Réservez votre soirée du samedi 3 novembre!!!

Tous les passionnés de Triathlon sont invités. Nous profiterons de cet évènement pour honorer les performances des athlètes et honorer tous les gens qui s’investissent pour notre sport.
La période d’inscription débutera prochainement et de plus amples informations sont à venir.

C’est un rendez-vous à ne pas manquer!!!

Par Peggy Labonté https://www3.bell.net/pegpeg30

Pour voir l’album photo, cliquez ici!

C’est dimanche le 26 août que se déroulait la 10e édition du Triathlon de Valleyfield sur le superbe site du parc Delpha-Sauvé, situé entre la baie du lac Saint-François et le vieux canal de Beauharnois.  Malgré le mercure qui dépassait les 30 degrés, 1409 triathlètes, duathlètes et coureurs s’étaient déplacés pour l’occasion. C’est 265 athlètes de plus que l’an dernier.  Par le fait même, certains athlètes compétitifs étaient présents pour participer à la Coupe du Québec en duathlon ou au championnat provincial en triathlon olympique (18 ans et plus, U13, U15).  Luc Girard, organisateur de l’événement, a qualifié cette 10e édition de vif succès et avec raison!

Le Triathlon de Valleyfield a bien progressé depuis 2002 (1ère édition) où seulement 250 participants avaient pris part à l’événement.  Une décennie plus tard, ce nombre correspond plutôt au nombre de bénévoles impliqués.  Les années se suivent, mais ne se ressemblent pas, puisque plusieurs améliorations ont été apportées en 2012.  En nouveauté, un trajet de natation repensé, un parcours de course simplifié, une aire de transition élargie et un parcours de vélo repavé.  En effet, pour le plus grand bonheur des cyclistes, la ville a injecté 45 000$ à la réfection des rues.

Le comité organisateur du Triathlon a généreusement remis tous les profits à la Fondation de l’Hôpital du Suroît.  Et, c’est sans compter les courses à pied de 5 et 10 km.  Ces courses étaient en l’honneur de Robert Sauvé, un homme qui a œuvré à promouvoir l’activité physique et qui a été président du Club de course L’Astragale.  Celui-ci était d’ailleurs sur place pour participer et faire un bref discours d’avant course.  L’argent recueilli bénéficiait à un organisme régional au service des gens atteints du cancer : ENSEMBLE, COURONS VERS LA GUÉRISON.

Au-delà des dons charitables, 6000$ en bourses ont été donnés aux gagnants, des médailles ont été attribuées aux 3 premiers de chaque catégorie et de nombreux prix de présence ont été offerts (vélos Argon, coffres de toît Cargotek, wetsuits et visières de natation de Sentiers Plein-Air).  Il faut dire que les commanditaires avaient le cœur sur la main!  La Banque Nationale, par exemple, a joué un rôle très important en offrant 35 000$.

Avant de conclure, le Triathlon de Valleyfield ne cesse de s’améliorer grâce à Luc Girard, au comité organisateur, aux bénévoles dynamiques et aux multiples commanditaires.  Merci à tous ces gens pour leur implication et bravo aux athlètes qui ont relevé le défi!

Pour conclure, les nombreux participants ont clairement apprécié leur journée.  Ici-bas, des duathlètes et triathlètes ont gentiment accepté de témoigner de leur expérience positive au parc Delpha-Sauvé.  Il ne serait pas surprenant de les retrouver à Valleyfield en 2013!

“C’était une course impeccable. Moi, ce qui m’a le plus impressionné et qui est super important en vélo c’est le nouveau pavage qui a été fait dernièrement. Je crois que tous les athlètes ont apprécié de rouler en vélo de triathlon sur du pavage splendide. Longue vie au triathlon et duathlon de Valleyfield :-).” – Sylvie Charest, duathlète

“Valleyfield a une saveur particulière pour moi. J’y ai fait mon premier triathlon sprint en 2007, puis un suivant en 2009.  Maintenant, les participants se font plus nombreux, alors c’est bon signe.  Ce que j’apprécie: le parcours est facile à suivre pour les spectateurs et leurs encouragements savent nous stimuler tout le long de la course.  En général, j’’aime bien le parcours de course; le paysage est varié et joli, surtout le long du fleuve où les arbres nous offraient un ombrage plus qu’intéressant.  Le fait d’offrir des bourses attire un calibre d’athlètes intéressants. Stimulant!” – Isabelle Pelland, triathlète

“J’ai encore beaucoup apprécié l’événement. C’était ma deuxième expérience. Les deux fois en duathlon. Le site et les parcours sont supers, vraiment.  Je donne un beau 9 sur 10 à l’événement et merci à tous les bénévoles organisateurs.  Et un gros point positif pour les belles bourses !!! Merci.”  – Jonathan Tremblay, duathlète

“C’était ma première expérience de triathlon, mais avec toute l’organisation, je me suis sentie bien encadrée et j’ai vraiment appréciée le tout!” – Charlotte Jacquemin, triathlète

“Je crois que le calibre des athlètes qui ont participé aux différentes épreuves démontre clairement la réussite de cet évènement. Beau parcours et belle organisation égale une réussite et ça donne envie d’y revenir.  À l’an prochain duathlon de Valleyfield! Je suis aussi bien d’accord avec pour dire que c’était très agréable de rouler sur un beau pavage.”  – Stéphanie Simpson, duathlète

“J’adore ce triathlon pour plusieurs raisons.  C’est une organisation composée de passionnés qui sont constamment à la recherche de nouvelles façons d’améliorer l’événement. Le meilleur exemple est le remaniement du parcours qui, au cours des dernières années, a su accommoder un nombre de plus en plus grands de compétiteurs. Cette année aussi, une aire de transition plus grande et une section de route nouvellement repavée.  De plus, j’aime la fébrilité qui règne lors de cet évènement. Le parcours permet de repasser à maintes reprises auprès de l’aire de transition et des nombreux supporteurs qui ne sont pas avares d’encouragements! C’est très motivant!  Une autre belle caractéristique est que les 5 premiers de chaque épreuve reçoivent des bourses en argent, ce qui favorise à mon avis le calibre et le dépassement des participants! Bravo pour cette initiative et merci aux commanditaires!”  – François Lefebvre, triathlète

C’était ma véritable première course à Valleyfield et c’était une bonne organisation.  C’était très bien. Tous les services sont centralisés, un parcours très bien indiqué, un site qui peut accueillir beaucoup de participants et on ne se sentait pas dans les pattes de personne.” – Frédéric Chénard, duathlète

“J’ai trouvé l’accueil des bénévoles très chaleureux, tout au long de la journée.  J’ai aimé la rapidité pour recevoir son dossard et se faire marquer, puis la collation après les épreuves. C’est un beau parcours qui permet à tous les participants et ce, peu importe le calibre, d’avoir du plaisir…” – Dominic Hébert, triathlète

 

Championnats Canadiens juniors et Coupe Panaméricaine Senior

– Par Francis Sarrasin Larochelle –

Le samedi 19 août 2012 se déroulait le Championnat Canadien Junior Élite à Kelowna en Colombie-Britannique.

Les filles ont été les premières à prendre le départ dans les eaux du magnifique Lac Okanagan à 10h AM. Sans surprise, c’est Hillary Willie de Colombie-Britannique qui a rapidement pris les devants dans la portion de natation suivi dans son sillage par Camille Delamarre. Les deux athlètes se sont forgées une avance d’une vingtaine de secondes lors de la portion natation et ont amorcé les vingts kilomètres de vélo seules en tête. Elles ont cependant été rattrapées par un autre duo, celui-ci formé d’Amélie Kretz et de Gabrielle Edwards vers la fin du premier tour de cinq kilomètres. Camille Delamarre n’a cependant pu tenir le rythme et c’est donc un groupe de trois athlètes qui se sont relayées à l’avant de la course. L’écart avec le peloton de chasse formé d’une dizaine d’athlètes dont plusieurs Québécoises, notamment Karol-Ann Roy et Emy Legault, est resté relativement stable et c’est avec 25 secondes d’avance que le trio de tête a entamé la course à pied. Dès le premier kilomètre, Amélie Kretz s’est forgée une bonne avance qu’elle a su conserver pour s’emparer de son premier titre national. Elle signe ainsi sa quatrième victoire en quatre occasions dans la Série Nationale Junior 2012. C’est finalement Gabrielle Edwards qui termine au 2e rang suivi d’une autre Québécoise, Karol-Ann Roy, qui compléte le podium. Emy Legault, Camille Delamarre, Véronique Demers et Elisabeth Boutin ont également terminé dans le top 10 de ce championnat canadien en terminant respectivement 5e, 6e, 8e et 9e rang.

Dans la course des gars, le scénario a été quelque peu différent. Avec 47 gars au départ, on pouvait s’attendre à voir se créer de gros pelotons rapidement dans la course. Alexis Lepage a été le premier athlète sortie de l’eau suivi par une longue file de concurrents qui ont entamé la portion cycliste avec très peu d’écarts les uns entre les autres. La première transition a cependant scindé le groupe et ce sont deux pelotons d’une dizaine d’athlètes qui se sont formés au début du vélo. Malgré un maigre écart de dix secondes, les deux pelotons n’ont fait la jonction qu’après 10 kilomètres. On retrouvait dans ces pelotons un bon contingent de Québécois incluant notamment Francis Lefebvre, Gabriel Legault, Xavier Grenier-Talavera et Alexis Lepage. Au début du dernier tour de vélo, une échappée constituée de Gabriel Legault et Reid Burrows ont pris une dizaine de secondes d’avance sur le peloton de tête. Ce dernier, qui a maintenu un rythme très soutenu du début à la fin du vélo, est entré avec 2 minutes d’avance sur le peloton de chasse. Dès la sortie de la deuxième transition, Francis Lefebvre a imposé un rythme effrené et s’est détaché des autres coureurs de son peloton pour ensuite rattraper Gabriel Legault. Toutefois, une crampe l’a empêché de poursuivre son effort et le Manitobain Tyler Mislawchuck s’est emparé de la tête après trois kilomètres pour finalement l’emporter. Alexis Lepage termine une dizaine de secondes derrière et Xavier Grenier-Talavera complète le podium. Gabriel Legault, Francis Lefebvre, Philippe Tremblay, Philippe Vézina et Jeremy Briand terminent quant à eux 4e, 6e, 7e, 9e et 10e. Au classement cumulatif de la série, c’est Tyler Mislawchuck qui est couronné champion devant Alexis Lepage et Francis Lefebvre.

 

Enfin, avec deux doublés, 6 filles et 7 gars dans le top 10 dans ce championnat national, la délégation junior québécoise a confirmé sa domination sur les autres provinces pour la saison 2012 ! Cela complète la saison pour la plupart des athlètes à l’exception d’Amélie Kretz qui participera aux Championnats du Monde junior à la fin du mois d’octobre en Nouvelle-Zélande. D’autres Québécois, notamment Alexis Lepage et Francis Lefebvre, ont de bonnes chances d’être sélectionnés au cours des prochains jours.

Montréal, 25 août 2012 (Sportcom) – Kathy Tremblay a pris le 30e rang au triathlon sprint de Stockholm, samedi, comptant pour le circuit de la Série mondiale de triathlon. À sa première course depuis les Jeux olympiques de Londres, l’athlète de Pincourt a arrêté le chrono à 1 h 3 min 16 s après avoir enchaîné 750 m de natation, 20 km de vélo et 5 km de course à pied.

Lauren Campbell (1 h 02 min 56 s) a été la meilleure représentante canadienne en terminant au 26e rang, alors que Manon Létourneau (1 h 4 min 02 s), de Lévis, a terminé 41e.

La favorite locale et nouvelle vice-championne olympique, Lisa Norden, a ravi la foule massée en bordure du palais royal pour remporter l’épreuve en un temps de 1 h 00 min 36 s. Maaike Caelers (Pays-Bas, à 9 s) et Barbara Riveros-Diaz (Chili, à 19 s) ont complété le podium.

Pour Tremblay, qui a chuté à ses deux dernières compétitions (ndlr : à la Série mondiale de San Diego et aux Jeux olympiques), terminer l’épreuve est une satisfaction en soi.

« Les deux fois où je suis tombée, ce n’était pas mon erreur. Je ne pouvais pas terminer ma saison avec une course où j’abandonne. C’est comme si j’avais remis un devoir à l’école et qu’il manquait la conclusion, a-t-elle expliqué. J’ai été bien positionnée à vélo et j’ai fait une bonne course à pied. C’était peut-être ma dernière course cette saison et je l’ai terminée avec un sourire étampé dans le visage. Je suis vraiment satisfaite! »

Avant même le coup d’envoi de l’épreuve, l’athlète de 30 ans avait des craintes à propos du parcours.

« J’avais peur, car le parcours de vélo est un des plus dangereux que j’ai vus dans toute ma carrière. Sous le tapis de la zone de transition, qui était en pente, il y avait des pavés, alors c’était très glissant. Heureusement, la pluie annoncée n’est pas tombée », a précisé celle qui a pris soin de mettre moins d’air dans ses pneus afin d’avoir une meilleure adhérence sur l’asphalte.

Tremblay ignore s’il s’agissait de sa dernière course cette saison ou même de sa carrière. Pour l’instant, elle a plutôt la tête à son mariage qu’elle célébrera le week-end prochain.

« Si on veut performer en Série mondiale, il faut vraiment être à 100%. Par contre, j’avais vraiment envie d’être ici et il fallait que je finisse une course! C’est mon corps, ma tête et mon cœur qui vont décider lorsque le moment sera venu pour moi d’arrêter », a-t-elle conclu.

Ironman Tremblant : Une première édition mémorable

Communiqué – Ce 19 août 2012 à Mont-Tremblant a eu lieu la première édition d’un Ironman au Québec. Près de 2500 participants, venus d’un peu partout à travers le monde, ont pris le départ à 7 heures du matin pour compléter l’épreuve mythique qui enchaîne près de 4 km de natation, 180 km de vélo et 42.2 km de course à pied, pour un total de 226 km.

Cet événement, que Triathlon Québec a soutenu activement, est un levier exceptionnel pour le développement du triathlon et est directement en lien avec cette partie de notre mission : offrir une structure intègre, adaptée et rassembleuse assurant une pratique sécuritaire du sport tant au niveau récréatif que compétitif. Grâce à cet événement qui se répétera durant les quatre prochaines années, nous offrons encore plus de possibilités à nos membres de s’épanouir selon leurs objectifs personnels en favorisant un mode de vie sain.

Durant plus d’un an, la région de Mont-Tremblant a donc vécu au rythme de la préparation d’une course qui a nécessité beaucoup de logistique et une grande organisation. Grâce à son travail, l’équipe d’organisateurs basée à Tremblant et soutenue par World Triathlon Corporation, la maison mère d’Ironman, a préparé un événement qui se compare maintenant aux meilleures courses de ce type et qui permet aux athlètes de se qualifier pour les championnats du monde et aux autres de tester leurs limites après des mois, voire des années, de préparation intense.

Ainsi, dès sa première édition, l’Ironman Mont-Tremblant (IMMT) s’est distingué par un parcours unique (beauté du lac et qualité de l’eau, parcours de vélo impeccable dans les vallons de Tremblant et course à pied dans les boisés du Parc Linéaire) et par une équipe qui a su faire la différence : on recense l’implication de plus de 3400 bénévoles.

Pierre Lavoie, plusieurs fois champion du monde Ironman, explique qu’il a été porté par la foule et les bénévoles qui l’ont sans cesse encouragé. Romain Guillaume, grand gagnant de l’épreuve en 8h40, souligne aussi l’aspect exceptionnel de l’événement : « C’est impressionnant le nombre de bénévoles et d’encouragement que j’ai reçus. Je n’en ai jamais reçu autant. (…) C’est un rêve que je réalise ici en remportant mon premier Ironman. »

Pour sa part, Dominique Piché, qui a mené avec passion une équipe dévouée, explique que l’IMMT n’aurait jamais été un si grand succès sans la participation de la Fédération de Triathlon du Québec. « Triathlon Québec a su faire la différence. Les équipes de bénévoles aux stations d’aide du parcours de course à pied ont soutenu avec engouement chaque participant, jusqu’au tout dernier qui finissait tard dans la soirée alors qu’il faisait nuit ».

Triathlon Québec a effectivement soutenu l’organisation de l’IMMT en aidant au recrutement de plus de 500 bénévoles provenant de nombreux clubs de triathlon à travers le Québec. Chaque équipe de station d’aide est composée d’une soixantaine de bénévoles, menée par un capitaine d’équipe provenant le plus souvent d’un club. Elles ont ravitaillé les athlètes en eau, fruits et encouragements. L’événement a atteint un haut niveau qualité grâce notamment à l’implication des clubs de triathlon québécois et des ses membres enthousiastes.

Triathlon Québec est aussi l’organisme qui sanctionne l’IMMT et qui fourni et adapte la règlementation pour cet événement hors normes. Une équipe d’une quinzaine d’officiels de Triathlon Québec, menée par l’officiel international Yan Therrien de Triathlon Québec, ont encadré la course afin de s’assurer du respect de la règlementation et de la sécurité.

Cet évènement a d’excellentes retombées économiques pour la région de Tremblant et notre fédération. Celles-ci seront stratégiquement réinvesties dans le développement de la pratique du triathlon pour TOUS! Rappelons que l’IMMT se classe, dès sa première édition, parmi les meilleures courses Ironman à travers le monde. Voici quelques chiffres : 70% d’hommes, 30% de femmes, près de 600 québécois, 1400 canadiens, plus de 800 américains, 104 mexicains, des anglais, des allemands, des australiens…, et plus de 3400 bénévoles. L’événement aura lieu chaque année jusqu’en 2016, et on l’espère, durant les 30 prochaines années.

Revue de presse
https://vimeo.com/47974330
https://www.pointdevuemonttremblant.com/Sports/Athletisme-et-course/2012-08-22/article-3058524/Ironman-de-Tremblant-%3A-une-affaire-de-c%26oeligur%26hellip/1
https://www.laction.com/Sports/Athletisme-et-course/2012-08-22/article-3058470/Heynemand,-Malo,-Fiset-a-lhonneur/1
https://www.radio-canada.ca/sports/PlusSports/2012/08/19/004-ironman-mont-tremblant.shtml
https://www.journaldemontreal.com/videos/sports/sports/1245200562001/pierre-lavoie-impressionne-par-lironman-de-mont-tremblant/1795644648001
https://www.journaldemontreal.com/2012/08/19/cest-un-depart
https://www.journaldemontreal.com/journaldemontreal/sports/encoreplus/archives/2011/06/20110606-161303.html
https://tvasports.ca/tvasports/sportsdete/archives/2012/08/20120819-180944.html
https://tvasports.ca/video/un-premier-ironman-au-mont-tremblant/1794053261001

Par Francis Sarrasin Larochelle, Entraîneur Chef du Rouge et Or et membre du CA de Triathlon Québec

Cette année encore, le Championnat Canadien Juniors se tiendra à Kelowna tandis que du côté senior, il s’agira d’une Coupe Panaméricaine ITU. Pour les athlètes Québécois, il s’agit d’une compétition de très grande importance, voire le peak de l’année pour certain(e)s. Pour les juniors, elle déterminera le classement cumulatif de la série national junior en plus évidemment du titre de Champion(ne) national ! Pour les seniors, c’est une autre occasion de faire des points ITU et d’améliorer leur classement dans la hiérarchie mondiale afin de pouvoir participer à des Coupes du monde par la suite.

Rappellons d’abord les faits saillants de nos Québécois en 2011… Chez les garçons, Francis Lefebvre s’était fait couronner champion canadien tout juste devant Gabriel Legault qui avait terminé deuxième. Le manito-québécois Charles Brault avait quant à lui terminé 5e, alors que Philippe Tremblay, Charles Khazoom, Philippe Deschamps et Antoine Jolicoeur Desroches avait respectivement terminé 6e, 7e, 9e et 10e ce qui confirmait une domination du Québec sur la scène nationale junior. Chez les filles, le meilleur résultat avait été celui d’Amélie Kretz qui a pris le 6e rang tandis que Karol-Ann Roy avait terminé en 9e position. Chez les seniors, Yanik Leduc avait réalisé un très solide performance en terminant 9e de la Coupe Panaméricaine et 4e parmi les Canadiens. Du côté féminin, Mireille Rodrigue avait elle aussi terminé 9e et 5e chez les Canadiennes, une très belle course pour elle également. Voir résultats 2011 ici : https://www.appletriathlon.com/results-2011.php

Pour cette édition 2012, les attentes de nos athlètes seront tout aussi élevées, voire davantage. Du côté féminin, Amélie Kretz sera particulièrement à surveiller, elle qui connait une excellente saison et qui a remporté les trois premières manches de la Série Nationale Junior à Saskatoon, Magog et Ottawa. Elle a également pris le 5e rang des Championnat Panaméricains Juniors à Edmonton en dépit d’une chute à vélo. Emy Legault et Camille Delamarre, qui en sont à leur première saison chez les juniors, seront des prétendantes au podium, elles qui ont terminées déjà 3e à Ottawa et Magog respectivement. Karol-Ann Roy, Sarah Francoeur, Véronique Demers et Elisabeth Boutin complètent en force la délégation québécoise. Du côté masculin, une chaude lutte est à prévoir pour le titre national notamment entre Francis Lefebvre, Alexis Lepage et Tyler Mislawchuck qui ont chacun gagné une course de la série nationale cette saison. Deux autres Québécois, Gabriel Legault et Xavier Grenier Talavera, seront d’autres prétendants au podium. Parmi les autres athlètes québécois juniors, tous ont la possibilité de viser un top 10 puisque la grande majorité d’entre eux l’ont déjà fait cette saison. Jeremy Briand, Charles Khazoom, Charles Brault, Philippe Tremblay, Philippe Vezina, Antoine Jolicoeur-Desroches, Maxime Labarre, Simon Delisle sont tous des athlètes qui seront à surveiller samedi. La délégation québécoise junior affiche certainement sa plus grande profondeur depuis de nombreuses années.

Du côté senior, Mireille Rodrigue et Isabelle Rouleau seront les représentantes féminines tandis que Marc-Antoine Christin et Yanik Leduc prendront le départ chez les hommes. Le défi sera d’autant plus exigeants pour ces athlètes que les courses sont en après-midi et que la météo annonce des températures dans les 35 degrés. Le parcours coteux de vélo rajoutera aussi un challenge à ces athlètes qui seront à suivre dimanche !

Les inscriptions sont maintenant closes. Plus de 1400 participants prévus pour cette édition de clôture de la Coupe du Québec! C’est aussi le dernier Triathlon avant celui de Montréal, qui affiche lui aussi presque complet!! Quelle saison 2012!!!

Nous avons eu le beau temps avec nous cet année, et il a fait chaud, tellement que la température de l’eau a souvent dépassé la limite permettant le port du “wetsuit”.

A titre informatif la température de l’eau en date de mardi 21 aout était de 22.9 degrés celcius à Valleyfield. Cela ne confirme aucunement que le port de la combinaison isothermique sera accepté ou refusé. Cette décision sera prise par le délégué technique de Triathlon Québec au matin même avant le départ des épreuves suite à une nouvelle prise de température.

Nous vous conseillons donc d’apporter votre “wetsuit” au cas où…

Texte de Peggy Labonté plus bas.

Dimanche 12 aout avait lieu la 15ème édition du Triathlon de Verdun Desjardins sous une belle température avec près de 700 paticipants et une organisation bien huilée. En plus d’être un championnat provincial, avec une coupe du Québec pour le Triathlon Sprint, il y avait les épreuves U15 élites & U17 élites, le Triathlon Sprint, le Duathlon et les U15 & U13.

L’épreuve Triathlon Sprint permettait également aux athlètes de se qualifier pour les championnats du monde ITU 2013 qui se dérouleront à Londres (Royaume-Uni) à Hyde Parc sur le parcours des JO 2012. Pour plus d’informations : https://triathloncanada.com/fr/page.ch2?uid=20124.

Dès 8 heures, une belle foule est venue encourager les sportifs de tout âge et de tout niveau qui ont profité d’une matiné ensoleillé. Le départ s’est donné dans le fleuve Saint Laurent avec une température de 21 degrés (wetsuit non permis pour les élites).

—-

Texte de Peggy Labonté

Triathlon de Verdun, dimanche 12 août 2012

Alors que Météo Média annonçait une journée sous les nuages pour le Triathlon de Verdun, c’est le soleil qui s’est montré le bout du nez.  Dimanche le 12 août, 700 athlètes se sont déliés les jambes à la 15e édition du Triathlon de Verdun.

Ce triathlon a la particularité d’offrir la nage en piscine pour les plus jeunes ou les débutants, alors que les autres peuvent profiter de la nage en eau libre dans le fleuve St-Laurent.  Dans les éditions passées, le trajet de nage se résumait en une boucle de 750 mètres pour le triathlon sprint.  Par contre, cette année, les nageurs devaient faire 2 boucles, car le niveau de l’eau était trop bas pour partir du quai.  Selon les participants au sprint, il s’agissait d’un bon défi avec un niveau d’athlètes relevé.

Le segment vélo se passait sur le boulevard Lasalle.  Il fallait rester concentré puisqu’il y avait de l’action!   Les cyclistes devaient effectuer un certain nombre de boucles.  En duathlon et en triathlon sprint, par exemple, il fallait s’assurer de bien compter ses 5 tours.  L’odomètre est toujours de mise avec ce genre de parcours.
La partie course à pied sur la piste cyclable semble avoir été l’épreuve la plus appréciée de tous.  Le trajet était plat et rapide, les points d’eau étaient fréquents et les allers retours permettaient de se situer par rapport aux autres compétiteurs.  Ces 3 épreuves étaient couronnées  par un repas du Marché Tondreau, une remise des médailles et de nombreux prix de présence.  D’ailleurs, Cycle technique a offert 2 vélos au hasard parmi les participants.  Quelle générosité de la part de cette boutique vélo!
Voici quelques résultats du Triathlon de Verdun 2012 :

Coupe du Québec – Triathlon Sprint

PositionsHommesFemmes
1èreDavid TardifIsabelle Pelland
2eMatthieu HerbetCaroline St-Pierre
3eMarc LarocheJessica Murphy

 

Coupe du Québec – Duathlon Sprint

PositionsHommesFemmes
1èreJonathan TremblayMarie-Michèle Paré
2eFrédéric ChenardPeggy Labonté
3e François LefebvreSylvie Charest

 

U17 Élites

PositionsHommesFemmes
1èreXavier Grenier-TalaveraElisabeth Boutin
2eNicolas GilbertVeronique Demers
3eÉtienne BolducEmy Legault

 

U15 Élites

PositionsHommesFemmes
1èreTristan Lalumière-RobergeAnnie-Kim Labarre
2eLouis-Simon GuayLaurence Dumais
3eAlexandre GignacMarika Plourde-Couture

Pour plus de résultats et détails, visitez : www.sportstats.ca
Avant de conclure, l’organisation du Triathlon de Verdun a accompli un super travail lors de cette 15e édition.  Les épreuves se succédaient sans anicroche majeur,  la bonne humeur semblait contagieuse et même les enfants y ont trouvé leur compte.  Cette belle journée est sûrement due, en partie, au Club des Antilopes, Les Rapides, aux bénévoles et aux nombreux spectateurs qui ont donné volontiers sans compter.  Grâce à cet événement, plusieurs triathlètes se sont classés pour les Championnats du monde ITU (par groupe d’âge) qui auront lieu à Londres en septembre 2013.  Ces triathlètes auront le privilège de performer sur le même parcours des jeux olympiques d’été 2012.  Ils pourront s’imaginer dans la peau de grands champions comme Simon Whitfield ou Kathy Tremblay…
Pour conclure, félicitation à chaque participant du Triathlon de Verdun!  L’important n’est pas tant dans le résultat obtenu que dans le plaisir de s’être entraîné et dépassé pour atteindre un but.  Comme le disait si bien Confucius : « Tous les hommes pensent que le bonheur se trouve au sommet de la montagne, alors qu’il réside dans la façon de la gravir. »
Par Peggy Labonté
Site : www3.bell.net/pegpeg30

Avis aux intéressés!!!

Dernière journée pour vous inscrire à la formation des entraîneurs, Sport Communautaire, qui aura lieu le 29 et 30 septembre prochain à l’Aquadôme de LaSalle!!!

Pour plus d’informations et pour accéder au formulaire d’inscription, veuillez suivre le lien ci-dessous:
https://www.triathlonquebec.org/evenements/entraineurs-2/devenir-entraineur/

Nous avons eu droit à d’excellentes performances québécoises lors de la 3e manche de la Série Nationale Junior 2012 à Ottawa le 4 août dernier. Pour reprendre les mots du co-entraîneur chef de l’Équipe du Québec, Raymond Paris, c’est une domination québécoise totale au niveau junior à laquelle nous assistons. Et c’est aussi une année critique pour le développement de plusieurs de ces athlètes junior, car pour beaucoup c’est une année de transition vers le U23 et le senior: la préparation mentale et psychologique constitue une clef essentielle pour la poursuite du développement.

Voici le compte-rendu de course réalisé par Francis Sarrasin Larochelle, entraîneur-chef du club de triathlon Rouge et Or.

C’est samedi dernier que se déroulait la 3e manche de la Série Nationale Junior 2012 dans un très beau coin d’Ottawa. Avec une liste de départ déjà chargée à Magog deux semaines plus tôt, on s’attendait à un gros rendez-vous une fois de plus et… ce fut fidèle aux attentes. En effet, il y avait au départ 59 gars et 32 filles en plus d’une dizaine de concurrents seniors dans chacune des catégories pour le Championnat Provincial d’Ontario qui avait lieu simultanément.

Voici comment s’est déroulée la compétition pour nos athlètes québécois.

Gars
C’est sous le coup de 7 heures que le départ de la course des gars a été donné. Après un ”deep water start” des plus chaotiques, les 71 triathlètes ont bataillé durant les 750m de natation pour bien se positionner en vue de la portion vélo. Fidèle à ses habitudes, Alexis Lepage a eu un départ très rapide et a mené une bonne partie de la natation pour finalement sortir 2e de l’eau suivi de près par un bon contingent de Québécois incluant Gabriel Legault, Philippe Tremblay, Philippe Bédard, Antoine Jolicoeur-Desroches, Marc-Antoine Christin, Xavier Grenier-Talavera, Maxime Labarre et Francis Lefebvre. Avec quelques athlètes des autre provinces, ils ont pu former un peloton d’une quinzaine de cyclistes et travailler de manière à creuser l’écart sur le peloton de chasse dans lequel se trouvait un des favoris, Tristan Woodfine. L’écart ayant passé de 45 secondes à la mi-chemin du parcours vélo à 90 secondes au terme de celui-ci, le podium allait se jouer au sein de ce premier peloton lors de la portion course à pied. C’est d’ailleurs trois athlètes, soient Tyler Mislawchuk, Alexis Lepage et Francis Lefebvre qui ont creusé l’écart dès le premier kilomètre de course pour se faire une chaude lutte jusqu’aux tous derniers mètres de la course. À environ deux cent mètres de la ligne d’arrivée, Francis a amorcé son sprint final le premier, mais Alexis a réagi immédiatement, pour creuser un petit écart et pour finalement l’emporter devant le Manitobain Tyler Mislawchuk et Francis Lefebvre. Gabriel Legault et Xavier Grenier Talavera ont eux aussi connu une très belle course en prenant respectivement le 4e et 5e rang. Antoine Jolicoeur se hisse lui aussi dans le top 10 et termine en 8e position.

Filles
Une dizaines de minutes après celui des gars, le départ des filles s’est donné dans les eaux de Mooney’s bay. Tout comme les gars, les filles devaient parcourir 350m en ligne droite avant de contourner la premiere bouée, puis une deuxième une trentaine de mètres plus loin avant de revenir vers la sortie de l’eau. Ce parcours de type 180 degré n’a pas provoqué de sélection importante, mais ce sont deux pelotons d’environ 8 cyclistes séparés par une trentaine de secondes qui étaient aux commandes de la course. Dans le peloton de tête, on retrouvait notamment Amélie Kretz, sortie d’ailleurs première de l’eau, ainsi que Camille Delamarre et Emy Legault du côté québécois. Dans le peloton de chasse se trouvaient pour leur part Karol-Ann Roy, Isabelle Rouleau et Sarah Francoeur. La portion cycliste n’a pas donné lieu à de grands changements, mais l’écart entre les deux groupes s’est légèrement rétréci. Puis, dès les premiers mètres de la course à pied, Amélie Kretz et Sarah-Anne Brault se sont détachés des autres compétitrices et se sont livrées une bonne bataille jusqu’à 4,5km où Sarah-Anne a créé un petit écart sur Amélie et a su le conserver jusqu’à la fin. La Championne Canadienne senior en titre l’emporte donc une dizaine de secondes devant Amélie qui finit, quant à elle, première de la course junior et remporte sa troisième victoire consécutive dans la série nationale junior. Gabrielle Edwards de la Saskatchewan termine 2e et Emy Legault complète de belle façon le podium. Cinq autres québécoises ont également terminé dans le top 10 soit Karol-Ann Roy (5e), Camille Delamarre (6e), Elisabeth Boutin (7e), Sarah Francoeur (9e) et Magali Rochette (10e).

Ce fut donc une troisième manche de la série nationale junior riche en succès et la délégation québécoise sera certainement à surveiller lors des Championnats Canadiens juniors qui se dérouleront le 18 août prochian à Kelowna !