Hier, la  ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Isabelle Charest, a annoncé en point de presse que toutes les activités sportives seront désormais permises à partir de lundi prochain, et ce, dans le respect des directives de la Direction générale de la santé publique. À compter du 22 juin, les infrastructures sportives intérieures de même que les plages publiques et privées pourront ouvrir à nouveau. D’ici cette date, une mise à jour de nos guides de relance du triathlon en temps de pandémie sera faite. Nous vous rappelons qu’il est primordial de s’y référer en tout temps.

Le gouvernement du Québec procède ainsi à une nouvelle phase de reprise des activités sportives. Vous pouvez également consulter la Foire aux questions disponible sur le site Web Québec.ca ainsi que les directives de santé publique.

De manière plus spécifique, voici quelques éléments à prendre en considération :

Déplacements inter régional

Les déplacements inter régional seront permis pourvu que les athlètes se déplacent strictement du point A (ville de départ) au point B (ville hôtesse de la compétition) sans faire aucun arrêt non essentiel et toujours en respectant les consignes émises par la Santé Publique.

Contacts entre les participants

La notion de contact entre les participants pose encore certains défis d’interprétation, néanmoins, voici notre compréhension :

  • Des contacts accidentels, courts et sporadiques, inhérents au sport pratiqué sont permis;
  • Les études démontrent que des contacts cumulant une dizaine de minutes entre des personnes accroissent les risques d’être exposé au virus, notamment par des gouttelettes émises dans la respiration. Les règles de jeu devront être adaptées en conséquence afin d’assurer que la durée des contacts cumulés soit de moins de 10 minutes;

Environnement

L’enjeu principal demeure la gestion de l’environnement autour des activités sportives (entraînements, matchs ou compétitions). Les fédérations sportives doivent prévoir les dispositions nécessaires pour assurer une étiquette sanitaire ainsi que la distanciation entre les joueurs en attente, les spectateurs, les intervenants et les officiels.

Clientèles

La Santé publique n’a pas retenu cette approche en sport. Toutes les clientèles doivent être traitées de la même manière.

Sports d’endurance

Pour le moment, il n’y a pas de limitation à cet égard mis à part les situations où les contacts sont étroits et prolongés comme dans un peloton par exemple. Toutefois, la durée de l’activité physique ou sportive peut être ajustée en fonction de l’effort et du contexte (par ex. : à l’intérieur, qualité de la ventilation, etc.).

Communiqués de presse

Pandémie de la COVID-19 : Le gouvernement du Québec annonce une nouvelle phase de déconfinement sportif

Québec, le 17 juin 2020. – Le gouvernement du Québec procède à une nouvelle phase de reprise des activités sportives. À compter du 22 juin, les infrastructures sportives intérieures de même que les plages publiques et privées pourront ouvrir à nouveau. Les matchs pour les sports collectifs pourront également reprendre, dans le respect des directives de la Direction générale de la santé publique. De plus, à compter de ce jour, la formation de sauveteurs pour les plages pourra débuter. La ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Isabelle Charest, a fait cette annonce aujourd’hui.

Des guides produits par la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), en collaboration avec la Direction générale de la santé publique, viendront appuyer les milieux de travail en vue d’assurer la sécurité des travailleurs et des participants. D’autres guides concernant la reprise des activités seront mis à la disposition de l’ensemble des sportives et sportifs québécois, qui pourront recommencer à pratiquer leurs activités sportives favorites. Une fois cette nouvelle phase terminée, il ne restera plus qu’à autoriser la reprise des sports de combat pour finaliser le déconfinement de l’ensemble des sports pratiqués au Québec.

Rappelons que toutes les consignes de santé publique qui s’appliquent devront être respectées, notamment celles concernant les déplacements non essentiels et les rassemblements de spectateurs. Les fédérations sportives québécoises et les organismes nationaux de loisir guideront leurs membres ainsi que la population dans cette démarche.

Citations :

« Nous sommes très heureux de procéder à cette nouvelle phase de déconfinement dans le sport. Dès le 22 juin, nous procéderons à la réouverture des infrastructures sportives intérieures et à la reprise des matchs pour les sports collectifs. Le sport nous a tous manqué au cours des derniers mois, mais avec cette nouvelle phase, les Québécois pourront retrouver leur camp de hockey, leur club de gymnastique et leur centre de conditionnement physique. C’est un retour à la normale qui devra se faire prudemment, et nous devrons apporter des ajustements dans la pratique de nos activités sportives préférées. Cependant, je suis persuadée que nous nous adapterons rapidement, et ce, pour notre plus grand plaisir à tous. »

Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine

Note : Vous trouverez les guides de relance du triathlon en temps de pandémie au bas de cet article.

QUÉBEC, le 4 juin 2020 /CNW Telbec/ – Le gouvernement du Québec annonce une nouvelle phase de reprise des activités extérieures de sport, de loisir et de plein air. À compter du 8 juin, les sports d’équipe comme le soccer, le baseball ou le hockey pourront reprendre sous la forme d’entrainements extérieurs s’ils respectent les directives de la Direction générale de la santé publique.

Cette nouvelle directive permettra aux jeunes Québécoises et Québécois de retrouver leur sport préféré. Cette reprise est autorisée grâce à la collaboration des fédérations sportives qui mettront à la disposition des sportifs et de leurs membres des guides de reprise des activités.

Concernant la reprise des matchs pour les sports d’équipe, ils pourraient reprendre à la fin du mois de juin sous réserve de l’approbation, par la Direction générale de la santé publique, des guides préparés par les fédérations sportives. Évidemment, plusieurs adaptations devront être faites afin que la pratique des sports d’équipe permette à tous de demeurer en sécurité.

Déjà, Soccer Québec, Baseball Québec, Hockey Québec et plusieurs autres fédérations sportives ont préparé des protocoles de reprise qui seront analysés par la Direction générale de la santé publique. Par ailleurs, le gouvernement confirme aussi que les activités extérieures autorisées pourront être pratiquées dans des piscines extérieures publiques et privées ouvertes au public, des modules de jeux ou en utilisant des appareils d’entrainement extérieurs, mis à la disposition du public.

Le gouvernement annonce également que les activités supervisées et guidées seront également permises à nouveau, comme les entrainements supervisés pour les sports individuels et les sorties en plein air guidées. Cette phase de réouverture permet également la tenue de compétitions locales qui se tiennent à l’extérieur pour les sports individuels à condition qu’elles permettent le respect d’une distanciation physique de deux mètres entre les personnes. À ce sujet, la Santé publique souhaite rappeler que les déplacements non essentiels d’une région à l’autre demeurent non recommandés.

Citation :

« Nous sommes heureux de permettre le retour de plusieurs des sports les plus populaires au Québec, dès le 8 juin, d’abord dans un format d’entraînement, pour se diriger tranquillement vers la tenue de parties. Les familles et les jeunes avaient très hâte de retrouver leurs activités estivales. La reprise demeure progressive et les sports devront être adaptés, mais je suis certaine que le plaisir sera tout de même au rendez-vous. Plus que jamais, la pratique régulière de diverses activités physiques, de sport, de loisir et de plein air représente certainement un baume sur notre santé physique et mentale. Nous faisons confiance à la population pour que le respect des mesures d’hygiène et de distanciation physique demeure une priorité et nous permette une reprise sécuritaire de nos activités préférées. »


Marie-Eve Sullivan, directrice générale de Triathlon Québec : “Cette annonce attendue depuis plusieurs semaines est une bonne nouvelle pour le milieu sportif québécois. La pratique sportive contribue à la santé et au bien-être de notre communauté et il est important qu’elle puisse se dérouler dans un environnement encadré et sécuritaire. Des conditions strictes devront s’appliquer à cette reprise et la santé publique doit rester la priorité numéro une”.

 

 

Québec, le 13 mai 2020. – Sous réserve de l’application des principes de distanciation sociale et de l’ensemble des recommandations de la Santé publique, le gouvernement du Québec annonce la reprise graduelle de la pratique récréative de certaines activités sportives, de loisir et de plein air qui se déroulent à l’extérieur. À compter du 20 mai, dans toutes les régions, les Québécoises et les Québécois pourront renouer avec le golf, le tennis, le vélo, la randonnée et plusieurs autres activités individuelles qui leur sont chères. Les parcs nationaux et les réserves fauniques de la Société des établissements de plein du Québec (SÉPAQ) seront donc rouverts de façon partielle et progressive à compter de cette date, et ce, uniquement pour les activités journalières.

Pour minimiser les risques de contagion, les activités reprendront dans le respect des recommandations des autorités de santé publique. Chaque activité a été évaluée en fonction de cinq critères :

  • la distanciation physique entre les personnes durant l’activité;
  • le lieu de pratique (risque moindre lors de la pratique à l’extérieur);
  • l’équipement requis;
  • le contexte de pratique (risque moindre lors de la pratique libre);
  • les déplacements (risque moindre pour les activités locales).

Par ailleurs, des guides ont été produits de concert avec la CNESST et l’Institut national de santé publique pour aider les Québécoises et les Québécois à reprendre leurs activités en toute sécurité. De plus, les fédérations sportives et les organismes nationaux de loisir et de plein air collaborent avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur pour élaborer des consignes adaptées à leurs disciplines ou à leurs champs d’intervention respectifs. Ils seront responsables d’en faire la promotion auprès de leurs membres, tout en spécifiant que des consignes de santé et de sécurité, notamment des règles d’hygiène, devront être respectées pour une pratique sécuritaire.

Citations :

« Depuis maintenant deux mois, les Québécoises et les Québécois ont fait preuve d’une extraordinaire collaboration en respectant les règles de confinement et de distanciation. Pour lutter contre la pandémie, nous avons dû suspendre plusieurs de nos activités préférées. Comme vous, j’ai le goût de me dégourdir les jambes et je suis très heureuse d’annoncer la reprise de plusieurs activités sportives et de loisir. Nous entamons un retour à la normale qui se fera étape par étape. Notre priorité demeure la santé de la population et grâce à la discipline que nous nous sommes donnée dans les derniers mois, je suis convaincue que nous pourrons demeurer en sécurité tout en ramenant l’activité physique dans notre quotidien. Les Québécoises et les Québécois pourront à nouveau bénéficier de tous les effets positifs qu’offre la pratique de leurs activités favorites. »

Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine

« Il s’agit d’un retour à la nature très attendu pour les Québécoises et les Québécois, qui pourront reprendre la pratique de leurs activités de plein air favorites. Je me réjouis du fait que les pêcheurs pourront renouer avec la pêche d’un jour dans les zecs et les pourvoiries. La reprise progressive des activités dans les parcs nationaux et les réserves fauniques permettra aux amoureux de la nature de profiter à nouveau de notre territoire exceptionnel. Dans le contexte actuel, je m’attends à ce que les amateurs de plein air et de pêche d’un jour respectent les consignes de santé publique pour que tous puissent goûter aux joies du plein air dans un environnement sécuritaire. »

 Pierre Dufour, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable des régions de l’Abitibi‑Témiscamingue et du Nord-du-Québec

 

Faits saillants :

À partir du 20 mai 2020, la pratique récréative individuelle ou à deux sans contact sera permise pour les activités suivantes :

Activités de loisir en pratique libre non organisée

Canot et kayak d’eau vive et d’eau calme

Course à pied

Escalade de rocher

Kitesurf

Pêche à la journée

Planche à pagaie

Plongée sous-marine, apnée sportive extérieure

Randonnée à cheval extérieure

Randonnée pédestre

Surf

Activités sportives récréatives individuelles ou à deux, sans contact physique, en pratique libre, lieu de pratique extérieur, sans accès ou accès minimal au bloc sanitaire

Athlétisme (épreuves de course et de lancer qui se déroulent à l’extérieur)

Aviron (embarcation simple seulement)

Canoë et kayak de vitesse (embarcation simple seulement)

Activités de cyclisme extérieures

Golf

Kayak de mer

Natation en eau libre (lacs)

Patin à roulettes sur route et sur piste

Ski à roulettes

Tennis en simple et à l’extérieur

Triathlon (natation en eau libre seulement)

Voile (embarcation simple seulement)

 

Liens connexes :

 

 

– 30 –

 

Sources :

Alice Bergeron

Attachée de presse de la ministre

déléguée à l’Éducation et ministre

responsable de la Condition féminine

418 997-4093

 

Carl Charest

Directeur des communications

et attaché de presse du ministre des Forêts,

de la Faune et des Parcs et ministre responsable

des régions de l’Abitibi-Témiscamingue

et du Nord-du-Québec

418 454-4817

Le 6 mai 2020 se tenait le 15e “Gala femmes d’influence en sport au Québec” présenté par Égale Action. Celui-ci, préalablement prévu à l’hôtel Sheraton à Laval, s’est déroulé pour une première année en format virtuel. Lors de cet évènement, sept prix ont été décernés à des filles, des femmes et des organisations qui soutiennent et encouragent la participation et le leadership au féminin dans le sport, et c’est avec beaucoup de fierté que Triathlon Québec a remporté le prestigieux titre de l’Organisation sportive de l’année.

Ce prix récompense l’engagement exceptionnel d’une organisation sportive québécoises au cours de l’année 2019 pour le volet féminin de son sport. Triathlon Québec a su se démarquer grâce à ses initiatives, ses activités et ses résolutions favorisants l’accessibilité et l’équité dans le sport, l’emploi et l’administration. En 2019, la fédération de Triathlon Québec :

  • compte sur une femme comme présidente du conseil d’administration, Madame Sophie Yergeau;
  • est dirigée par un conseil d’administration, une équipe permanente et une équipe d’été entièrement paritaires. Félicitations particulières à Sophie Yergeau, Mélanie Bégin, et Caroline Gélinas au CA, Marie-Eve Sullivan, Marie-Josée Gauthier et Annick Gendron à l’équipe permanente, Marie-Claudel Jeanotte et Laurence Tarini à l’équipe d’été;
  • met en place une politique de développement durable incluant une politique d’embauche et de travail équitable;
  • compte un nombre grandissant de membres officielles, entraineures et athlètes;
  • porte une attention particulière au visuel des ses publications, ses programmes et son image de marque afin qu’il soit inclusif à tous les niveaux;
  • fait la promotion de plusieurs modules, ressources et outils pour favoriser la pratique du sport au féminin;
  • est hôte d’un premier championnat québécois de relais par équipe mixte (2 filles, 2 garçons) lors du triathlon de Valleyfield.

“C’est une grande fierté de remporter ce prix. Je voudrais remercier tous les intervenants qui rendent notre sport accessible, que ce soit notre équipe de travail, nos membres du conseil d’administration, nos clubs, nos entraineurs. C’est vraiment un travail d’équipe” a exprimé Marie-Eve Sullivan, directrice générale de la fédération depuis 2016 et représentante de celle-ci à l’évènement.

Bien que le prix soit décerné pour les actions de 2019, Triathlon Québec est fier d’encourager depuis de nombreuses années l’équité femme-homme, de reconnaître les compétences des femmes à part égale de celles des hommes, d’offrir une belle visibilité, d’influencer le changement, d’être un beau modèle pour la société et les autres organismes, et finalement de faire preuve d’engagement, d’inspiration et d’innovation engendrant un impact des plus positifs.

Félicitations à Baseball Québec et Water-polo Québec pour leur nomination dans la même catégorie, ainsi qu’à toutes les filles et femmes qui contribuent à faire évoluer le sport au féminin avec passion et acharnement à tous les jours. Félicitations également à Égale Action pour l’initiative et l’organisation de ce superbe gala virtuel.

Visionnez le gala ici et Consultez les détails de l’évènement ici

Consultez la boîte à outils de Égale Action ici

Quelques heures après en avoir fait l’annonce, Québec recule sur l’interdiction d’événements sportifs jusqu’au 31 août.  Mme Isabelle Charest, Ministre déléguée à l’Éducation Et ministre responsable de la Condition féminine a communiqué ceci aux fédérations sportives :

 

« La présente a pour objectif de clarifier les informations qui ont été rendues publiques hier concernant les événements sportifs. Nous sommes conscients qu’une certaine confusion ait pu être créée par cette annonce qui concerne d’abord et avant tout les grands événements publics. Il est important pour nous d’apporter certaines précisions.

 

D’abord, notre priorité demeure de permettre aux enfants et à la population en général de retrouver leurs activités sportives et de loisir aussi rapidement que possible. C’est pourquoi nous demeurons en contact constant avec la Direction de la Santé publique pour suivre l’évolution des recommandations sanitaires et adapter nos actions en fonction de celles-ci.

 

Actuellement, les directives de la Santé publique ne nous permettent pas de donner le feu vert à la reprise normale des activités sportives et de loisir organisées. Toutefois, ces directives vont certainement évoluer dans les prochaines semaines et nous nous adapterons en conséquence.

 

Soyez assurés de notre volonté de voir nos enfants retrouver leurs coéquipiers cet été et de vous permettre de reprendre vos activités avant le 31 août 2020. »

 

Ce que Triathlon Québec retient est que la reprise des activités de triathlon de la saison 2020 sera dictée par le gouvernement du Québec, en consultation avec les autorités de santé publique. Pour le moment, nous n’avons pas suffisamment d’information pour nous prononcer sur une date précise. Nous suivrons les directives à venir dans les prochaines semaines et vous tiendrons informés.

Retrouvez le communiqué de presse du ministère : http://www.education.gouv.qc.ca/salle-de-presse/communiques-de-presse/detail/article/pandemie-de-la-covid-19-precisions-quant-a-lannulation-de-certains-evenements-sportifs/

 

Le lundi 6 avril 2020 – En collaboration avec les comités organisateurs, Triathlon Québec a pris la décision d’étendre la suspension des compétitions extérieures jusqu’au 31 mai inclusivement. Cette suspension entraine l’annulation de quatre événements partenaires ainsi que de onze camps régionaux et un camp provincial junior.

Cette décision a été prise conformément aux recommandations des différents paliers gouvernementaux concernant les événements de participation de masse et les grands rassemblements publics. La situation sera réévaluée dans les semaines à venir et pourrait être prolongée si nécessaire.

Rappelons que le vendredi 3 avril dernier, l’Union internationale de triathlon (ITU) a annoncé la suspension des événements à son calendrier jusqu’au 30 juin prochain.

 

Liste des événements québécois annulés pour le mois de mai :

  • 16 mai : Duathlon Jefo-BJSC de Saint-Hyacinthe
  • 24 mai : Triathlon Saint-Amable
  • 24 mai : Triathlon/Duathlon Nitek Laser de Nicolet
  • 31 mai : Triathlon de Joliette

Tous les camps régionaux ainsi que le camp provincial Junior sont également annulés :

  • Section 1 : Est du Québec
    • Rocher-Percé (23 mai) : Annulé
    • Filoup (26 avril) : Annulé
  • Section 2 : Côte-Nord
    • Tricéphales (9 mai) : Annulé
  • Section 3 : Saguenay Lac St-Jean
    • Beluga (2 mai) : Annulé
  • Section 4 : Québec, Chaudière-Appalache
    • Bionick : Annulé
  • Section 5 : Mauricie, Centre-du-Québec, Estrie
    • Sherbrooke (18 avril) : Annulé
  • Section 6 : Rive-Sud, Richelieu Yamaska
    • Hippocampe (9 mai) : Annulé
  • Section 7 : Sud-Ouest, Lac St-Louis, Montréal, Bourassa
    • Tri-O-Lacs (10 mai) : Annulé
  • Section 8 : Lanaudière, Laurentides, Laval
    • Jet Triathlon (10 mai) : Annulé
  • Section 9 : Outaouais
    • Espoir de Gatineau (10 mai) : Annulé
  • Section 10 : Abitibi-Témiscamingue
    • Triosisko (3 mai) : Annulé

Camp Provincial Junior (uniquement sur invitation) du 16 au 18 mai : Annulé

 

Différentes options

Toutes les personnes inscrites à ces événements seront contactées par un membre du comité organisateur prochainement et seront informées des différentes options qui s’offrent à elles. Compte tenu de la situation exceptionnelle, il est possible que le traitement des remboursements soit plus lent qu’à l’habitude. Nous vous demandons de faire preuve de patience et de compréhension. En cette période difficile, la solidarité est de mise dans la communauté du triathlon.

 

Triathlon Québec est là pour vous

Notre équipe travaille d’arrache-pied pour aider les comités organisateurs et les clubs dans cette dure épreuve. Aussi, afin de vous garder actifs et de continuer à vous offrir nos services, Triathlon Québec poursuit ses activités en maximisant l’utilisation des technologies. Notre équipe est heureuse de vous proposer des activités variées qui se font à distance :

Restez à l’affût sur nos médias sociaux afin de connaître les nouveaux projets et les dates des prochaines formations en ligne!

Nous avons hâte de vous retrouver en personne lors d’événements. D’ici là, gardez le moral et restez actifs!

Ce samedi 7 mars marquait le coup d’envoi des compétions de la saison 2020 pour les athlètes de l’Équipe du Québec lors de la PATCO de Clermont en Floride avec de belles performances à la clé.

Les femmes sont les premières à prendre le départ avec sept athlètes québécoises de cette première course de la saison dans des conditions de nage difficiles. En raison des vagues, les officiels ont pris la décision de changer le parcours de nage avec deux tours au lieu d’un, ce qui a pour conséquence d’accentuer les écarts. À la sortie de l’eau, Élisabeth Boutin et Alexandrine Coursol sont aux avant-postes, leur permettant d’accrocher le premier peloton. À la faveur d’une accélération bien sentie à la toute fin du vélo, Élisabeth Boutin sort en première positon de la deuxième transition avec une légère avance sur ses poursuivantes. À la course, elle voit deux américaines et deux canadiennes passer devant elle et termine en 5ème position alors qu’Alexandrine Coursol se classe en 14ème position, des résultats très encourageants pour la suite de la saison.
Au final, l’américaine Renee Tomlin s’impose devant la canadienne Dominicka Jamnicky et une autre américaine, Kaitlin Donner. A noter également la 20ème position de Claudie Simard et la belle 26ème place d’Ariane Lalancette après 10 mois sans compétition.

Chez les hommes, dix athlètes étaient engagés dans cette compétition floridienne. Après une nage toute aussi mouvementée que chez les femmes, Charles Paquet, Jérémy Briand et Filip Mainville sortent bien positionnés. Malheureusement, il leur manque quelques secondes pour accrocher le premier peloton ce qui les empêche de jouer la victoire malgré des temps de course remarquables, les trois athlètes réalisant leur cinq kilomètres en moins de 15 minutes. Ils terminent respectivement en 6ème, 9ème et 10ème position, avec un premier top 10 au niveau continental pour Filip Mainville.
Les américains réalisent le triplé avec la victoire de William Huffman devant Tommy Zafares et Austin Hindman

Après une courte récupération, place à une nouvelle semaine de camp d’entrainement avant de prendre part à la compétition de Sarasota.

Retrouvez l’ensemble des résultats ici !

Montréal, 9 décembre 2019 – Triathlon Mondial Groupe Copley est fier d’annoncer qu’il sera l’hôte des premiers Championnats du monde de triathlon sprint et par équipe de l’histoire, en 2022. Il s’agit de la plus importante compétition internationale de triathlon jamais tenue au Québec après les Championnats du monde de 1999.

La nouvelle survient quelques jours après la rencontre du comité exécutif de l’ITU en vue d’une année qui présentera les Jeux olympiques et paralympiques à Tokyo, avec le relais mixte qui fera son entrée comme nouvelle discipline médaillée en triathlon. Ainsi, une nouvelle épreuve a été ajoutée au calendrier mondial: les Championnats du monde sprint et par équipe qui comprendra le sprint par groupes d’âge, le relais mixte par groupes d’âge, le relais junior, le relais mixte junior, le relais mixte junior/U23, le relais mixte élite, la demi-finale du Super Sprint et une étape des Séries Mondiales de Triathlon (WTS). Pour la première édition en 2022, l’événement a été confié à Montréal. Les Championnats du monde de triathlon élite, ainsi que les Championnats du monde de triathlon de distance standard et super sprint, de paratriathlon et U23 ans se tiendront quant à eux à Abu Dhabi.

« Après 2 ans d’attente, nous sommes vraiment heureux de produire la première édition des Championnats du monde de triathlon sprint et par équipe de l’histoire. Nous travaillons conjointement avec l’ITU depuis 5 ans pour contribuer à faire grandir la discipline sur tous les continents, et particulièrement à Montréal. Nous voyons dans l’attribution de cet événement majeur une importante forme de reconnaissance de la part de l’ITU, tant pour notre niveau d’engagement dans la discipline que pour la qualité de nos productions, affirme Patrice Brunet, président et chef de la direction de Triathlon Mondial Groupe Copley et d’Événements TriCon. Non seulement nous fournirons une plateforme événementielle digne des grands rassemblements sportifs mondiaux, mais nous nous assurerons de positionner la ville de Montréal résolument sportive et événementielle à juste titre. »

« Montréal est reconnue comme une ville de premier plan pour l’organisation d’événements de calibre mondial. Il n’y a aucun doute dans mon esprit qu’elle le démontrera encore une fois en accueillant les Championnats du monde de triathlon sprint et par équipe en 2022, mentionne Kim Van Bruggen, chef de la direction de Triathlon Canada. Nous sommes ravis de cette nouvelle et très reconnaissants envers l’ITU de nous donner l’occasion de mettre notre sport en valeur au Canada et de faire rayonner les athlètes d’ici dans le monde entier. Cet événement sera mémorable. Nous avons très hâte d’accueillir la communauté internationale au pays. »

« Ces dernières années, Triathlon Québec a investi dans le développement des athlètes québécois et travaille étroitement avec les comités organisateurs tel que Triathlon Mondial Groupe Copley pour offrir des événements de standard international. Cette grande nouvelle vient concrétiser nos efforts. En plus de permettre à nos athlètes de s’illustrer à la maison, ce sera une incroyable fenêtre pour faire connaître davantage ce merveilleux sport, en plus de renforcer l’image de Montréal et du Québec comme la destination de triathlon par excellence. En termes de développement de la discipline et de qualité d’événements, le Québec se positionne plus que jamais comme une référence mondiale, » soutient Marie-Eve Sullivan, directrice générale de Triathlon Québec.

Nous sommes très heureux de dévoiler enfin notre certification écoresponsable “ÉcoTQ”, développée en collaboration avec le Conseil québécois des événements écoresponsables. Plusieurs mois de travail qui espérons-le, porteront leurs fruits un peu partout au Québec.

Si les différents événements organisés sont la vitrine de la Fédération et participent à son rayonnement, ils peuvent parfois avoir un impact négatif sur l’environnement. Conscients de cette responsabilité vis-à-vis de l’écosystème, nous avons souhaité donner les moyens aux comités organisateurs d’initier ou de continuer leur transition vers l’écoresponsabilité.

En pratique, cela se matérialise par une grille d’évaluation composée de cinquante critères articulés autour de cinq grands piliers ayant pour objectif commun la réduction de l’impact environnemental lors des différentes étapes de l’organisation de l’événement.

Les cinq piliers sont :
  1. Ressources humaines et gestion du territoire;
  2. Alimentation;
  3. Gestion des matières résiduelles et des sources d’énergie;
  4. Sensibilisation et éducation à l’environnement;
  5. Transport, déplacement et émissions de gaz à effet de serre (GES.

Ainsi, les événements qui mettront en place les mesures ÉcoTQ recevront la certification or, argent ou bronze en fonction de leur degré d’avancement au regard de la grille d’évaluation. Cette grille est en constante évolution en fonction des développements du côté environnemental.

Nous sommes convaincus que les fédérations sportives et les événements ont un rôle important à jouer en matière d’environnement et nous espérons que cette initiative sera la première d’une longue liste dans les années à venir !

Pour plus d’information, visitez notre page : https://www.triathlonquebec.org/officiels-et-organisateurs/certification-ecotq/

A propos du Conseil québécois des événements écoresponsables :

Le Conseil québécois des événements écoresponsables (CQEER) a pour mission d’accompagner les acteurs-clés du domaine événementiel à réduire les impacts environnementaux et rehausser les répercussions sociales et économiques positives des événements. Les différents objectifs du CQEER sont de :

  • Réduire l’impact environnemental des événements, notamment par une meilleure gestion de l’énergie et des matières résiduelles ;
  • Développer des habitudes de gestion basée sur les principes de développement durable ;
  • Favoriser la consommation responsable ;
  • Stimuler les retombées locales et les bénéfices des événements pour la société ;
  • Partager l’expertise existante ;
  • Faire rayonner les initiatives durables du domaine événementiel.

La fédération de Triathlon du Québec est très heureuse d’annoncer le renouvellement de l’entente de partenariat avec SS Lacasse pour 3 ans.

SS Lacasse est un fabricant de vêtement multisports et de vélo dont le siège social est établi à Saint-Hubert.

Partenaire de Triathlon Québec depuis 2016, SS Lacasse est le fournisseur officiel des vêtements des athlètes de l’équipe du Québec, des officiels, des membres de l’escouade vélo SS Lacasse et des employés de la fédération.

Le renouvellement de l’accord permettra à SS Lacasse et à Triathlon Québec de poursuivre leurs projets de développement du sport et du triathlon au Québec.

« Notre partenariat avec SS Lacasse est un partenariat fort et cohérent. Nous partageons des valeurs et des objectifs communs, entre autres, la promotion des saines habitudes de vie et l’aide aux jeunes en milieu défavorisé. Je suis très heureuse que notre collaboration se poursuive pour les années à venir », se réjouit Marie-Eve Sullivan, Directrice générale de Triathlon Québec.

« SS Lacasse est très heureux de poursuivre cette belle aventure avec Triathlon Québec comme fournisseur officiel de leurs vêtements, un gros merci à Triathlon Québec de nous donner cette opportunité », affirme Éric Martel, directeur des opérations chez SS Lacasse.

À propos de SS Lacasse

Fondé en 2007, SS Lacasse œuvre dans la conception, la production et la vente de vêtements multisports d’été et d’hiver. Impliqué directement auprès de fédérations, clubs et équipes sportifs leur gamme de produits de très haute qualité sait assurément répondre aux besoins et offres un excellent rapport qualité-prix.

À propos de Triathlon Québec

Triathlon Québec est la fédération sportive québécoise mandatée par le Gouvernement du Québec pour promouvoir et développer le triathlon et ses variantes. Organisme à but non lucratif créé en 1988, Triathlon Québec se distingue par un fort engagement dans le développement des triathlons scolaires, la prévention par le sport et les saines habitudes de vie, ainsi qu’une présence équilibrée dans chacune des sphères de la pratique sportive en plus d’offrir plusieurs séries d’événements de haute qualité.

-30-

CONTACT DE PRESSE

Jonathan Bolduc
Coordonnateur communications et marketing
Courriel : jbolduc@triathlonquebec.org
Bureau : 514.252.3121 poste 1
Cellulaire : 514.244.4940

Triathlon Québec
4545, ave Pierre-De-Coubertin, Montréal (QC)   H1V 0B2
Site web : www.triathlonquebec.org