VICTORIA—Afin de mieux préparer un plus grand nombre de jeunes triathlètes canadiens à la compétition internationale élite, Triathlon Canada lance, en collaboration avec les organismes provinciaux du sport, une nouvelle série nationale de développement pour 2019.

Visant à offrir plus d’occasions de courses régionales aux athlètes de 16 à 23 ans des catégories junior et U23 qui progressent vers la compétition ITU sur la voie vers le podium de Triathlon Canada, la nouvelle série est constituée de 14 courses identifiées dans les séries provinciales existantes. La série nationale de courses offrira des occasions de courses régionales pour appuyer le développement des athlètes et des entraîneurs canadiens.

« La création de cette série de courses de développement est une étape décisive qui est nécessaire pour élargir le bassin de talents et pour optimiser le succès de la prochaine génération de triathlètes élites du Canada, » a déclaré Eugene Liang, directeur de la performance chez Triathlon Canada. « L’expérience, les possibilités et les occasions peu coûteuses d’entraînement et de course sont essentielles à la progression des athlètes de haut niveau. Grâce à l’appui de nos organismes provinciaux de sport, nous croyons que cette nouvelle série comblera ce vide et servira d’outil de dépistage de talents pour notre programme national. »

Les athlètes canadiens qui se développent sur la voie vers le podium de Triathlon Canada à l’étape s’entraîner à s’entraînerdu modèle de développement à long terme de l’athlète, ou ceux qui n’ont pas été sélectionnés pour faire partie de l’équipe nationale ou de l’équipe nationale de développement, devront établir un calendrier avec leur entraîneur pour accumuler des points dans un maximum de six des 14 courses prévues entre la Colombie-Britannique et les Maritimes. La seule course obligatoire pour tous les athlètes sera la course super sprint des Championnats canadiens au Apple Triathlon de Kelowna, le 6 juillet.

« La compétition au niveau élite exige de la planification, de la préparation, de la discipline et une approche professionnelle envers le sport », a déclaré Liang, qui a ajouté que les athlètes ne devraient pas participer à plus de six des courses à travers le pays. « Cette série offre aux athlètes et aux entraîneurs une structure professionnelle, un système de points et un calendrier de course pour mieux les préparer à réussir lors de la prochaine étape importante de la compétition élite. »

La Série nationale de développement est conçue pour familiariser les athlètes et les entraîneurs au système de l’ITU en intégrant une système d’attribution de points et de classement similaire à celui de l’ITU, ainsi que des formats de course et des profils de parcours de l’ITU. Elle s’harmonisera avec les catégories junior et des moins de 23 ans, tel que défini par les règles de l’ITU. Les exemptions d’âge pour les athlètes de moins de 16 ans ne seront pas permises.

La série a été divisée en un système à quatre niveaux pour déterminer les points et les exigences de course :

Niveau 1 – Championnats canadiens; obligatoires

Points – prime de 20% pour les épreuves individuelles

Le niveau 1 comprend les Championnats canadiens de relais mixte juniors  et des moins de 23 ans qui auront lieu à Edmonton le 21 juillet.  Il s’agit d’un événement unique qui récompense les meilleures équipes.  Aucun point n’est attribué, mais les athlètes qui participent au relais ont l’option de participer également à l’épreuve individuelle de niveau 2 la même fin de semaine, avec une prime de 15%.  Les équipes de relais doivent être déterminées par les organismes provinciaux de sport.

Niveau 2 – Championnats régionaux; optionnels avec prime de points

Prime de 15%

Niveau 3 – Séries; optionnelles avec un maximum de quatre courses

Points – Standard

Niveau 4 – Remplacement; optionnel, substitut pour une épreuve de niveau 3

Points – Standard

Calendrier complet des courses de la Série nationale de développement

Tout au long de la saison de compétition, Triathlon Canada mettra à jour le classement de la Série nationale de développement tous les vendredis à midi HNP.

Pour de plus amples renseignements au sujet de la Série nationale de développement

À PROPOS DE TRIATHLON CANADA

Triathlon Canada est l’organisme directeur du sport au pays. Des athlètes, des entraîneurs et des officiels de la base jusqu’à l’élite forment les plus de 22 000 membres de Triathlon Canada. Avec le soutien de ses précieux partenaires corporatifs – 94 FORWARD, 2XU Canada, Training Peaks, Zizu Optics, Subaru Canada – ainsi que le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien et À nous le podium, Triathlon Canada développe des champions olympiques, paralympiques et mondiaux dans toutes les disciplines. Pour plus d’informations sur Triathlon Canada, veuillez nous rendre visite sur  www.triathloncanada.com.

Sport Québec à annoncé ce midi les 57 finalistes en vue du 46e Gala SPORTSQUÉBEC qui aura lieu le 8 mai 2019.

3 nominations touchant le triathlon ont été annoncées. Noémie Beaulieu et Jérémy Lajoie sont en nomination comme athlète féminine/masculin niveau québécois, tandis que le  Triathlon de Gatineau est en nomination comme Événement canadien.

Les candidats finalistes se sont démarqués pour la qualité de leurs performances et pour l’ensemble de leurs réalisations accomplies entre le 1er janvier et le 31 décembre 2018,

Le comité de sélection était constitué de Claudine Douville (RDS), Ann Dow (ex-athlète internationale en water-polo), Lu Bonnet (Institut national du sport du Québec), Côme Desrochers (Excellence sportive Québec et Lévis), Éric Gaudette-Brodeur (Sportcom), Émilie Roy (Excellence sportive Sherbrooke), Donald Dion (ex-entraîneur en plongeon) et de Luc Fournier (SPORTSQUÉBEC).

Noémie Beaulieu

Classement du circuit provincial, Championnat québécois, Jeux du Québec, Noémie Beaulieu a tout raflé sur son passage en 2018. La Gatinoise a démontré l’an dernier qu’elle serait assurément à surveiller au cours des années à venir.

Jérémy Lajoie

Ce triathlète a non seulement brillé sur la scène québécoise, mais il s’est aussi démarqué à l’étranger. Triple médaillé d’or aux Jeux du Québec de Thetford Mines, Jérémy Lajoie a remporté plusieurs étapes de la Coupe Québec en catégorie jeunesse, ainsi que des courses en Floride et une en Australie.

Triathlon de Gatineau

La 27e édition du Triathlon de Gatineau a été l’hôte des Championnats des athlètes des Forces armées canadiennes. Près de 1000 athlètes de niveau élite ou de groupe d’âge se donnent rendez-vous au Parc du Lac Leamy à tous les ans pour cette course dont les profits sont remis au Club Espoir, le club local de triathlon des jeunes de Gatineau.

Aujourd’hui s’est tenue la 15e remise de bourses Cascades de la Fondation de l’athlète d’excellence où 22 étudiants-athlètes ont été honorés.

Amélie Kretz et Alexis Lepage, membres de l’Équipe du Québec de triathlon, sont récipiendaires d’une bourse de soutien à la réussite académique et sportive de 4000$ chacun.

Amélie Kretz

Amélie Kretz. Photo: courtoisie

Améoe Kretz, 25 ans, de Sainte-Thérèse. Elle s’illustre notamment comme championne nord-américaine de l’épreuve sprint et à terminée en 23e place à l’étape de Yokohama des Séries mondiales. Elle termine actuellement ses études à l’Université de Guelph.

Amélie peut soutenir un effort intense pendant très longtemps. Elle lit bien les différents scénarios de course et sait adapter sa stratégie. Elle concentre ses efforts à l’entraînement vers l’augmentation de sa vitesse sur de courtes distances. Pour 2019, elle souhaite retrouver sa place parmi les meilleures au monde et s’offrir un bon résultat à la compétition préparatoire olympique. Elle vise d’ailleurs un laissez-passer en vue des Jeux de Tokyo. La triathlète compte terminer un baccalauréat en thérapie du sport et étudier à la maîtrise en physiothérapie.

Alexis Lepage

Alexis Lepage lors de l’édition 2012 du Triathlon de Québec

Alexis Lepage, 24 ans, habite Québec. Il a été médaillé d’or à la Coupe continentale de Santiago et a terminé respectivement à la 13e et 15e place aux Coupes du monde de Sarasota et de Salinas.

Alexis comprend bien la mécanique de ses mouvements et peut donc compter sur un bon contrôle moteur. Affichant une belle force de caractère à l’entraînement, il souhaite améliorer son seuil de tolérance à la douleur et la gestion de ses émotions en course. Il rêve de devenir le premier homme québécois à se qualifier pour les Jeux olympiques en triathlon. Au terme de sa carrière sportive et de ses études, le triathlète entend s’impliquer dans divers projets d’entreprises en démarrage et avoir sa propre compagnie.

Triathlon Québec tient à féliciter les athlètes-récipiendaires en plus de saluer le renouvellement du partenariat de Cascades avec la Fondation de l’athlète d’excellence pour 3 autres années. Leur engagement se profile en un investissement de 300 000$.

Le québécois Alexis Lepage, qui représente notre meilleur espoir olympique en triathlon n’a pas réussi à compléter la course de championnat du monde qui avait lieu samedi à New Plymouth en Nouvelle-Zélande.

Alexis Lepage était en 22e place après la première étape (natation) et avait réussi à se glisser en 19e place à la zone de transition. Mais une fois sur son vélo, tout s’est gâté

« Après 4 minutes sur ma selle, j’étais complètement à bloc, complètement sauté, et très loin de mes habiletés normales », nous mentionnait le triathlète après sa décevante performance.

Depuis le début de l’année, Alexis Lepage éprouve des difficultés lors des compétitions. Après avoir été entraîné dans une chute à vélo au début du mois lors de la première étape des Séries mondiales de triathlon à Abou Dhabi, il a tout de même décidé de poursuivre la course sachant qu’il terminerait parmi les derniers.

Puis il y a deux semaines, à Mooloolaba en Australie, il s’est classé au 21e rang.

Malgré tout, le québécois affichait une solide détermination lors de sa préparation cette semaine. Ce soir, il se sentait bien différent :

« J’aimerais dire que tout va bien, que j’ai une bonne saison et que tout se passe comme le plan de match, mais ce n’est malheureusement pas le cas. Je m’entraîne à temps plein pour m’approcher d’un objectif (les JO) qui semble s’éloigner. J’ai l’impression de le perdre de vue, de perdre le contrôle sur mon propre corps quand je course. »

Alexis Lepage sera donc de retour au Québec dans les prochaines heures. Il reprendra l’entraînement, mais est conscient qu’il devra trimer dur afin de reprendre confiance en ses moyens :

« Je dois assurément travailler sur mon mental, et taire la petite bestiole en moi qui me nourrir de négatif. »

La prochaine étape de la Coupe du monde ITU se tiendra les 4 et 5 mai à Madrid, en Espagne. Espérons qu’Alexis sera en mesure de retrouver sa confiance d’ici là.

Alexis Lepage est actuellement à New Plymouth, en Nouvelle-Zélande, en marge de la Coupe du Monde qui aura lieu les 30 et 31 mars. Le québécois se prépare pour la course qui est une étape importante de la saison.

« J’ai une petite grippe en ce moment, mais la guérison est rapide et je vais être prêt pour ce week-end. Je suis à New Plymouth depuis déjà une semaine et honnêtement, je suis très confiant avec ce parcours. Pour moi, c’est vraiment l’aspect mental que je travaille. C’est souvent là que je fais défaut. »

Le triathlonien de 25 ans qui représente un de nos meilleurs espoirs olympiques, à un début de saison plutôt difficile.

Après avoir été entraîné dans une chute à vélo au début du mois lors de la première étape des Séries mondiales de triathlon à Abou Dhabi, il a tout de même décidé de poursuivre la course sachant qu’il terminerait parmi les derniers.

Puis il y a presque deux semaines, à Mooloolaba en Australie, il s’est classé au 21e rang.

« Je ne cacherais pas le fait que je suis déçu de mes dernières performances. Par contre, je reste positif et concentré sur les points à améliorer. Je garde toujours en tête mon objectif et lorsqu’un mauvais résultat survient, j’utilise cette déception comme élément motivateur. »

Le Gatinois est en processus de qualification pour les jeux Olympique. Le cheminement total dure environ 24 mois et comprend plusieurs épreuves importantes. Alexis Lepage se dit motivé et déterminé. Avec maturité, il accepte que le chemin soit long, difficile et rempli d’imprévus.

« Il reste plus de 13 mois à la période de qualification et bien des choses peuvent changer d’ici là »

La prochaine course d’Alexis Lepage aura lieu à la fin du mois. Nous lui souhaitons de rebondir à la hauteur de son talent et de sa préparation.

Économisez 10$ avant le 1er janvier

Afin d’économiser 10$, nous vous invitons à devenir membre ou à renouveler votre adhésion à Triathlon Québec avant le 1er janvier 2019. Nous vous rappelons que Triathlon Canada a communiqué une hausse de tarif de 10$ pour les 16 ans et plus et de 3$ pour les plus jeunes. Cette hausse sera effective au 1er janvier 2019. Votre adhésion annuelle peut être renouvelée jusqu’à 6 mois avant sa date d’échéance.

Dites adieu aux frais de participation

Grande nouveauté cette année ! Afin d’offrir un avantage supplémentaire aux membres de Triathlon Québec, dès 2019, nous éliminerons les frais de participation chargés lors d’une inscription individuelle à un événement. À titre indicatif, ces frais varient entre 2 et 6$ par inscription.

Plusieurs avantages à être membre

En plus de soutenir le développement du triathlon au Québec, de bénéficier d’une assurance responsabilité civile et accident et d’une multitude de rabais en boutiques, être membre de Triathlon Québec vous permet d’économiser le frais d’adhésion d’un jour qui varie entre 20$ et 35$ pour chaque inscription individuelle à une course.

Pour en savoir plus sur les avantages d’être membre

Après avoir évalué toutes les candidatures reçues, le comité de sélection a retenu les finalistes suivants. Voici la liste complète des finalistes pour les catégories qui seront présentées lors de notre gala annuel le 10 novembre prochain à l’hôtel Delta au Centre-ville de Montréal !

Vous pouvez vous procurer vos billets ici !

Athlète Jeunesse féminin : Athlète des catégories U13 ou U15 qui participe régulièrement à des compétitions de niveau provincial et qui s’y illustre

  • Noémie Beaulieu (Club Espoir de Gatineau)
  • Méanne Larochelle (Club Espoir de Gatineau)
  • Alexandra Morel (Rouge et Or)
  • Clara Normand (Tri-o-Lacs)

Athlète Jeunesse masculin : Athlète des catégories U13 ou U15 qui participe régulièrement à des compétitions de niveau provincial et qui s’y illustre

  • Samuel Beaulieu (Club Espoir de Gatineau)
  • Nicolas Bolouri (Tri-o-Lacs)
  • Loic Poulin-Desjardins (Triomax Junior)
  • Jérémy Lajoie (Rouge et Or)

Athlète Junior féminin : Athlète de catégorie Junior qui participe régulièrement à des compétitions de niveau national et international et qui s’y illustre. 

  • Alexandrine Coursol (Club Hippocampes)
  • Kamille Larocque (Équipe Barista)
  • Élizabeth Lemieux (Club triathlon Memphrémagog)

Athlète Junior masculin : Athlète de catégorie Junior qui participe régulièrement à des compétitions de niveau national et international et qui s’y illustre.

  • Pavlos Antoniades (Trimégo)
  • Léo Roy (Les Zéclairs de Nicolet)
  • Félix Plourde-Couture (Trimégo)

Athlète Élite féminin : Athlète de catégorie Élite (circuit ITU) qui participe régulièrement dans des compétitions de niveau national et international et qui s’y illustre

  • Amélie Kretz
  • Élisabeth Boutin
  • Karol-Ann Roy

Athlète Élite masculin : Athlète de catégorie Élite (circuit ITU) qui participe régulièrement dans des compétitions de niveau national et international et qui s’y illustre.

  • Alexis Lepage  (Rouge et Or)
  • Charles Paquet (Rouge et Or)
  • Édouard Garneau (Phoenix)

Athlète Professionnelle féminin : Athlète de catégorie professionnel (circuit longue distance) qui participe régulièrement dans des compétitions de niveau international et qui s’y illustre. 

  • Stéphanie Roy (Trimégo)
  • Valérie Bélanger (Rouge et Or)
  • Pamela-Ann Bachelder St-Pierre (Rouge et Or)

Athlète Professionnel masculin : Athlète de catégorie professionnel (circuit longue distance) qui participe régulièrement dans des compétitions de niveau international et qui s’y illustre. 

  • Antoine Jolicoeur-Desroches
  • Christopher Busset (Capitale Triathlon)
  • Simon B. Lalonde

Athlète groupe d’âge féminin : Athlète groupe d’âge qui participe régulièrement à des compétitions de niveau provincial et occasionnellement de niveau national et qui s’y illustre.

  • Annie-Claude Bédard (Triathlon Laval)
  • Jennifer Brodeur (Club Orange)
  • Rachel Quirion-Arguin (Rouge et Or Triathlon)

Athlète groupe d’âge masculin : Athlète groupe d’âge qui participe régulièrement à des compétitions de niveau provincial et occasionnellement de niveau national et qui s’y illustre

  • Antoine Poirier (Jet Triathlon)
  • Pierre Heynemand (Jet Triathlon)
  • Vincent Bellhumeur (Rouge et Or Triathlon)

Club développement (jeunesse et junior) : Club de triathlon affilié à Triathlon Québec ayant un volet jeunesse ou junior qui contribue de façon remarquable à la promotion et au développement du triathlon dans sa région par sa structure d’encadrement et par l’organisation d’activités et dont les athlètes se sont démarqués sur le circuit de compétition provinciale.

  • Club Espoir de Gatineau
  • Club triathlon Memphrémagog
  • Club de triathlon Triosisko

Club adulte (groupe d’âge) : Club affilié à Triathlon Québec regroupant des athlètes masculins et féminins compétitionnant sur les événements de niveau provincial, national ou international et contribue de façon remarquable à la promotion et au développement du triathlon pour les athlètes groupe d’âge.

  • Capitale Triathlon
  • Club Orange
  • Triathlon Rive-Sud (TRS)

Entraineur développement : Personne reconnue pour sa compétence et ses interventions dans l’entraînement, le développement et la performance d’athlètes en triathlon des catégories U13, U15 et Junior qui s’illustrent majoritairement sur la scène provinciale et quelquefois sur la scène nationale.

  • Éric Deshaies (Club Espoir de Gatineau)
  • Félix Levesque-Pero (Rouge et Or)
  • Daniel Soucy (Memphrémagog)

Entraineur excellence : Personne reconnue pour sa compétence et ses interventions dans l’entraînement, le développement et la performance d’athlètes en triathlon des catégories Junior, Élite ou Professionnel qui s’illustrent majoritairement sur la scène nationale ou internationale

  • Pascal Dufresne (Trimégo)
  • Pierre-Yves Gigou (Rouge et Or)

Événement – niveau régional : Tout événement multisports partenaire de Triathlon Québec réunissant majoritairement des athlètes de la région hôte et ayant un impact positif sur la communauté locale.

  • Triathlon de Charlevoix
  • Cross-Triathlon de Bromont
  • Triathlon de la Baie de Beauport
Événement – niveau provincial : Tout événement multisports partenaire de Triathlon Québec réunissant majoritairement des athlètes du Québec et ayant été l’hôte d’une étape de la Coupe du Québec, d’un championnat québécois ou d’une étape de la Série Grand Prix
  • Triathlon/Duathlon de Boucherville
  • Triathlon de Gatineau
  • Triathlon Esprit de Montréal
  • Triathlon Nitek Laser de Nicolet
Événement – niveau international : Tout événement multisports partenaire de Triathlon Québec, Triathlon Canada, ITU ou une corporation internationale réunissant des athlètes de différents pays et ayant lieu au Québec
  • ITU Montréal
  • Trimemphré
  • Xterra Québec Panam Tour
Événement – Programme Triathlon scolaire : Tout événement faisant partie de la série des triathlons scolaires ayant eu un impact positif dans le milieu scolaire
  • Triathlon scolaire CSDHR
  • Triathlon scolaire Les Cèdres
  • Triathlon scolaire Ste-Madeleine
Officiel-le :  Personne reconnue pour sa compétence dans le jugement et l’arbitrage des épreuves multisports partenaires de la fédération de niveau provincial, national ou international
  • Caroline Gélinas
  • Claude Boivin
  • Guy Veillette
Événement – coup de cœur du public : Tout événement multisports partenaire de Triathlon Québec ayant offert une expérience exceptionnelle aux participants (vote du public)
  • Triathlon de Valleyfield
  • Triathlon Esprit de Montréal
  • Le défi du Parc

Charles Paquet taille sa place parmi l’élite mondiale 

C’est sur une chaussée mouillée que s’est disputée l’épreuve des Séries mondiale (WTS) des hommes dimanche dernier. Deux athlètes québécois étaient sur la ligne de départ, Alexis Lepage et Charles Paquet. Ce dernier en a mis plein la vue aux spectateurs lors de sa première participation à une WTS. Il s’est particulièrement démarqué lors de la portion vélo, alors qu’il s’est accroché au peloton de tête. Ceci a permis à l’athlète de 21 ans d’occuper la 4e position pendant une bonne partie de la course. Il a payé le prix de son échappé en vélo alors qu’il s’est rapidement fait rattraper par les favoris à la course à pied. Il a terminé la course au 29e rang et se dit très satisfait de sa première expérience en WTS. C’est une performance très prometteuse pour l’athlète de Port-Cartier qui avait peu d’expérience sur la distance olympique. Charles Paquet est un athlète à surveiller dans les prochaines années.

Quant à lui, Alexis Lepage connaissait un bon début de course. Il a complété la nage en 17 mins 31 secs et s’est accroché au peloton de tête au début de la portion vélo. Il a malheureusement eu une crevaison, ce qui l’a forcé à arrêter pour changer sa roue. Il a toutefois fait preuve de détermination et de persévérance et a terminé la course au 37e rang. C’est un classement décevant pour l’athlète qui visait plutôt un top-25. Heureusement, sa saison n’est pas terminée. Il aura donc l’occasion de rebondir lors d’une prochaine compétition.

Au final, le champion en titre et favori, Mario Mola, s’est imposé à la course à pied en effectuant une remontée spectaculaire et en prenant le premier rang. Le Norvégien Kristian Blumenfelt et l’Australien Jacob Birtwhistle ont complété le podium. Tyler Mislawchuk a signé la meilleure performance de la délégation canadienne en se classant au 8e rang.

Résultats complets

4e position pour la Canadienne Joanna Brown

L’épreuve des femmes avait lieu samedi. La Canadienne Joanna Brown a égalé son meilleur classement en WTS en terminant la course au 4e rang. C’est d’ailleurs lors de la dernière édition de la WTS Montréal qu’elle avait obtenu ce résultat.

La Britannique Vicky Holland a connu une course parfaite et a remporté l’épreuve avec un temps de 1:59:29. L’Américaine Katie Zaferes a terminé deuxième et Georgia Taylor-Brown, de la Grande-Bretagne, a pris le 3e rang.

L’athlète québécoise Amélie Kretz devait prendre part à l’épreuve, mais a déclaré forfait à la dernière minute, puisqu’elle qui est ennuyée par une blessure à la cheville survenue la semaine dernière.

Résultats complets

Élisabeth Boutin et Pavlos Antoniades se démarquent à la CAMTRI

Chez les femmes, Élisabeth Boutin a obtenu le meilleur résultat canadien de cette compétition avec une cinquième place. Kamille Larocque s’est aussi glissée dans le top 10 en prenant le 9e rang, soit la meilleure performance chez les athlètes d’âges juniors.

Pavlos Antoniades a été le meilleur québécois chez les hommes avec une solide 9e place. De nombreux athlètes de l’Équipe du Québec se sont démarqués en terminant dans le top 15.

Résultats complets

Coupe du Québec : Championnat québécois sur distance olympique

Le Triathlon international de Montréal était aussi l’hôte de la dernière étape de la Coupe du Québec Triathlon de la saison 2018. Les athlètes se disputaient le titre de champion québécois groupe d’âge sur distance olympique, soit 1500 m de nage, 40 km de vélo et 10 km de course.

Chez les hommes, François Fletcher a pris le premier rang. Thomas Tetu et Kevin Bouchard ont complété le podium. Les trois hommes ont fait preuve d’une grande constance tout au long de l’épreuve.

Chez les femmes, Rachel Quirion-Arguin, du club de triathlon Rouge et Or, est repartie avec le titre de championne québécoise. Avant la course, elle se trouvait au 2e rang du classement général de la Coupe du Québec. Tamara Jewett a terminé la course en deuxième position et Christine Crowe, championne de la Coupe du Québec en 2017, a pris le 3e rang.

Résultats complets

Dimanche prochain, Alexis Lepage et Charles Paquet prendront le départ de la Série mondiale de triathlon (WTS) dans le Vieux-Port de Montréal. Les athlètes parcourront la distance standard ou olympique, soit 1500 m de nage, 40 km de vélo et 10 km de course à pied. Ce sera la première fois que les deux partenaires d’entraînements du club Rouge et Or triathlon seront ensemble sur un événement de cette envergure.

Alexis Lepage

Alexis Lepage, 24 ans, sera de retour sur la ligne de départ de la Série mondiale de Montréal. L’année dernière, il était le seul québécois à y prendre part. Il avait alors complété la course au 29e rang. Il cherchera sans doute à améliorer son résultat. Cette course sera très importante pour lui qui a comme objectif de participer aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Charles Paquet

Charles Paquet vivra sa première expérience en Série mondiale ce dimanche à Montréal. C’est une étape importante dans sa carrière sportive. À 21 ans, l’athlète de Port-Cartier est parmi les plus jeunes à prendre part à la compétition. Ce sera l’occasion pour lui de gagner de l’expérience sur la distance olympique et de se mesurer pour la première fois à l’élite mondiale du triathlon. Charles a connu plusieurs performances impressionnantes dans sa carrière. Il avait d’ailleurs été vice-champion du monde Junior en 2016.

 

Amélie Kretz

Malheureusement, l’athlète de Blainville a dû déclarer forfait pour l’épreuve de Montréal à la dernière minute, elle qui est ennuyée par une blessure à la cheville survenue la semaine dernière. Elle compte se reprendre dans les Coupes du monde de fin de saison et à Montréal en 2019.

Soyez au rendez-vous ce dimanche 26 août prochain à 13h30 pour encourager nos deux athlètes! L’épreuve féminine aura lieu le 25 août à 13h30. Une webdiffusion en direct sera disponible sur Radio-Canada Sports.

30 québécois prendront part à la CAMTRI

Le Triathlon international de Montréal sera aussi l’hôte d’une épreuve CAMTRI sur distance sprint. Une délégation impressionnante de jeunes triathlètes québécois prendra part à cette compétition internationale. Edouard Garneau, Pavlos Antoniades, Karol-Ann Roy, Élisabeth Boutin et Céline Marks, qui ont tous réussi un top 10 sur ce type de course cette saison, seront particulièrement à surveiller.

Voici la liste complète des athlètes québécois en action :

HommesFemmes
Jeremy Obrand (Westmount)Andréanne Brière-Dulude (Mont-Royal)
Edouard Garneau (Lachine)Karol-Ann Roy (Laval)
Francis Lefebvre (Laval)Kamille Larocque (Gatineau)
Rémi Poirier (Joliette)Claudelle Dumas (Port-Cartier)
Pavlos Antoniades (Trois-Rivières)Claudie Simard (Saguenay (La Baie))
Félix Plourde-Couture (Trois-Rivières)Alexandrine Coursol (St-Jean-sur-Richelieu)
Nicolas Gilbert (Trois-Rivières)Elisabeth Boutin (Les Cèdres)
Xavier Houle (Trois-Rivières)Marie-Ange Hébert (Saint-Basile-le-Grand)
Nicolas Harvey (Québec)Céline Marks (Saint-Bruno-de-Montarville)
Jérémie Martin (Saint-Bruno)Ariane Lalancette (Québec)
Filip Mainville (Lac-Beauport)Élizabeth Lemieux (Hatley)
Gabriel Legault (Boucherville)
Zed Roy (Longueuil)
Edward Ouellet (Drummondville)
Thomas Windisch (Sherbrooke)
Edmond Roy (Nicolet)
Nicolas Proulx-Bégin (Rimouski)
Thomas Bilodeau (Sainte-Marie-de-Beauce)
Olivier Forest (Trois-Rivières)

Vous pourrez encourager les athlètes au Vieux-Port de Montréal ce samedi, 25 août alors que le départ sera donné à 10h00 pour les femmes et à 11h00 pour les hommes.

Qu’est-ce que le relais mixte?

Samedi dernier, l’Équipe du Québec a remporté le championnat canadien de relais mixte à Toronto. Avant de revenir sur cette belle performance, voici quelques points à retenir sur cette discipline à ne pas confondre avec le triathlon en équipe où les participants se partagent la nage, le vélo et la course.

  1.  Les équipes sont composées de quatre athlètes soient deux femmes et deux hommes et l’ordre du relais est toujours femme – homme – femme – homme
  2. Chaque athlète doit compléter un triathlon d’une distance très courte (environ le 1/3 de la distance sprint, soit 250 mètres de natation, 7 kilomètres de vélo et 1,7 kilomètres de course à pied), puis passe le relais au prochain athlète de l’équipe. L’enchaînement des quatre relais prend environ 1h20 et réserve toujours de belles surprises.
  3. Cette discipline sera pour la première fois au programme des Jeux olympiques en 2020. Toutefois, un championnat du monde se tient annuellement depuis 2009 et elle est présente aux Jeux du Commonwealth depuis 2014. Elle est aux Jeux du Canada sous cette forme depuis 2009 et aux Jeux du Québec depuis 2016.

Pour avoir une meilleure idée de comment se déroule un relais mixte, vous pouvez visionner les faits saillants des derniers championnats du monde.

La prochaine épreuve de la Série mondiale de relais se déroulera à Edmonton ce samedi ! Regarder en direct

À Tokyo, 11 pays pourront aligner une équipe dans cette discipline. Pour se qualifier le Canada doit performer le mieux possible à chaque étape de la Série Mondiale de relais pour terminer parmi les sept meilleures nations au terme de la simulation. Sinon, il restera une dernière chance de qualification lors de l’événement ultime au printemps 2020 où trois autres équipes sécuriseront leur place. À titre de pays hôte, le Japon bénéficie d’une place assurée. Lorsque le pays sera qualifié, Triathlon Canada fera la sélection de ses quatre relayeurs.

Le Québec se classe au 1er rang au Championnats canadien de relais mixte à Toronto

Pour revenir à Toronto, c’est le quatuor formé d’Emy Legault, Thomas Windish, Andréanne Brière-Dulude et Édouard Garneau qui a eu le dessus sur les équipes provinciales. Il n’en fallait d’ailleurs pas beaucoup pour battre l’équipe américaine qui l’a devancé par moins de vingt secondes. Le Québec avait également aligné trois autres équipes qui ont respectivement terminé 3e, 4e et 8e du championnat, une très belle performance collective où chaque athlète a bien exécuté son segment. Voici les autres formations qui représentaient le Québec.

Québec 2 : Céline Marks, Gabriel Legault, Claudie Simard, Jérémy Obrand

Québec 3 : Élizabeth Lemieux, Jérémie Martin, Ariane Lalancette, Anthony Cloutier

Québec 4 : Claudelle Dumas, Francis Lefebvre, Sandrine Veillette, Samuel Côté.

Tous les résultats sont disponibles ici – https://www.triathlon.org/results/result/2018_toronto_camtri_triathlon_mixed_relay_american_cup/329745

Voici également un article et des photos de l’événement par triathlon magazine : https://triathlonmagazine.ca/feature/national-champions-crowned-at-the-toronto-triathlon-festival-2/