Cet article est une collaboration de notre partenaire: le CCSSQ et à été rédigé par Joany Marcotte, chiropraticienne DC.

Une autre belle saison qui se termine pour notre équipe de chiropraticiens bénévoles dans le cadre de l’association entre le Conseil Chiropratique des Sciences et du Sport du Québec et Triathlon Québec.

Ce fut une saison bien remplie, où nous avons couvert 15 événements, c’est-à-dire tous les triathlons de la série Coupe Québec (à l’exception de Joliette) en plus du Défi du Parc en Mauricie, du triathlon Esprit de Montréal ainsi que le Défi 12 heures. De belles journées ensoleillées étaient au rendez-vous accompagnées d’athlètes incroyables et inspirants qui nous ont tous positivement fait part de leurs gratitudes d’avoir eu accès à nos soins.

Cette année, 42 chiropraticiens bénévoles dont 6 étudiants ont pris part à notre association afin de faire bénéficier les athlètes de leur expertise en leur offrant des soins chiropratiques gratuitement lors des différentes épreuves de triathlon.

Voici quelques statistiques pour la saison 2019.
  • Nombre de traitements total: plus de 400 traitements
    • Femme: 40%
    • Homme: 60%
  • Groupe d’âge le plus fréquemment traité: 25-29 ans (12,5%) suivi de près par les 30-34 ans et 45-49 ans (12% chaque)

Nous sommes donc en mesure de constater qu’encore une fois cette année, plusieurs athlètes ont bénéficié de cette collaboration.

Tel que le démontre ce graphique, les motifs de consultation les plus fréquemment rencontrés par nos chiropraticiens (nes) sont des blessures à la jambe et la cuisse. Dans cette catégorie on inclut les conditions suivantes: périostites, élongation ou irritation myofasciale des ischios-jambiers et/ou des mollets. Les lombalgies suivent de près avec 20%. Évidemment, puisque le triathlon est un sport impliquant énormément le bas du corps dans 2 de ses 3 disciplines, il n’est donc pas surprenant de constater de tels chiffres. Toutefois, il faut également se questionner à savoir si les athlètes effectuent une préparation adéquate à l’entraînement et en particulier de cette région du corps afin d’éviter une blessure. Dans la préparation on inclut les fameux principes d’entraînement (progression, variation, repos, etc.) l’échauffement, le conditionnement physique (musculation) ainsi que la thérapie manuelle (automassage, étirement, foam roller, etc.).

Il est en effet important pour un athlète de s’informer sur l’aspect préparatoire de son sport, les risques de blessures associés et comment les éviter, car cela créer un lien direct avec la performance. La prévention est et sera toujours la clé du succès pour un athlète.

Pour avoir un maximum d’informations sur la prévention et le traitement des blessures en triathlon, n’hésitez pas à lire nos chroniques précédentes qui sont toutes présentes en ligne sur le site de Triathlon Québec.

Nous serons de retour l’an prochain, alors n’hésitez pas à faire appel à nos services et surtout, dites-le à vos amis triathlètes!

L’équipe du Conseil Chiropratique des Sciences et du Sport (CCSSQ) ainsi que tous les chiropraticiens bénévoles lors des différents triathlons vous souhaite à tous une bonne fin de saison! À l’an prochain!

Dre Joany Marcotte, Chiropraticienne
Coordonnatrice provinciale en chef
CCSSQ-Triathlon Québec

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *