Le programme provincial de développement 2019-2020 a été lancé les 28-29 septembre dernier à Bromont à l’occasion d’un premier camp d’entraînement. S’adressant à une quarantaine d’athlètes de 14 à 18 ans (âge au 31 décembre 2019) provenant des quatre coins du Québec, ce projet s’inscrit dans le processus qui mène au programme l’Équipe du Québec et aux compétitions de plus grande envergure tels les championnats canadiens et les Jeux du Canada de 2021. Les athlètes et entraîneurs auront l’occasion de participer à divers camps et activités qui leur permettront d’enrichir leur connaissance et leur pratique courante en plus de se préparer aux étapes suivantes du développement de leurs athlètes.

Voici un petit retour sur le camp de Bromont.

Le samedi matin, les athlètes sont accueillis au centre national de Bromont et on se prépare pour une sortie à basse intensité sur la piste cyclable de l’Estriade. C’est l’occasion pour les athlètes de se délier les jambes et de converser tout en admirant les couleurs d’automne. De retour au centre, les athlètes se changent pour une séance de course à pied avec des intervalles. Le préparateur physique du projet, Charles Castonguay, explique l’échauffement avec plusieurs éducatifs et exercices d’activation et de coordination. L’entraîneure Kyla Rollinson prend la relève et dirige la séance qui comprend des efforts sur 1600 et 800 mètres avec comme consigne d’accélérer sur la dernière portion de l’effort. Après cette séance de qualité, les athlètes reviennent au centre pour dîner.

En après-midi, le groupe se séparent en deux. Charles Castonguay explique le premier programme de préparation physique de l’année, que les athlètes peuvent expérimentés. L’autre partie du groupe part rouler… sous la pluie, ce qui ne l’empêche pas de réaliser un bon travail technique de virages et de sillonage sous les instructions de Kyla. Après cette première journée chargée, c’est le temps de socialiser autour d’un souper spaghetti.

La journée du dimanche démarre avec un jogging léger de vingt minutes dans les sentiers avoisinants le centre. Puis, le groupe se sépare à nouveau pour les trois séances restantes du camp. Les athlètes ont l’occasion de faire du vélo de montagne et de travailler leur réflexe et leurs habiletés de pilotage. Ensuite, ils ont l’occasion de suivre un atelier d’initiation à la piste, une première pour la majorité. La conduite d’un vélo de piste est très différente en l’absence de freins et de changements de vitesse mais surtout, à cause de l’inclinaison du vélodrome qui peut être intimidante au début. Tous les athlètes réussissent et prennent goût à cette nouvelle discipline au fur et à mesure que la séance avance et que la confiance se gagne. Enfin, les athlètes réalisent une autre séance de préparation physique avec Charles avec les outils nécessaire pour intégrer le plan dans leur quotidien. C’est ainsi que se termine ce premier camp avec cette cohorte d’athlètes motivés.

Le prochain camp se tiendra à l’Institut national du sport les 18-19-20 octobre. Pour connaître plus de détails sur le projet, cliquez ici. Il est à noter que de nouveaux athlètes seront invités en cours d’année. La sélection des athlètes est basée sur plusieurs critères tels que les résultats des compétitions provinciales, les indicateurs de performances dans les trois disciplines, l’attitude, la progression et l’engagement des athlètes.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *