Les deux dernières semaines ont été plus calmes du côté de l’excellence pour les athlètes élites québécois. Entraîneurs et athlètes ont axés l’entraînement sur la préparation spécifique en vue des Championnats Canadiens de Magog qui se tiendront le 19 juillet prochain.

Sarah-Anne a gagné le triathlon de San Sebastian au pays Basque espagnol

Sarah-Anne a gagné le triathlon de San Sebastian au pays Basque espagnol

Certains ont opté pour quelques courses de préparation et y ont bien figuré. On pense notamment à Nicolas Gilbert, vainqueur de l’olympique à Victoriaville, Tristan Lalumière-Roberge, gagnant au triathlon de Blainville, Alexis Lepage et Philippe Vézina, victorieux au sprint et à l’olympique de Gatineau.

Du côté outre-mer, Sarah-Anne a gagné le triathlon de San Sébastien. Son résumé du dernier mois est d’ailleurs très intéressant ! Vous pouvez lire son compte-rendu du mois de juin ici ! Ses prochaines courses seront d’ailleurs la Série mondial d’Hambourg,  puis les Jeux du Commonwealth.  Pour une version plus imagée de l’environnement quotidien d’entraînement de Sarah-Anne, voici un vidéo d’une de ses partenaire d’entraînements, Gwen Jorgensen.

De l’action pour les deux prochaines semaines !

Les athlètes juniors concourront lors de la Série Nationale de Lac Delage la semaine prochaine tandis que les seniors seront à la Coupe Panaméricaine de Toronto. Plus de cent athlètes juniors sont enregistrés à l’épreuve de Lac Delage et plus de soixante dans la catégorie jeunesse. Des courses palpitantes sont à prévoir. Les grandes favorites seront Emy Legault, Elisabeth Boutin et l’Ontarienne Kirsten Vergara. Chez les hommes, on devrait s’attendre à une chaude lutte entre Jérémy Briand et l’Albertain Russell Pennock en l’absence de Xavier Grenier-Talavera. Il ne faudra pas compter pour battus les jeunes Charles Paquet, Michael Milic et Oliver Blecher.

Les athlètes élite québécois seront en action les deux prochains week-ends!

Du côté de Toronto, les enjeux seront grands alors que la sélection pour l’équipe des Championnats du Monde U23 n’est pas encore faite et qu’il sera important de se faire valoir.  Les représentants québécois seront Alexis Lepage, Gabriel Legault, Francis Lefebvre, Philippe Vézina, Charles Brault et Philippe Tremblay.  La liste de départ présage une grosse course avec cinquante athlètes de la partie et la venue de l’olympien Kyle Jones. Du côté féminin, seule Karol-Ann Roy sera de l’épreuve.

Juniors comme seniors se déplaceront ensuite vers Magog pour l’événement clé de l’année pour plusieurs, soit les Championnats Canadiens Jeunesse, Juniors, U23 et Élite le samedi 19 juillet. Les compétitions promettent d’être très excitantes. Puis, le lendemain se tiendront les Championnats Canadiens de relais mixte pour les catégories jeunesse et junior. L’équipe du Québec tentera de rafler les grands honneurs et rééditer sa victoire lors de la première épreuve de la Série nationale junior tenue à Saskatoon. Un avant-goût avec ce vidéo des championnats du monde par Équipe.

Jérémy Briand passe le relais à Annie-Kim Labarre à Saskatoon

Jérémy Briand passe le relais à Annie-Kim Labarre à Saskatoon

Plus d’informations sur le programme Étoiles Montantes/ Rising Stars 

 Êtes vous abonnés à la ”newsletter” du projet Étoile-‘Montante Canadien ? Vous y trouverez plein d’informations sur les compétitions nationales et internationales, le programme Étoile Montante et d’autres sujets. Abonnez-vous ici ! Cinq Québécois en font partie à l’échelle nationale. Il s’agit d’Alexis Lepage, Xavier Grenier-Talavera, Jérémy Briand, Charles Paquet et Emy Legault.

Dans la dernière info-lettre, le sujet de la préparation aux compétitions et du plan de compétition est très bien traitée. Voici un extrait à propos des éléments à prendre en considération à l’approche d’une compétition pour l’exécution de votre plan tactique.

  1. Reconnaissez vos propres forces (c’est à dire natation, vélo, course, collines, la chaleur, le froid, la pluie, etc)
  2. Reconnaissez vos propres faiblesses (c.-à-départ ponton, gros peloton de vélo, courir, collines, la chaleur, le froid, la pluie, etc)
  3. Soyez conscient de la possibilité d’utiliser vos points forts (départ de la natation rapide, les virages serrés, des collines abruptes, échappées, conditions météorologiques défavorables, etc) et ce que vous pouvez optimiser afin de maximiser l’impact sur votre performance
  4. Soyez conscient des situations qui ciblent vos faiblesses (exemple virages aux bouées serrés en natation, montées abruptes ou descentes rapides, temps chaud, etc) et faire ce que vous pouvez faire pour minimiser l’impact sur votre performance.
  5. Reconnaître  les forces  et  les faiblesses de vos concurrents (c.-à-nageurs forts, les cyclistes moins puissants ou moins habiles, coureurs plus lents, les cyclistes de ”dernière peloton”, les spécialistes de T1/T2 rapides, ceux qui tolèrent mal la chaleur/le froid/la pluie, etc)
  6. Créer des possibilités en fonction de vos points forts (c.-à-attaque sur les collines, placez-vous près de l’avant du peloton, prendre les virages de façon agressives, pousser le rythme dans la chaleur / froid / vent, se placer à l’avant pour les transitions, etc)
    • Veillez à ne pas créer des possibilités de vos concurrents dans le même temps, à moins que vous le souhaitez pour vous aussi!
  7. Créer des opportunités qui exploitent les faiblesses de vos concurrents (c.-à-pousser premier 400 m de natation rapide pour créer une rupture, attaque en sortie de virage sur le vélo pour fatiguer l’arrière du peloton, etc)

Comme vous vous préparez votre prochain plan de course, passez un peu de temps sur la préparation logistique en lien avec le lieu de compétition et l’évaluation de vos forces et vos faiblesses par rapport à vos concurrents.

 

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *