Montréal, 4 mars 2016 (Sportcom) – Le coup d’envoi de la saison des Séries mondiales de triathlon sera donné samedi à Abu Dhabi et les portes demeurent ouvertes pour les Canadiennes qui souhaitent décrocher une des trois places pour représenter le pays aux Jeux olympiques de Rio. Les Québécoises Amélie Kretz et Sara-Anne Brault sont au nombre des prétendantes et elles veulent se démarquer rapidement. Pour y arriver, elles devront terminer au moins une fois dans les huit premières aux étapes d’Abu Dhabi (Émirats arabes unis), de Gold Coast (Australie) ou de Yokohama (Japon).

Grand espoir du triathlon canadien depuis qu’elle avait terminé troisième aux Championnats du monde U23 en 2013, l’athlète originaire de Blainville a vu sa progression être ralentie par diverses blessures au cours des deux dernières années. Kretz a pris du retard dans ses objectifs sportifs, mais elle y note toutefois des aspects positifs dans cette situation.

« Le triathlon est très dur sur le corps et je pense que les blessures font malheureusement partie de notre sport. Par contre, j’ai beaucoup appris à propos de mon corps et sur ce que je dois faire et ne pas faire pour éviter de me blesser. »

Son entraînement des deux derniers mois a été fait de façon spécifique pour simuler les parcours des trois courses de qualification olympique, le tout ponctué de séances de sprints.

À l’image de Kretz, le parcours de Sarah-Anne Brault a lui aussi été miné par des ennuis de santé. Si elle avoue avoir passé une difficile saison 2015, c’est avec des espoirs renouvelés qu’elle amorce la campagne 2016.

« Nous n’avons pas réinventé la roue et sommes restés conservateurs en raison de mes blessures antérieures. Cette année, on va repousser un peu plus les limites. Il ne m’en manquait pas beaucoup l’an dernier et il ne me manque pas grand-chose pour réussir de belles performances », précise l’athlète de Québec qui a travaillé à améliorer ses départs à la natation et sa course à pied durant la saison hivernale.

«  Je vais être contente si je peux démontrer en compétition ce que je fais tous les jours à l’entraînement. »

Un parcours olympique relevé

Le parcours des Jeux olympiques de Rio sera accidenté et Brault a apprécié son relief lors de son passage en août dernier à la course test.

« Le vélo est un bon défi avec une bonne côte, la natation va être rapide et assez pittoresque à la plage de Cobacabana. C’est un parcours qui devrait me convenir à condition que je nage plus vite qu’en 2015! » croit l’athlète de 26 ans

Quant à Kretz, elle était aussi du voyage au Brésil et a pu faire du repérage même si elle n’avait pas pris le départ de l’épreuve en raison d’une blessure. Elle sait donc ce qui l’attend si elle se qualifie pour le grand rendez-vous du mois d’août.

« C’est un parcours qui m’avantage. Le départ sur la plage, la côte abrupte en vélo puis une course à pied qui pourrait être très chaude. »

L’étape d’Abu Dhabi sera donc un premier bon test à la chaleur si les athlètes seront au Brésil en août prochain.

– 30 –

Rédaction: Mathieu Laberge
Information : 514-990-0966 ou 1-866-990-0966
www.sportcom.qc.ca
www.facebook.com/sportcom
www.twitter.com/SportcomQuebec
Skype : sportcom-pupitre

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *