Après une journée de préliminaires orageuse samedi, les conditions météorologiques étaient de retour à la normale pour la tenue de la finale dimanche, à la Coupe du monde de triathlon de Tiszaujvaros, en Hongrie. Alexis Lepage en a profité pour terminer au 12e rang de l’épreuve masculine de sprint, à 32 secondes du vainqueur.

L’Américain Eli Hemming a complété le parcours en 53 min 43 s pour décrocher la première place, devançant d’une seconde l’Australien Ryan Fisher et le Sud-Africain Wian Sullwald, respectivement deuxième et troisième.

Seul Canadien sur la ligne de départ, Alexis Lepage a pour sa part terminé la course en enregistrant un chrono de 54 min 15 s. « C’est quand même positif de finir à une trentaine de secondes du vainqueur, mais je sais que j’aurais pu être plus près que ça », a mentionné le triathlète québécois.

Après une natation qu’il qualifie de « moyenne », Alexis Lepage faisait partie d’un gros groupe pour la portion vélo. « C’était assez dangereux, car tout le monde voulait être en avant et il y en a plein qui ont pris des risques inutiles, a expliqué celui qui a plutôt joué de prudence. Je savais que ça allait se décider à la course à pied. »

Une mauvaise transition après le vélo lui a toutefois fait perdre beaucoup de temps puisqu’il a eu du mal à enfiler un soulier. « La semelle s’est pliée alors j’ai dû m’arrêter pour la remettre en bonne position et je me suis ramassé vers la fin de la transition au lieu de commencer dans le premier tiers des coureurs comme je l’espérais », a-t-il expliqué.

Lepage a donc eu de la difficulté à remonter sur le peloton. « Je n’ai pas réussi à bien me placer puisque j’étais trop loin. J’ai eu des jambes juste au dernier tour, alors il était trop tard. »

C’est la première fois que Lepage connaissait des problèmes de la sorte. « Est-ce que j’aurais dû coller ma semelle », s’est questionné celui qui reconnait que la situation restait difficile à prévoir. Cependant, une chose est certaine, il veut améliorer ses transitions pour ses prochaines courses.

« Il faudra que j’y travaille tout comme mon endurance musculaire pour être plus efficace techniquement », a-t-il admis, à la fois satisfait et critique du déroulement de sa saison jusqu’à présent. « La saison va relativement bien, même si j’ai eu quand même beaucoup de déceptions. J’ai eu mes meilleurs résultats à vie en Séries mondiales et en Coupe du monde, alors je ne peux pas me dire que ma saison ne va pas bien. Mais si je veux me qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo, je devrai faire mieux. Je vais continuer fort pour atteindre cet objectif. »

Alexis Lepage reviendra maintenant en sol canadien afin de disputer l’étape des Séries mondiales qui aura lieu à Edmonton, le week-end prochain, puis repartira pour le Pérou où il sera de la délégation canadienne aux Jeux panaméricains.

Source: SportCom

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *