Chiropratique du sport – Par Joany Marcotte, chiropraticienne DC 

Cet été, pour une troisième année consécutive, Triathlon Québec a maintenu son association avec le Conseil de Chiropratique des Sciences et du Sport du Québec (CCSSQ) afin d’offrir un service de chiropratique sportive gratuitement aux athlètes lors des épreuves de la Coupe Québec. Cette démarche se voulait un service aux athlètes afin de leur permettre une meilleure optimisation de leur performance en ayant accès rapidement à des personnes ressources en cas de besoin (traitements, questionnements, conseils, etc.). Le triathlon est un sport d’endurance, de persévérance et de discipline. Beaucoup de facteurs peuvent influencer notre performance, mais un des facteurs clé est une fonction optimale de notre corps, de ses muscles, de ses articulations, de sa bonne activation neuro-musculaire, bref d’une biomécanique parfaite.

Un chiropraticien est un professionnel de la santé possédant 5 années de formation universitaire incluant un doctorat de premier cycle. De plus, plusieurs chiropraticiens possèdent également une formation de deuxième cycle en chiropratique du sport.  Ses études en biomécanique et sa connaissance approfondie des structures anatomiques en font donc un professionnel très efficace dans les soins et la prévention des blessures articulaires.

Cette année plus de 350 athlètes ont consulté nos différents chiropraticiens bénévoles lors des différentes compétitions. La réaction fut unanime de la part des athlètes: un service plus qu’apprécié! Suite aux traitements, les athlètes ont tous quitté avec sourire et reconnaissance.

Plusieurs de ces athlètes nous ont témoigné leur gratitude suite au traitements reçu. Ces différents soins ou traitements ont fait parfois une différence énorme pour plusieurs athlètes professionnels ou amateurs. Pour certains c’était une lueur d’espoir au départ le matin de la compétition alors qu’une blessure est survenue dans l’entraînement de la veille. Pour d’autre c’était un deuxième souffle dans une zone de transition difficile ou encore c’était un havre de soulagement à la fin de la compétition alors que le corps ne veut plus obéir du tout puisque l’athlète a tout donné.

Voici à cet effet quelques témoignages d’athlètes de différents niveaux en triathlon ou marathon qui ont fait l’expérience du service offert des chiropraticiens sur place et qui relate l’importance d’une bonne prise en charge par des professionnels de la santé spécialisés afin d’atteindre une bonne performance en sport et une santé optimale.

photo manonManon Lafrance, marathonienne et triathlète. 

Mon garagiste me suggère toujours de faire des inspections sur ma voiture pour ma sécurité. Et je l’écoute !

Il est naturel pour moi en tant que nouvelle triathlète et marathonienne de consulter des professionnels de la santé pour m’assurer que mon bolide corporel me rende à toutes les lignes d’arrivées !

Je crois en la prévention. Quelques ajustements sur ma structure me permettent de faire des entraînements efficaces et ainsi m’assurer d’avoir du plaisir dans mes activités.

Je ne performe pas pour les podiums, je ne suis pas et ne serai jamais une professionnelle du sport. Suis-je une athlète ? Entendons-nous sur le fait que je suis une personne active de plus de 40 ans et je me souhaite de conserver cette passion du mouvement encore bien des années . Merci aux professionnels de la santé qui s’occupent de moi avant et après mes compétitions. Ils font partie intégrante de la recette gagnante: celle du bonheur sportif!

On peut changer de voiture selon nos goûts et nos besoins. On a le devoir de respecter et d’entretenir notre corps et notre âme, dans le fond il faut prendre soin de nous !

N’hésitez pas à les consulter, il sont là pour vous! 

photo francois 4François Dufresne, 38 ans, marathonien et triathlète IRONMAN.

L’an dernier, j’ai fait la découverte de la chiropratique sportive. L’approche, les méthodes et la façon d’expliquer en quoi consiste notre machine (corps humain) a complètement changé ma façon de penser envers la chiropratique. Je fais de la course depuis 5 ans, du Cross-Training depuis 2 ans et du triathlon depuis 1 an. 

J’ai eu plusieurs problèmes au niveau de la cheville gauche (déchirure ligamentaire partielle) ainsi qu’au niveau du biceps droit. Heureusement mon thérapeute me permettait toujours d’adapter mes entraînements au travers de mes traitements afin de conserver mes acquis. Après quelques traitements et une analyse biomécanique de ma course, ma cheville a retrouvée sa fonction maximale. Ma poussée de la foulée à la course est passée de 35% à la jambe gauche et 65% à la jambe droite à 50%-50% (égale des deux côtés).

Il y a un an, je décidai de commencer le triathlon. Sans hésiter je m’inscris au full IRONMAN du Lake Placid en juillet 2014. Depuis ce jour, dû aux nombreuses heures d’entraînements, je consulte par prévention mon thérapeute et ce même sur le terrain juste avant une compétition. Mes performances et ma santé sont constamment en amélioration. Tous ces bons conseils et excellents traitements de chiropratique sportive  m’ont permis d’aller plus loin et de terminer avec succès mon premier IRONMAN!

Merci à vous chiropraticiens bénévoles!!

photo benoitBenoit Lagimonière, Marathonien 

Du à des embolies pulmonaires multiples j’ai été contraint d’abandonner le hockey sur glace. C’est en suivant un programme pour garder la forme et à cause de ma sœur qui en faisait que j’ai découvert la course à pied. Je cours depuis environ 2 ans et demi et j’ai à mon actif quelques 5 et 10 km ainsi que 3 demi marathon et un marathon complet. Suite à 2 demi marathon en peu de temps, lors d’une sortie de course relaxe, j’avais un inconfort sous le pied. En lisant dans les livres et sur internet je croyais en une fracture de stress. Il est facile en regardant tous ces sites de dire ”oui j’ai ces symptômes, je dois avoir cette problématique” et de finalement passer à côté de quelque chose de plus sérieux. Il est donc important d’avoir l’avis de spécialiste afin d’avoir le bon diagnostic et donc le bon traitement. 

De mon côté, lorsque j’ai eu cet inconfort j’ai consulté une spécialiste en chiropratique sportive qui faisait des traitements sur le terrain. Il est important d’avoir pleinement confiance en son spécialiste. Je ne me gêne pas et je lui dis tout et je m’attends à la même chose de sa part en retour. Le but est de bien guider le ou la thérapeute pour avoir le ou les meilleurs diagnostics et traitements possibles. En bref, c’est important d’être bien suivi si on veut continuer à s’amuser et à performer. La Chiropratique sportive m’apporte cette confiance et cette liberté, car souvent en médecine traditionnelle on nous dit souvent d’arrêter notre sport au lieu d’essayer de  trouver la cause et de travailler autour de la blessure. Donc je dis n’hésitez pas à consulter et soyez à l’écoute de votre corps. C’est notre machine et il faut bien l’entretenir.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *