Retour sur le camp de pré-sélection de l’équipe Espoir pour la saison 2015

Par Alexandre Saint-Jalm

Les 22 et 23 novembre avait lieu le camp de pré-sélection de l’équipe Espoir pour la saison 2015 de triathlon Québec. Après avoir réussi l’exploit de placer 4 jeunes dans le top 12 mondial de leurs catégories au dernier championnat du monde ITU, la fédération provinciale continue ses efforts pour maintenir sa progression et demeure une référence au pays.

Même si le but premier de ce camp était d’identifier et de juger de la progression des jeunes du Québec (âgés entre 13 et 20 ans), c’était aussi l’occasion de les exposer à la culture de l’excellence.

DSC08796Pendant tout le week-end, le message était tourné vers le partage des nouvelles connaissances en matière de développement et de prouver que la haute performance mondiale était accessible pour les québécois.

Eux et leurs coachs ont pu suivre des ateliers et des présentations avec quelques individus reconnus sur la scène internationale. Le plus notoire est sans aucun doute Jamie Turner. Invité par la fédération, l’entraineur-chef de triathlon Canada qui a sous sa gouverne l’actuelle championne du monde ITU, soit Gwen Jorgensen, ainsi que les espoirs olympiques pour le Canada comme Sarah-Anne Brault, a accepté de participer au camp.

Interrogé, il a d’ailleurs été très impressionné par le bassin d’athlètes québécois actuel. Le samedi après-midi, Jamie Turner a présenté une conférence sur l’exigence du haut niveau et sa philosophie en matière de périodisation. Tout le long du week-end, il est resté très accessible aux entraineurs tout en gardant un œil sur les athlètes. Dès janvier 2015, Alexis Lepage ira d’ailleurs rejoindre son groupe d’athlètes internationaux.

DSC08867Alex Sereno, entraineur de Kathy Tremblay durant ses deux campagnes olympiques a aussi tenue une conférence sur le développement des qualités physiologiques et techniques en natation. Il mettra d’ailleurs la théorie en application puisqu’il a dirigé l’entrainement de natation des garçons le dimanche matin.

Entre temps, les athlètes ont été soumis à un test de 400m en natation.

Le dimanche matin, les athlètes ont pu assister à des présentations tenues par Tony Moulai, ancien vice champion européen et olympien aux Jeux de Beijing. Le français voulait partager sa vie et son parcours d’athlète. Très accessible, il a répondu aux questions des jeunes. Tony a un parcours très atypique puisqu’il a eu sa première sélection nationale à l’âge de 27 ans alors qu’il était professeur d’éducation physique.

La Québécoise Sarah-Anne Brault, qui est désormais une permanente sur le circuit mondial et qui a signé la meilleure performance du Québec en série mondiale avec une 4e place à Auckland, était également présente. Dans son parcours d’athlète, elle a  privilégié ses études en allant étudier aux États-Unis puis elle a rejoint l’année dernière le groupe de Jamie Turner.

DSC08785Alexis Lepage et Xavier Grenier Talavera qui ont représenté le Canada a Edmonton ont aussi partagé avec les jeunes leurs parcours la place du sport dans leur vie.

Chose certaine, nos jeunes ont désormais des références et le succès des Québécois sur la scène internationale ne peut qu’appeler à d’autres succès.

Dans l’après-midi, les coachs étaient aussi de la partie avec un atelier avec Félix-Antoine Lapointe, entraineur-chef du Rouge et Or Athlétisme et formateur à Athlétisme Canada. Il a rappelé l’importance de la planification et de la technique. Il a d’ailleurs partagé des éducatifs avec les athlètes afin de leur faire prendre conscience de l’importance de la biomécanique.

En fin de journée, les athlètes ont dû se soumettre à un test de 1500m.

Après deuxième journée bien remplie, les jeunes se sont fait remettre un sac d’entrainement, gracieuseté de Merrell, Garneau et de Speedo.

Chose certaine, ce camp fut très enrichissant pour les coachs et pour les jeunes. Gouverné par Francis Sarrasin Larochelle, toutes ses initiatives ont d’ailleurs été soulignées par Libby Burrell, directrice haute performance de Triathlon Canada déclarant que Triathlon Québec poussait vers l’avant avec un développement en santé.

Galerie photo

Placer Youtube

Résultats femmes

Résultats hommes

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.