Pour sa vingt-deuxième édition, le triathlon de Gatineau a eu le droit à du soleil, de la chaleur et un record d’affluence avec 850 participants. On peut dire que l’évènement qui fait partie de la série Coupe du Québec Pro Circuit Endurance pour la saison 2013 a été à la hauteur des attentes!

« Nous avons eu 200 personnes de plus que ce que l’on prévoyait. Il a fallu qu’on fasse des ajustements de dernière minute, mais ce sont d’heureux problèmes », lance Éric Renaud, directeur de course en entrevue à Radio Canada.

Les organisateurs se sont assurés d’avoir tous les équipements nécessaires pour être en mesure de bien accueillir l’ensemble des athlètes. Une centaine de bénévoles étaient présents toute la fin de semaine pour encadrer les participants et assurer le bon déroulement de la journée.

C’est donc en ce samedi 6 juillet à 7h20 que le départ du triathlon olympique masculin a été donné sur les bords du Lac Leamy. Le port du wetsuit était interdit pour la natation puisque la température de l’eau variait entre 22,5 et 24 degrés Celsius.  Ce léger détail n’a pas empêché Yanik Leduc (4e  au général) de sortir premier de l’eau en 20:10 minutes.

Au final, c’est Martin Lamontagne Lacasse, qui fêtera ses 40 ans en octobre prochain, qui l’emporte en 1:59 :15. Il est suivi de près par Alexandre Boulé (1:59:46) et David Lacombe (2:00:18). Chez les femmes, c’est Leigh Pinard qui a remporté les grands honneurs avec un chrono de 2:14:43 devançant Lyzane Trépanier et Margaret Baile au fil d’arrivée.

Du côté du duathlon olympique, l’infatigable François Marceau remporte l’épreuve devançant de 30 secondes Jean De Guise. Doug Hayami termine 3e. Chez les femmes, c’est Véronique Legault qui l’emporte devant Marie Lapalme. Guylaine Gamache de Vaudreuil-Dorion complète le podium.

Place aux entreprises

Nouveauté cette année pour Gatineau, un triathlon sprint réservé aux entreprises. Cette épreuve a réuni une vingtaine d’équipes soit le double de ce que l’organisation avait prévu. L’objectif de ce volet est de promouvoir le sport dans les milieux professionnels. Cette initiative devrait se développer au sein des entreprises dans les années à venir. Un beau défi à se lancer!

Pour les triathlons U7 et U9, les organisateurs ont mis en place un système d’encadrement et un suivi personnel de chaque enfant, ce qui fût très apprécié. Effectivement, chaque enfant a pu avoir un bénévole attitré. Ce dernier attendait le jeune athlète en zone de transition pour le diriger et l’aider. D’autres bénévoles assuraient l’encadrement sur les différents segments du parcours. Une très bonne initiative à répéter.

À présent, nous vous donnons à tous rendez-vous l’an prochain, à Gatineau, pour un nouveau record de participation!

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *