ainsi que les Jeux olympiques d’hiver dans sa province natale.

«Kim est une dirigeante dynamique, passionnée, décisive et pragmatique qui a prouvé sa performance dans le monde des affaires et du sport», a déclaré Les Pereira, président de Triathlon Canada.  « Elle se démarque par le mélange unique de ses expériences, ses qualités de leadership et sa compréhension des défis et des possibilités de notre sport. »

Travaillant avec une équipe de personnes hautement dévouées à Triathlon Canada, on se fiera à Van Bruggen pour amener les meilleures pratiques d’entreprise du monde des affaires pour reconstruire la culture gagnante de Triathlon Canada.

«Je connais et je comprends les défis que Triathlon Canada aura à surmonter, mais j’ai également l’énergie, la détermination et les compétences pour contribuer positivement et bâtir une organisation axée sur l’équipe, l’intégrité et surtout, l’excellence», a déclaré Van Bruggen.  « Afin d’inspirer l’excellence, nous devons démontrer une excellence organisationnelle. Si ces principes de base sont au cœur de tout ce que nous faisons, nous atteindrons nos objectifs et célèbreront plus de médailles pour le Canada dans toutes les disciplines de compétition. »

L’une des principales priorités de Van Bruggen sera la création d’une structure organisationnelle solide afin de fournir les outils et les ressources nécessaires aux athlètes, aux entraîneurs et au personnel pour atteindre leurs objectifs.

«Je crois fermement qu’une fondation solide qui nous permettra de continuer à nous développer se traduira par des performances gagnantes autant sur le terrain qu’à l’extérieur, » a déclaré Van Bruggen. «Nous devons travailler en équipe de façon assidue pour maintenir nos relations existantes, tout en étant novateurs pour attirer des nouveaux partenaires à la famille du triathlon qui partagent notre vision d’aider tous nos athlètes – de l’élite aux groupes d’âge – à avoir du succès sur la scène internationale. »

Le triathlon n’est pas inconnu à Van Bruggen, puisqu’elle a participé à son premier triathlon, suivi de plusieurs autres, il y a plus de 30 ans à Victoria et l’a vu évoluer en ce qu’il est devenu aujourd’hui.  Il s’agit pour elle de boucler la boucle puisqu’elle mariera son amour pour le sport avec ses compétences en tant que chef d’entreprise et communicatrice.

« C’est cadeau que de pouvoir allier les passions de ma vie personnelle et professionnelle afin de contribuer et faire la différence dans un sport qui me tient à cœur », a ajouté Van Bruggen.  «Je crois sincèrement que nous avons une occasion incroyable devant nous pour bâtir sur les succès de notre riche héritage et façonner un avenir meilleur pour la prochaine génération d’athlètes d’élite. »

Triathlon Canada est l’organisme directeur du triathlon au pays.  Le triathlon est reconnu comme sport olympique depuis l’an 2000 et comme sport paralympique depuis les Jeux de 2016.  Le mandat de Triathlon Canada est de promouvoir, de cultiver, d’organiser et de développer le sport et ses disciplines connexes au Canada.  Pour plus d’informations à propos de Triathlon Canada, veuillez visiter www.triathloncanada.com.

 

*****

POUR DES RENSEIGNEMENTS SUPPLÉMENTAIRES:
Chris Dornan

Médias et relations publiques

Triathlon Canada

T: 403-620-8731

Une journée d’identification se tiendra le 19 novembre prochain au Complexe Sportif de Terrebonne. En plus de prendre part à une épreuve de course à pied et de natation, les athlètes auront la chance de rencontrer les meilleurs athlètes québécois, notamment les olympiennes Amélie Kretz et Sarah-Anne Brault.

L’activité est ouverte à tous les athlètes de 12 à 19 ans qui aspirent à prendre part aux divers programmes de Triathlon Québec à court ou long terme. Les temps réalisés lors de cette journée et les performances de la saison 2016 servent à sélectionner les athlètes sur divers projets, par exemple les camps de perfectionnement, le Projet Winnipeg, les équipes du Québec développement et régulière.

FB_IMG_1470897572171Sur l’heure du midi, les athlètes auront la chance d’assister à une conférence interactive avec les olympiennes Amélie Kretz et Sarah-Anne Brault ainsi que le vice-champion du monde junior Charles Paquet et le champion panaméricain sprint senior Xavier Grenier-Talavera.

Voici l’horaire de la journée :

9h00 à 9h15 – Accueil des athlètes au Complexe Sportif de Terrebonne, situé au 2485 Boulevard des Entreprises, Terrebonne, QC J6X 4J9.

9h30 à 11h30 – Période de réchauffement et de tests de course à pied – 1500m (U13 et U15) ou 3000m (Juniors)

11h45 à 13h15 – Dîner-conférence avec les athlètes internationaux

14h00 à 16h30 – Période de réchauffement et de tests de natation – 400m pour tous.

17h00 – Cocktail et Gala annuel de Triathlon Québec – Hôtel Impéria de Terrebonne

Cliquez ici pour vous inscrire !