Samedi et dimanche dernier, deux activités se sont déroulées simultanément  dans les installations de l’Institut National du Québec. D’une part, les athlètes du projet Winnipeg 2017 étaient rassemblés pour le deuxième camp du programme. D’autre part, une vingtaine d’entraîneurs œuvrant avec des athlètes de 12 à 19 ans et représentant seize clubs de partout au Québec se sont réunis pour ce premier colloque d’entraîneurs. Voici un petit compte-rendu de ce weekend enrichissant.

Les athlètes à l’entraînement

Sous la direction d’Alex Sereno, les athlètes ont eu droit à programmation chargée comprenant trois entraînements à chacune des deux journées. La matinée du samedi a débuté avec un jogging et des éducatifs dans le Parc Maisonneuve suivi d’une séance de vélo sur «home trainer». La cadence et la technique de pédalage en travail à une jambe ont été les éléments clés de la séance.

Sur l’heure du midi, la physiothérapeute du programme, Pamela-Ann Bachelder St-Pierre, a expliqué les programmes de prévention de blessures aux athlètes et entraîneurs à intégrer dans les prochaines semaines. Les athlètes ont conclu leur journée avec une séance de natation axée sur le travail des jambes, la technique, les quatre styles ainsi qu’une petite surprise…, deux fois 100 mètres sprint avec récupération complète !

Séance de plyométrie et gainage sous la gouverne de Félix-Antoine Lapointe

Séance de plyométrie et gainage sous la gouverne de Félix-Antoine Lapointe

Le dimanche a été l’occasion pour les entraîneurs présents de travailler ensemble et de donner une petite série de natation aux athlètes divisés en sous-groupe. En après-midi, le groupe a eu la chance de recevoir des conseils de technique de course par Félix-Antoine Lapointe, entraîneur-chef du club d’athlétisme rouge et or. Celui-ci avait également planifié une courte séance mélangeant plyométrie et gainage, un type de travail exigeant, mais très payant pour ces athlètes en développement. Une autre séance de vélo sur «home trainer» a conclu la journée. Enfin, Edmond Roy a été reconnu comme l’«étoile de la fin de semaine», mention décernée à l’athlète qui s’est le plus illustré au cours de la fin de semaine et par sa progression par rapport au dernier camp.

Les entraîneurs en apprentissage et en réseautage

Quant aux entraîneurs, ils ont eu droit à un programme aussi chargé qu’intéressant pendant la journée du samedi alors que six conférences se sont succédées. Francis Sarrasin Larochelle, coordonnateur des programmes de développement et d’excellence à Triathlon Québec, a d’abord introduit le cadre de la fin de semaine et les outils de travail et discuté des composantes de la performance au niveau international. La nutritionniste Catherine Naulleau a suivi en présentant les besoins nutritionnels des athlètes en croissance ainsi que de la nutrition pré/pendant/post entraînement et compétition. Puis, c’était au tour de la physiothérapeute Pamela-Ann Bachelder St-Pierre de traiter de la prévention des blessures chez les athlètes en développement et de la façon de mener une évaluation fonctionnelle pour cibler des faiblesses.

Pour conclure la matinée et débuter l’après-midi, Myriam Paquette, kinésiologue et spécialisée dans les sports d’endurance, a abordé la préparation physique chez les triathlètes ainsi que la périodisation par bloc dans le cadre d’une planification annuelle. Les entraîneurs ont ensuite eu un exercice de groupe à réaliser en utilisant les concepts présentés.

La journée de samedi s’est conclue avec la présentation de Kyla Rollinson sur les qualités techniques à développer en vélo, l’importance d’un positionnement adéquat et les exigences de la compétition ITU. En matinée dimanche, Alex Sereno a traité des éléments principaux de la périodisation en natation chez les jeunes ainsi que des qualités à prioriser. Félix-Antoine Lapointe a poursuivi dans cette veine en après-midi, mais en ce qui attrait avec la course à pied. Les entraîneur ont aussi eu la possibilité d’assister aux entraînements de natation et de course à pied des athlètes.

Somme toute, la fin de semaine a été une excellente opportunité de perfectionnement et de réseautage pour les entraîneurs présents. Triathlon Québec compte bien rééditer ce type de projet au printemps 2016 en ajoutant de nouveaux ateliers !

Aperçu de l'une des conférences données aux entraîneurs

Aperçu de l’une des conférences données aux entraîneurs

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *