Une chute survenue tout juste devant le Québécois Alexis Lepage est venue bousiller sa course, samedi, aux Séries mondiales de triathlon d’Edmonton.

L’incident est survenu à environ 500 mètres de la ligne de débarquement, alors qu’un compétiteur a violemment chuté au sol, entraînant quelques autres coureurs avec lui.

« Honnêtement, j’ai vu ma vie défiler devant moi! Ça s’est passé très vite et j’ai eu vraiment peur. J’ai dérapé et j’ai réussi à éviter la chute de peu », a expliqué Lepage, qui a finalement décidé d’abandonner quelques minutes plus tard.

« Tout s’est bien déroulé avant l’accident. Par contre, je ne me sentais plus très bien et j’avais l’impression que j’allais être malade. C’est là que j’ai décidé de me retirer. »

L’épreuve a finalement été remportée par le Britannique Jonathan Brownlee, qui a complété la course en 54 min 52 s. L’Espagnol Mario Mola (+5 secondes) et le Belge Marten Van Riel (+10 secondes) ont respectivement pris les deuxième et troisième rangs.

Même s’il avoue qu’il a été secoué, Lepage assure qu’il sera prêt pour le relais mixte auquel il participera, dimanche, en compagnie d’Amélie Kretz.

« J’aurais été en mesure de finir le parcours, mais c’est une sage décision d’arrêter. Je voulais garder mes énergies pour demain pour offrir une bonne performance. L’épreuve mixte est très importante pour ma qualification olympique et c’était la bonne décision. »

Kretz peine à terminer

À l’image de son compatriote québécois, Amélie Kretz a connu un bon départ en terminant l’épreuve de natation dans le peloton de tête. Elle a toutefois éprouvé des difficultés au vélo et à la course, ce qui l’a repoussé en fond de classement.

« La course ne s’est pas très bien passée. J’ai eu une bonne natation et j’étais devant, mais, ensuite, j’ai vraiment manqué de jambes. C’est vraiment décevant! Je ne voulais pas m’arrêter, alors j’ai terminé la course quand même », a commenté celle qui a finalement terminé au 38e et dernier échelon avec un temps de 1 h 8 min 6 s.

« Je ne sais pas ce qui s’est passé, ni pourquoi. Je vais devoir réévaluer avec mon entraîneur pour voir où était le problème! La forme était là, mais les jambes n’étaient pas du tout de la partie », a-t-elle renchéri.

Au final, c’est l’Australienne Emma Jackson (1 h 1 min 23 s) qui l’a emporté. Elle a tout juste devancé l’Américaine Summer Rappaport (+2 secondes) et une autre représentante de l’Australie, Ashleigh Gentle (+ 4 secondes).

Source: SportCom

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *