Par Alexandre St-Jalm

Triathlon Québec organisait le week-end dernier au Complexe Claude-Robillard son deuxième camp pour l’Équipe du Québec et l’Équipe espoir du Québec.

Après un premier rendez-vous qui s’était concentré sur l’identification des nouveaux talents, durant ces deux jours, le désir de l’équipe était de communiquer les principes de base qui permettent aux athlètes d’accéder au haut niveau. Pour répondre aux exigences toujours plus complexes des courses avec sillonages, il ne suffit pas d’aller vite. Ce sport vous pousse continuellement à devoir acquérir de nouvelles connaissances.

La journée a commencé par la participation des triathlètes à la classique Corsaire Chaparal. En tout, 32 athlètes de Triathlon Québec ont relevé le défi en courant le 1500m. Vous pouvez consulter les résultats ici.

Dans cette initiative de mieux informer les athlètes, Éric Deshaies (entraineur de triathlon à Gatineau et physiologiste du sommeil) a animé une conférence sur l’importance du repos. De récentes études ont récemment démontré qu’il existait une corrélation entre le nombre d’heures dormies et les blessures. De plus, Éric s’est assuré de communiquer l’importance d’optimiser son sommeil en se créant un environnement propice.

DSC03925Le coordonnateur technique de Triathlon Québec, Francis Sarrasin Larochelle a pris le relais en animant une discussion sur le cheminement à long terme d’un athlète québécois. Cela répond aux craintes de certains athlètes impatients qui aimeraient rapidement être devant. Francis a énuméré les différentes phases dans l’évolution d’un athlète. L’athlète ne peut plus se contenter d’être un exécutant, mais doit devenir maître en matière de nutrition, santé, leadership, mental et habiletés techniques dans les trois sports.

Avec le récent succès de nos athlètes en dernière année junior ou U23 à l’internationale, les Québécois ont la preuve qu’aucune limite ne se dresse devant eux. D’ailleurs pas moins de 4 athlètes présents ont participé cette année au Championnat du monde ITU junior à Edmonton. C’est un aspect très important puisque ces athlètes permettent de donner des références aux plus jeunes.

Pour clôturer la première journée, les athlètes ont pris part à un entrainement de natation portant sur la technique et le sillonage. Durant ses sessions aquatiques, Triathlon à la chance de pouvoir compter sur Alex Sereno, cet entraineur a longtemps travaillé pour Natation Canada et il était aussi l’entraineur de la seule québécoise qui a pris part aux Jeux olympiques (2 fois) en triathlon.

Le dimanche, la journée a commencé par une sortie de course à pied à l’extérieur (température de -15C). À peine moins de 30 minutes plus tard, Kyla Rollinson a animé une session de musculation. Toujours dans cette idée de mieux éduquer les athlètes, Kyla a rassemblé plusieurs exercices afin de démontrer aux athlètes leur manque d’équilibre. Même si cela peut paraître anodin, cette faiblesse est souvent responsable de blessures. En pratiquant ces enchainements en groupe, nous jeunes pouvaient encore une fois se mesurer aux autres.

DSC09342Même si le camp d’entrainement est principalement pour nos athlètes, il se concentre aussi afin d’informer les entraineurs et les parents. Dans ce sport qui est pleine évolution, Kyla Rollinson souhaitait partager sa philosophie d’entrainement. Dans son témoignage, elle a rappelé l’importance de ne jamais prioriser le groupe face à l’individu. Kyla s’est aussi exprimée sur l’importance de munir l’athlète d’une connaissance lui permettant de mieux réagir à certaines situations de courses. Dans cette relation entre entraineur et athlète, nos jeunes doivent impérativement comprendre les raisons de leurs actions.

Pour finir, les jeunes ont terminé le camp avec un entrainement de natation. Les différents entraineurs présents ont pu conseiller nos athlètes quelque soit l’appartenance de leur club. L’exercice clé de cette session dirigé par Marc Antoine Christin était des séries de 50 m où trois athlètes partent simultanément dans le même couloir et où un 4e athlète part en arrière et tente de les dépasser.

Les 5000m de natation pour les meilleurs ont marqué la fin de ce camp. Le prochain rendez-vous de l’Équipe du Québec sera dans à peine 2 semaines pour certains puisqu’ils se dirigeront pour 3 semaines en Floride. Cela marquera d’ailleurs le début de saison pour ces athlètes à l’occasion de courses continentales à Clermont et Sarasota.

Visionnez l’album photos du week-end

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *