Articles

Près de 2500 athlètes de 30 pays s’étaient donné rendez-vous dans la belle ville de Magog, ce week-end, afin de participer à la 24e édition du Trimemphré Polar.

Devenu, au fil du temps, un événement important et incontournable de la saison des compétitions québécoises, le Trimemphré Polar de Magog proposait un menu excitant d’envergure internationale.

Hôte de plusieurs étapes de la Coupe Québec, le Trimemphré de Magog présentait aussi les Championnats canadiens et la Coupe du Monde en Paratriathlon, en plus d’étape du circuit élite de la CAMTRI.

Pour compléter le week-end déjà bien chargé, l’événement présentait aussi des compétitions par groupes d’âge de triathlon (format sprint, olympique et demie longue distance), duathlon (sprint et olympique) et aquavélo (demie longue distance).

 

Championnats canadiens et Coupe du monde de Paratriathlon

71 paratriathlètes provenant des quatre coins du monde, participaient aux compétitions, samedi, dans 5 catégories distinctes. Vous trouverez un tableau, à la fin de l’article, expliquant les différentes catégories de paratriathlon.

Le Néerlandais Maurits Morsink à pris la première place chez les hommes, dans la catégorie PTS2, suivi par Stuart Meikle, de la Grande-Bretagne et par le Brésilien André Barbieri.

Chez les femmes, c’est l’Américaine Melissa Stockwell qui a monté sur la première marche du podium, qui était complété par la Française Cecile Saboureau et par Veronica Yoko Plebani, de l’Italie.

En catégorie PTS4, le Chinois Jiachao Wang, l’Autrichien Olivier Dreier et l’Australien Clint Pickin ont formé le podium masculin. Une seule femme a pris le départ de la course dans cette catégorie, l’Allemande Elke Van Engelen.

Chris Hammer, des États-Unis, à remporter l’épreuve en catégorie PTS5, suivie de près par l’Autrichien Guenther Matzinger et le Mexicain Jose Abraham Estrada Sierra. Deux femmes ont terminé l’épreuve. La Canadienne Kamylie Frenette et la Hongroise Petra Levay ont monté toutes deux sur le podium.

Du côté du PTVI, le Français Antoine Perel à remporter la médaille d’or chez hommes, suivi par Kyle Coon des États-Unis et par un autre Français, Thibaut Rigaudeau.

C’est Melissa Reid, de Grande-Bretagne qui a pris la première place chez les dames, devant la Canadienne Jessica Tuomela et l’Américaine Amy Dixon.

Finalement, Giovanni Achenza, de l’Italie, Alexandre Paviza, de la France et Pier Alberto Buccoliero de l’Italie ont complété le podium dans la catégorie PTWC – hommes.

Christiane Reppe, de l’Allemagne, Kendall Gretsch, des États-Unis et Jessica Ferreira, du Brésil, ont terminé en haut du classement chez les dames.

 

Course Élite CAMTRI

La course CAMTRI était présentée en deux étapes. Le samedi matin, les triathlètes disputaient une demi-finale, afin de se qualifier pour les finales du dimanche.

69 hommes et 41 femmes prenaient part à cette compétition.

Le Québécois Charles Paquet à terminé la finale en troisième place, derrière l’Américain Tony Smoragiewicz (médaille d’or) et l’Allemand Jannick Schaufler.

Du côté des femmes, l’Américaine Marissa Ferrante, la Néo-Zélandaise Hannah Knighton et l’athlète ITU Brittany Warly ont composé le podium.

Plusieurs autres triathlètes québécois ont participé aux finales A et B : Élizabeth Boutin (8e finale A), Claudie Simard (15e finale A), Kamille Larocque (17e finale A), Élizabeth Lemieux (18e finale A), Alexandrine Coursol (19e finale A), Andréanne Brière-Dulude (22e finale A), Claudelle Dumas (28e finale A), Jérémy Briand (7e finale A), Édouard Garneau (18e finale A), Léo Roy (20e finale A), Xavier Houle (9e finale B), Zed Roy (11e finale B), Nicolas Proulx-Bégin (13e finale B) et Nicolas Gilbert (26e finale B). Thomas Windisch n’a malheureusement pas été en mesure de terminer l’épreuve.

 

Coupe Québec

Le Trimemphré Polar de Magog était également l’hôte de plusieurs étapes de la Coupe Québec 2019.

Un format spécial sprint avec sillonnage était présenté. Andrée-Anne Dumont, Myriam Michaud et Ariane Fecteau ont grimpé sur le podium féminin, tandis que Samuel Côté, Paul Lavoie et Ilrick Duhamel l’ont fait pour les hommes.

Chez les garçons U13, Léandre Binette, Patrick David et Adam Véronneau ont formé le podium. Frédérique Danis, Lorie Hébert et Florence Fillion ont fait de même chez les filles.

À la Coupe Québec U15, les trois premières filles à avoir franchi le fil d’arrivée sont Marika Couture, Astrid Bergeron et Cara Macdonald. Pour les garçons, les médailles ont été remises à Mathis Beaulieu, Nolan Turgeon et Samuel Beaulieu.

Finalement, la Coupe Québec junior (16-19 ans) a été remportée chez les hommes par Loïc Poulin-Desjardins, suivi de William Nolet et Nicolas Bolori.

C’est Noémie Beaulieu qui a pris la première place chez les femmes, devançant Maira Carreau et Sarah Hamel, au fil d’arrivée.

 

Pour voir tous les résultats des différentes courses, visitez Sportstats.ca

 

 Tableau des catégories en paratriathlon:

CatégorieDéfinition
PTS2Paratriathlète présentant des déficiences physiques graves utilisant une prothèse homologuée ou autres appareils de soutien en vélo et course à pied.
PTS4Paratriathlète présentant déficiences modérées. Dans les deux segments, vélo et course, l’athlète peut utiliser des prothèses ou autres dispositifs de soutien
PTS5Paratriathlète présentant des déficiences légères. Dans les deux segments, vélo et course, l’athlète peut utiliser des prothèses approuvées ou autres dispositifs de soutien
PTV1Déficience visuelle totale ou partielle. Un guide est obligatoire sur toute la course, le segment de vélo est effectué en tandem.
PTWCParatriathlète utilisant un vélo couché et un fauteuil roulant sur les segments de courses.

 

 

 

Montréal a vibré au rythme du triathlon ce week-end alors que le Grand Quai du Port de Montréal accueillait le Triathlon Mondial Groupe Copley samedi dernier.

Les spectateurs ont eu la chance de voir les performances des élites (CAMTRI), des athlètes amateurs (groupes d’âge) ainsi que des professionnels (WTS) lors d’une journée à l’horaire bien remplie.

Coupe du Monde WTS

Le Manitobain Tyler Mislawchuk était très émotif après la course. Il a écrit une page d’histoire, samedi, en devenant le premier homme à remporter une médaille en Série mondiale.

L’athlète de 24 ans est monté sur la troisième marche du podium après avoir disputé un parcours sans faute qui s’est terminé sous une pluie torrentielle.

C’est le Belge Jelle Geens, qui a raflé la première place, une seconde devant l’espagnol Mario Mola, vainqueur l’an dernier.

Les femmes n’ont pas couru sous la pluie, mais on subit une chaleur accablante. La Canadienne Joanna Brown n’a pas été en mesure de terminer en aussi bonne position que lors des deux précédentes courses (4e place en 2017 et 2018), en prenant la 12e place.

L’Américaine Katie Zaferes, à dominer la totalité de l’épreuve avant de monter sur la plus haute marche du podium. Elle était suivie à 11 secondes par les Britanniques Georgia Taylor-Brown et Jessica Learmonth, 2e et 3e au fil d’arrivée.

Le seul québécois en lice pour les compétitions de la Coupe du Monde WTS était Alexis Lepage. Le jeune homme a eu des difficultés lors de la portion vélo, et a terminé au 36e rang.

Coupe Continentale CAMTRI

Un impressionnant contingent de 26 athlètes québécois a pris le départ de la Coupe Continentale CAMTRI de Montréal. Les femmes se sont élancées dans l’eau dès 7h00, suivies par les hommes à 7h45.

Charles Paquet a soulevé la foule en remportant sa première victoire en carrière à l’occasion de la course continentale (CAMTRI), samedi matin. L’américain Tommy Zeferes et le Canadien Aiden Longcroft-Harris ont complété le podium masculin.

Les Québécois Jeremy Briand et Édouard Garneau ont réalisé d’excellents résultats, terminant tous les deux dans le top 10, respectivement en 4e et 9e position.

Chez les femmes, 4 Québécoises ont terminé dans le top 10. Karol-Ann Roy (4e), Élisabeth Boutin (6e), Alexandrine Coursol (7e) et Kamille Larocque (9e) se sont démarquées par de superbes performances.

C’est la Japonaise Hiraku Fukuoka qui a grimpé sur la plus haute marche du podium, suivie par l’Australienne Kira Hedgeland et l’athlète ITU, Brittany Warly.

Compétitions amateurs par groupes d’âge

Le Triathlon Mondial Groupe Copley était aussi l’occasion de voir et participer aux compétitions amateurs par groupe d’âge. Ces courses permettent de se mesurer à d’autres triathlètes appartenant à la même tranche d’âge (ex. : 25-29 ans, 30-35 ans).

Pour l’édition 2019, quelques centaines d’athlètes de tous âges (3 triathlètes ont compétitionné dans la tranche 75 à 79 ans) ont pris le circuit de Montréal d’assaut.

Débutants, intermédiaires et athlètes accomplis, toutes les catégories étaient bien représentées.

Le Triathlon Mondial Groupe Copley a été un succès sur toute la ligne. Même la pluie, qui est venue rafraichir la température, n’a pas été à même de détruire l’ambiance.

Montréal est devenue une plaque incontournable du triathlon international et c’est avec plaisir que nous voyons à l’œuvre les meilleurs triathlètes au monde.

Rendez-vous en 2020?

Vous pouvez voir tous les résultats de la course ici.

Si les triathlètes féminines ont été épargnées par Dame Nature, samedi, aux Séries mondiales, ce ne fut pas le cas pour les hommes qui ont terminé la course sous un déluge au Grand Quai de Montréal. Seul Québécois en action, Alexis Lepage a finalement pris le 36e rang avec un temps de 56 min 39 s.

Lepage a pourtant bien commencé dans l’eau du Bassin Alexandra, lui qui occupait le 12e rang après cette étape. Les choses se sont moins bien déroulées par la suite et Lepage a connu quelques difficultés en vélo, où il a reculé au classement provisoire.

« J’avais l’impression de pousser trop fort pour la vitesse à laquelle j’avançais et je n’ai pas réussi à rester avec le peloton de tête », a-t-il fait savoir après la compétition.

Celui qui a gagné sa première médaille en Coupe du monde au mois de mai a su terminer en force à la course à pied avant de franchir la ligne d’arrivée sous une forte pluie. « Je suis plutôt content de mon sprint. Les gens m’ont encouragé tout au long de la course, même quand ça allait moins bien, ce qui m’a donné de l’énergie pour terminer en beauté », a souligné l’athlète de 25 ans.

Alexis Lepage revient sur sa performance à Montréal.

« C’est sûr que j’aurais aimé faire mieux devant ma famille et mes amis, mais ce n’était juste pas ma journée », a conclu Lepage qui, l’an dernier, avait dû se contenter du 37e rang en raison d’une crevaison.

Pour une première fois en Séries mondiales, un représentant de l’unifolié est parvenu à se hisser sur une des trois marches du podium, et ce, devant ses partisans, à deux jours de la fête du Canada. Tyler Mislawchuk, de Winnipeg, a décroché le bronze grâce à un temps de 53 min 53 s. C’est le Belge Jelle Geens qui a été le plus rapide avec un chronomètre de 53 min 49 s.

L’élite mondiale de triathlon s’est présentée pour une quatrième année de suite à Montréal, mais a pris part à une course de sprint, deux fois plus courte que le format olympique. Les coureurs ont donc parcouru 750 m à la nage, ont pédalé sur une distance de 20 km, puis ont conclu avec 5 km de course à pied.

Alexis Lepage reprendra l’action la fin de semaine prochaine aux Séries mondiales de Hambourg, en Allemagne.

Un impressionnant contingent de vingt-six athlètes québécois prendra le départ de la Coupe Continentale CAMTRI de Montréal samedi matin. Les femmes plongeront dès 7h00 dans les eaux du Vieux-Port et seront suivis des hommes à 7h45 avant les épreuves amateurs et celles de la Série mondiale.  Les épreuves seront relevées et rassembleront des athlètes du Canada, des Etats-Unis, du Mexique, de l’Australie et de plusieurs autres pays.

Cette compétition est la première d’un bloc important de trois compétitions consécutives. Les athlètes prendront ensuite la route de Kelowna pour les Championnats Canadiens les 6-7 juillet et reviendront à Magog pour conclure cette séquence les 14-15 juillet.

Karol-Ann Roy, qui a obtenu deux podiums déjà cette saison en course continentale, et Élisabeth Boutin, cinquième l’an dernier à Montréal, seront particulièrement à surveiller ce samedi chez les femmes. Du côté masculin, Charles Paquet portera le numéro un et sera un des prétendants au podium et à la victoire. Thomas Windish et Jérémy Briand connaissent tous deux un excellent début de saison et voudront aussi courir pour les places d’honneur.

Voici la liste des athlètes québécois qui seront en action pour samedi pour la CAMTRI.

Pour plus d’informations sur les compétitions : https://montreal.triathlon.org/

Karol-AnnRoy
ElisabethBoutin
AndreanneBrière-Dulude
AlexandrineCoursol
KamilleLarocque
ClaudieSimard
ÉlizabethLemieux
ClaudelleDumas
CatherineChouinard
Marie-AngeHébert
CharlesPaquet
ThomasWindisch
EdouardGarneau
JeremyBriand
JeremyObrand
NicolasGilbert
FilipMainville
FélixPlourde-Couture
XavierHoule
EdmondRoy
SamuelCote
EdwardOuellet
ZedRoy
NicolasHarvey
NicolasProulx-Bégin
MathieuBenoit