Chiropratique du sport – Prévention et traitement des blessures en triathlon

Par Dr Charles St-Pierre, Chiropraticien

posture2Vous avez sans doute un souvenir pas si lointain de votre mère qui vous rappelait constamment de faire attention à votre posture et de vous tenir droit. Elle croyait certainement qu’un enfant qui grandi droit devient un adulte fort. En fait, votre mère n’avait pas totalement tort. Au-delà de se ternir droit, la posture correspond à un ensemble de fines contractions musculaires qui vont permettre au corps d’exécuter adéquatement le prochain mouvement. Vous croyez qu’adopter une bonne posture est seulement utile à la course à pied?  Détrompez-vous puisque qu’un alignement optimal est également nécessaire à la natation et au vélo.

posturevelo2De manière générale, une bonne posture est essentielle afin d’être capable de réaliser efficacement l’ensemble de ses activités de la vie quotidienne (travail et entraînement). La gravité qui nous tire vers le sol ou encore le fond de la piscine ne prend jamais de pause. Si vous adoptez une mauvaise posture, vous dépenserez une énergie incroyable à tenter de combattre la gravité pour vous maintenir debout. Certains muscles seront sur-utilisés et vous ressentirez des tensions principalement à la base de la nuque ou dans le bas du dos. Une posture voûtée vers l’avant autant en course à pied qu’en vélo limite la respiration et l’expansion de la cage thoracique. À la longue, votre organisme se retrouvera sous-oxygéné et la fatigue se fera sentir plus tôt. D’un autre côté, une bonne posture est synonyme d’économie d’énergie. Un bassin droit, une tête centrée sur les épaules, une colonne vertébrale allongée qui bouge bien ainsi que des muscles abdominaux forts vous permettront d’aller plus vite, plus longtemps. D’un point de vue santé, la posture est le reflet de l’état fonctionnel du système nerveux. Ainsi, quelqu’un qui se tient droit, le torse bombé et qui regarde au loin dégage davantage de confiance et d’assurance que quelqu’un dont la tête et les épaules sont tournées vers l’avant. Nos humeurs affectent notre posture tout comme notre posture peut influencer nos pensées. Comment l’améliorer? Avant d’aller courir, nager ou rouler, essayez cet exercice tout simple: tenez vous debout, fermez les yeux et imaginez qu’un fil vous tire par la tête vers le ciel alors que votre bassin est solidement ancré au sol. Respirez profondément pendant quelques secondes, vous sentirez votre colonne vertébrale s’allonger!

Ainsi, en vous assurant de maintenir une bonne posture, non seulement dans les trois disciplines phares du triathlon, mais également dans toutes vos activités quotidiennes, vous préviendrez bien des maux. Vos mouvements seront plus souples, vos muscles plus forts et votre système nerveux plus réactif. Cela limitera les risques de blessures dus aux mouvements répétitifs qui guettent tout triathlète à l’entraînement.

Alors, la prochaine fois que vous traverserez le fil d’arrivée de votre prochain triathlon, pensez à votre posture et ayez l’air triomphant!

Dr Charles St-Pierre, Chiropraticien

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *