(Sportcom) – L’équipe canadienne avait de quoi être fière dimanche à l’issue du relais mixte de la Série mondiale de triathlon d’Hambourg. Amélie Kretz, Tyler Mislawchuk, Joanna Brown et Alexis Lepage ont allié leurs efforts pour décrocher la cinquième place.

« Nous sommes cinquièmes au monde! Je suis vraiment très content de notre performance collective! Ça augure bien pour la suite des choses en relais pour le Canada. C’était une course très serrée du début à la fin! » a commenté Lepage, en direct de l’Allemagne.

Les Français (1 h 20 min 18 s) ont remporté la compétition avec une avance de 4 secondes sur leurs plus proches poursuivants, les Allemands. Les Australiens (+25 secondes) ont quant à eux terminé troisièmes.

L’équipe canadienne a pour sa part enregistré un chrono de 1 h 21 min 8 s après les performances de la Blainvilloise Kretz, du Manitobain Mislawchuk, de l’Ontarienne Brown et du Québécois Lepage sur le parcours composé de 300 mètres de natation, 7 kilomètres de vélo et 1,7 kilomètre de course à pied.

L’objectif des représentants de l’unifolié était de rester aux avant-postes et d’éviter les pièges, ce qui a été réussi selon Lepage, 26 ans. « Notre point fort était assurément notre belle cohésion en équipe et notre constance dans les trois sports. »

Cette cinquième place est d’autant plus importante pour aider le pays à obtenir sa qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020. Selon les explications du Québécois, les Canadiens doivent se classer parmi le top-14 des nations à la fin du processus au printemps prochain. Des points sont amassés lors de certaines compétitions.

« C’est très positif puisque ça nous rapproche beaucoup d’une qualification automatique du relais pour le Canada. Cette performance permet aussi de montrer aux sélecteurs pour les Jeux olympiques que mes collègues et moi sommes compétitifs et pouvons espérer un podium », a ajouté Lepage.

D’ici au grand rassemblement, les triathlètes devront continuer de travailler sur certains aspects s’ils veulent décrocher une médaille. « C’est vraiment un amalgame de petites choses qu’il faut améliorer. De mon côté, c’est surtout les transitions et courir vite avec les jambes lourdes », a conclu Alexis Lepage, qui participera à la Coupe du monde de Tiszaujvaros, en Hongrie, samedi prochain.

Source: Sportcom

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *