Après un premier projet au tout début de l’année 2020, les athlètes de l’Équipe du Québec se sont retrouvés hier soir à Clermont en Floride (ÉU) pour prendre part à un second camp d’entrainement qui s’étendra du 2 au 15 mars. En plus de bénéficier d’une température plus clémente permettant de rouler à l’extérieur, nos athlètes auront en ligne de mire leurs deux premières compétitions continentales de la saison (PATCO).

Ce projet piloté par l’entraineur provincial Francis Sarrasin-Larochelle et les entraineurs de club Kyla Rollinson, Félix Levesque-Pero et Daniel Soucy réunira un contingent de 34 athlètes âgés de 16 à 25 ans. Les athlètes auront également la chance de compter sur une équipe de soutien intégrée de qualité avec Frédéric Jardot, qui agira à titre de massothérapeute, ainsi que le kinésiologue Charles Castonguay qui supervisera différentes sessions de préparation physique, gainage et mobilité.

Outre le fait de bénéficier de conditions d’entrainement optimales, ce voyage permettra d’officiellement lancer la saison 2020 de nos athlètes élites puisqu’ils prendront part aux épreuves PATCO sur distance sprint de Clermont et Sarasota qui auront lieu les samedis 7 et 14 mars.

Selon les mots de Francis Sarrasin-Larochelle, joint par téléphone, ce camp aura une double vocation : « Bien entendu, l’objectif premier sera de préparer au mieux les compétitions de Clermont et Sarasota afin de lancer la saison de la meilleure des façons, surtout pour nos athlètes élites. Pour les plus jeunes, ce projet sera également l’occasion de bâtir la cohésion de groupe dans la perspective des Jeux du Canada 2021 et prendre part à une première expérience de camp avec Triathlon Québec. Les objectifs seront multiples, tels la gestion de la charge d’entraînement et de la récupération, la nutrition, la préparation à une course d’envergure et le travail des habiletés spécifiques.»

Exceptionnellement, nous couvrirons ces deux compétitions à l’étranger sur nos réseaux sociaux en quasi direct entre le 8 et 12 mars alors suivez-nous !

Voici les athlètes présents :

  • Elisabeth Boutin
  • Claudie Simard
  • Ariane Lalancette
  • Kamille Larocque
  • Claudelle Dumas
  • Elizabeth Lemieux
  • Alexandrine Coursol
  • Noémie Beaulieu
  • Marie-Ange Hébert
  • Clara Normand
  • Raphaëlle Leblond
  • Marika Couture
  • Shelby Lajeunesse
  • Sarah Hamel
  • Alexandra Morel
  • Michael Simard
  • Loic Poulin Desjardins
  • Mathis Beaulieu
  • Benjamin St-Pierre
  • Charles Paquet
  • Pavlos Antoniades
  • Filip Mainville
  • Jérémy Briand
  • Edouard Garneau
  • Edmond Roy
  • Thomas Bilodeau
  • Zed Roy
  • Edward Ouellet
  • Mathieu Benoît
  • Nicolas Harvey
  • Léo Roy
  • William Nolet
  • Nicolas Boulouri
  • Nathan Grondin
  • Michael Simard
  • Loic Poulin Desjardins
  • Mathis Beaulieu
  • Benjamin St-Pierre

Liens vers les listes de départ des 2 courses PATCO :

Clermont

Sarasota

Alors que la saison de compétitions approche à grand pas, plusieurs activités de développement sont prévues pour les jeunes triathlètes de 12 à 19 ans ce printemps. Les inscriptions aux diverses activités sont maintenant ouvertes. Ne tardez plus!

 

Journée d’identification provinciale – 29 mars 2020, Montréal

 

Cette activité est la première étape d’identification du programme de développement de Triathlon Québec. Il est recommandé pour tous les athlètes U13, U15, Junior et Élites d’y participer au moins une fois par année afin de remplir les critères d’identification espoir des programmes de Triathlon Québec. L’identification de niveau espoir permet notamment d’être éligible pour participer à la Finale Provinciale des Jeux du Québec* et/ou d’être admis dans un programme sport-études secondaire et post-secondaire. Cet événement est une occasion de mesurer les progrès réalisés en course à pied et en natation, de fixer de nouveaux objectifs et de rassembler les athlètes et entraîneurs des divers clubs en dehors de la saison estivale de compétitions.

Inscription : https://ccnbikes.com/#!/events/9784-journee-didentification

*Pour les athlètes de 12 à 15 ans qui souhaitent être éligibles pour la Finale Provinciale des Jeux du Québec 2020 qui se tiendra à Laval, les temps suivants sont requis : natation 200m (max 3min20 hommes et femmes) et course 1 500m (max 6min15 hommes, max 6min30 femmes)

 

Camp de développement régional – avril et mai 2020, dates variées

 

Des camps régionaux d’une journée sont tenus dans différentes villes avant le début de la saison de compétitions. Ils contribuent au développement régional en rassemblant les athlètes et les entraîneurs d’un même secteur. La participation au camp est encouragée pour les athlètes des catégories U13 et U15 qui souhaitent participer aux événements régionaux et/ou au circuit de la Coupe du Québec. La participation à ce camp est également un des critères pour obtenir le statut d’identification espoir. Une journée de camp type débute habituellement vers 9h00 et se termine à 16h30. L’horaire détaillé de votre camp suivra dans les jours précédents.

Section 1 : Est-du-Québec Rocher-Percé : 23 ou 30 mai (à confirmer) Filoup : 3 mai
Section 2 : Côte-Nord Tricéphales : 2 ou 9 mai (à confirmer)
Section 3 : Saguenay Lac St-Jean Beluga : 2 mai
Section 4 : Québec, Chaudière-Appalache Bionick : (à confirmer)
Section 5 : Mauricie, Centre-du-Québec, Estrie Sherbrooke : 18 avril
Section 6 : Rive-Sud, Richelieu Yamaska Hippocampe : 9 mai
Section 7 : Sud-Ouest, Lac St-Louis, Montréal, Bourrassa Tri-O-Lacs : 10 mai
Section 8 : Lanaudière, Laurentides, Laval Jet : 10 mai
Section 9 : Outaouais Espoir : 10 mai
Section 10 : Abitibi-Témiscamingue Triosisko : 3 mai

Inscription : https://ccnbikes.com/#!/events/9445-camps-regionaux

 

Camp de développement provincial junior – 16 au 18 mai 2020, Nicolet

 

Stratégiquement placé avant le début de la saison au Québec, ce camp a comme objectif de rassembler les athlètes pour réaliser des séances d’entraînements spécifiques et peaufiner les habiletés techniques et tactiques avant le début des compétitions.

Le camp s’adresse à aux athlètes suivants :

  • Athlètes juniors (âgé de 16 à 19 ans au 31 décembre 2020) identifiés de niveau Espoir régional 16 ans et plus.
  • Athlètes âgés de 15 ans au 31 décembre 2020 ayant au moins un standard de l’Équipe du Québec Développement (natation ou course) ET ayant terminé dans le top 10 du Championnat provincial U15 ou du classement cumulatif de la Coupe du Québec en 2019

Inscription : https://ccnbikes.com/#!/events/9447-camp-provincial-junior

Ce samedi 8 février à l’université Laval à Québec, avait lieu l’Aquathlon Rouge et Or organisé par le club de Triathlon Rouge et Or. Visionnez cette vidéo pour vous mettre dans l’ambiance :

 

Vous retrouverez les résultats ici

Les podiums :

U13 – FILLES

1 – LEA TURGEON
2 – ZOE ROY
3- MAUDE LEVESQUE 

U13 – GARÇONS

1- ZACHARY MECTEAU
2- MATHIAS LONG
3- LOIC POITRAS

U15 – FILLES

1- SHELBY LAJEUNESSE
2- SAMANTHA WOOD
3- CHARLOTTE FOURNIER

U15 – GARÇONS

1- SAMUEL BEAULIEU
2- LEANDRE BINETTE
3- ALEXIS FRENETTE

U17- FILLES 

1- NOEMIE BEAULIEU
2- RAPHAELLE LEBLOND
3- MARIKA COUTURE

U17- GARÇONS

1- NATHAN GRONDIN
2- NICOLAS BOULOURI
3- MATHIS BEAULIEU

ELITES COLLEGIAL FEMMES

1- KAMILLE LAROCQUE
2- CLAUDELLE DUMAS
3- SARAH HAMEL

ELITES COLLEGIAL HOMMES

1- NICOLAS HARVEY
2- ZED ROY
3- ALEXANDRE LEBLANC

ELITES UNIVERSITAIRE FEMMES

1- CLAUDIE SIMARD
2- CAMILLE BUSSIERES-PAQUET
3- ANIQUE LE ROUX

ELITES UNIVERSITAIRE HOMMES

1- NICOLAS PROULX-BEGIN
2- EDOUARD GARNEAU
3- EDMOND ROY

GROUPES D’AGE FEMMES

1- AUDREY BERGERON
2- ANNIE-CLAUDE BEDARD
3- DOMINIQUE PLAMONDON-FILION

GROUPES D’AGE HOMMES

1- JEROME BRESSON
2- JORDAN MASSE
3- JEAN-CHRISTOPHE SMITH

Alors que Montréal accueillera pour la deuxième année consécutive une épreuve de la World Paratriathlon Series (WPS) le 24 juin prochain au Parc Jean Drapeau, Triathlon Québec est fière de dévoiler son programme dédié au paratriathlon.

Au même titre que l’ensemble des disciplines promues par la Fédération, le développement du paratriathlon demande une structure et un accompagnement spécifique pour les athlètes ainsi que pour les différents acteurs qui assurent l’entrainement, l’organisations des épreuves et l’accueil des paratriathlètes. Ainsi, nous avons souhaité proposer une offre de service la plus complète possible au regard des pratiques actuelles et des spécificités du territoire québécois.

La façon de procéder fût la suivante :

  • Nous avons contacté les différents clubs québécois pour connaître ceux souhaitant offrir un volet paratriathlon au sein de leurs structure afin de créer une section dédiée à l’encadrement.
  • Nous avons créer une « mention » paratriathlète à sélectionner lors de l’adhésion à Triathlon Québec afin de créer une base de données répertoriant les athlètes québécois en situation de handicap.
  • Nous nous sommes inspirés de la Fédération française de triathlon (FFTri) afin de proposer une classification simplifiée composée de cinq catégories.
  • Nous avons édicté nos propres règles de compétition spécifiques aux épreuves de paratriathlon pour les épreuves de niveau québécois. Ces règles étant complémentaires aux règles de compétition de Triathlon Québec (TQ) en vigueur.
  • En nous inspirant du « Cahier de préconisations techniques pour l’organisation d’une épreuve de triathlon accessible aux personnes en situation de handicap » de la FFTri, nous avons conçu notre propre guide technique destiné aux organisateurs de course afin de leur donner les clés pour un accueil optimal des paratriathlètes.
  • Nous avons sélectionné et contacté plusieurs événements qui selon les critères du guide nous semblaient les plus à même d’accueillir des paratriathlètes dès 2020 afin de proposer un calendrier paratriathlon cette saison. Ce calendrier s’étoffera au fur et à mesure de l’année. 
  • Nous avons établi une liste de l’équipement nécessaire aux paratriathlètes ainsi qu’une courte liste des fournisseurs de ces différents équipements au Québec.
  • Enfin, nous avons bonifié la liste des « Questions Fréquemment Posées » de la FFTri pour créer une « Foire aux questions » rassemblant plusieurs questions/réponses dans cinq grandes catégories.

Nous espérons que le développement de ce volet permettra à de nombreux athlètes en situation de handicap de découvrir notre merveilleux sport.

 

Remerciements

  • Francis Ménard, directeur général chez Parasports Québec
  • Cyrille Mazure, conseiller technique national à la FFTri

 

Une vingtaine d’athlètes de l’Équipe du Québec ont débuté l’année sous le soleil en prenant part à un camp d’entraînement à Deerfield Beach en Floride. Alors qu’ils sont maintenant de retour dans le froid québecois, c’est l’occasion de dresser le bilan de ce premier rassemblement de la saison.

L’entraîneur-provincial, Francis Sarrasin Larochelle, ainsi que les entraîneurs de clubs Alex Sereno (CAMO), Pierre-Yves Gigou (Rouge et Or) et Jean-Frédéric Fortin (Hippocampe) ont assuré l’encadrement durant ces deux semaines de camp. Contrairement à l’an passé, aucune blessure n’était à déplorer chez les athlètes en ce début de saison ce qui a permis d’effectuer le travail comme prévu, sans adaptation des entrainements. Au vu du bon niveau de forme générale, les coachs ont choisi de mettre l’accent  sur la charge d’entrainement puisque les athlètes ont accompli un bon volume dans les trois disciplines à raison de trois entraînements par jour ainsi que des séances de préparation physique. Ce travail vient compléter la préparation réalisée depuis l’automne en plus d’être nécessaire avant d’entamer les prochains cycles d’entraînement qui gagneront en intensité au fur et à mesure que la saison de compétitions approche.

Une journée type du camp pouvait se décrire comme suit :

7h00 – Lever des athlètes et déjeuner

8h00 – Course en sous-groupe à basse intensité de 30 à 60 minutes

9h30 – Départ pour la piscine

10h00 – Séance de natation pour un total moyen de 5000 mètres avec une série mettant l’emphase sur diverses qualités en fonction des jours (endurance, vitesse, puissance aérobie maximale) et une portion plus technique

12h00 – retour aux maisons, repos et dîner

15h00 – Départ pour une sortie de vélo de 2h00 à 3h00 en sous-groupe incluant du travail de peloton à basse ou moyenne intensité le long de l’Océan Atlantique

18h30 – Souper et repos

Sur une base hebdomadaire les athlètes ont donc nagé en moyenne 25-30km, pédalé 300-350 km et couru 45-55km.

Ce premier camp de l’année était également l’occasion d’intégrer les nouveaux éléments à l’équipe. En effet, deux athlètes, dont Noémie Beaulieu,  vivaient leur première expérience avec l’équipe du Québec : “Mon premier camp avec l’équipe du Québec a vraiment été au-delà de mes attentes. J’ai reçu beaucoup de conseils techniques qui me seront très utiles et j’ai appris a connaitre de très belles personnes. Ce camp m’a permis de commencer l’année du bon pied et de couler des bases solides pour la saison 2020! Merci a triathlon Québec pour l’organisation”. Un avis également partagé par l’entraineur provincial, Francis Sarrasin Larochelle : “C’est la première fois que nous organisons un projet au début janvier et je suis très satisfait de cette nouvelle formule. L’an dernier, nous avions eu des performances modestes en mars et plusieurs (trop) de blessures en avril, attribuables en partie à une base d’entraînement insuffisante. J’ai confiance que ce camp sera bénéfique à la fois pour la santé et le niveau de forme général des athlètes et pour des performances intéressantes dès le début de saison”.

Le défi pour les athlètes est maintenant de réaliser des cycles d’entraînement plus intensifs tout en maintenant  les bonnes habitudes d’entraînement et d’hygiène de vie dans un contexte rythmé par le quotidien travail, école… Or, comme chacun le sait, l’excellence réside dans ces petits détails. L’objectif est donc de garder le cap pour la suite de la saison qui débutera dès le mois de mars à l’occasion de courses continentales de Clermont et Sarasota en Floride.

Membres de l’équipe du Québec présents lors du camp :

Femmes Hommes
Amélie Kretz (CAMO) Charles Paquet (Rouge et Or)
Elisabeth Boutin (CAMO) Edouard Garneau (Rouge et Or)
Kamille Larcoque (CAMO) Thomas Bilodeau (Rouge et Or)
Claudie Simard (Rouge et Or) Pavlos Antoniades (Trimégo)
Ariane Lalancette (Rouge et Or) Filip Mainville (Trimégo)
Claudelle Dumas (Rouge et Or) Edmond Roy (CAMO)
Alexandrine Coursol (Hippocampe) Zed Roy (CAMO)
Marie-Ange Hébert (Hippocampe) Léo Roy (CAMO)
Élizabeth Lemieux (Memphrémagog) Nicolas Bolouri (Tri-o-Lacs)
Noémie Beaulieu (Espoirs de Gatineau) William Nolet (Rouge et Or)

 

Triathlon Québec est heureuse d’annoncer la composition de ses équipes du Québec junior, U23 et élite pour la saison 2020. L’année 2019 a été marquée par d’excellentes performances de nos athlètes, tant sur la scène nationale qu’internationale, et la prochaine saison de compétitions s’annonce tout aussi prometteuse.

L’Équipe du Québec 2020 sera forte d’un contingent de 12 athlètes juniors, 12 athlètes U23 et huit athlètes Élites. Quelques-uns de ceux-ci devraient aussi être nommés sur l’Équipe nationale sous peu.

Au cours des prochains mois, Triathlon Québec poursuivra son travail auprès des entraîneurs et des divers intervenants sportifs de ces athlètes pour optimiser le support à l’entraînement comme en compétition. À court terme, l’Équipe du Québec se rendra en Floride pour des camps d’entraînements en janvier et en mars afin de préparer les premières compétitions de la saison qui auront lieu à Clermont et Sarasota.

Deux objectifs majeurs de la saison se dérouleront au Québec, soient les championnats canadiens qui se tiendront à Montréal les 27-28 juin et ceux de relais par équipe mixte qui se dérouleront la semaine suivante à Gatineau. Défendre les titres individuels et de relais obtenus en 2019 et viser un nombre record de performances sur le podium et dans le top 8 feront partie des objectifs lors de ces compétitions.

Au niveau international, le but sera surtout d’accompagner les athlètes junior et U23 dans leur transition vers la catégorie supérieure et les aider à se rapprocher du podium dans les épreuves continentales. À moyen terme, l’objectif est de les préparer à courir sur le circuit de la Coupe du Monde.  Une forte représentation québécoise sur l’équipe nationale et celle des championnats du monde qui auront lieu à Edmonton est également une priorité du programme en 2020.

 

Voici la liste des athlètes composant les équipes du Québec junior, U23 et Élite.

Équipe du Québec Élite

  • Élisabeth Boutin, Amélie Kretz, Emy Legault, Karol-Ann Roy
  • Jérémy Briand, Edouard Garneau, Alexis Lepage, Thomas Windisch

Équipe du Québec U23

  • Andréanne Brière-Dulude, Ariane Lalancette, Kamille Larocque, Claudie Simard
  • Pavlos Antoniades, Thomas Bilodeau, Xavier Houle, Filip Mainville, Charles Paquet, Félix Plourde-Couture, Edmond Roy, Zed Roy

Équipe du Québec Junior

  • Noémie Beaulieu, Isla Britton, Maïra Carreau, Alexandrine Coursol, Claudelle Dumas, Marie-Ange Hébert, Élizabeth Lemieux, Clara Normand
  • Nicolas Bolouri, Nicolas Harvey, William Nolet, Léo Roy

 

Depuis quelques années, la journée d’identification provinciale est devenue un événement incontournable du calendrier automnal.

Une journée qui s’inscrit dans l’histoire

Dimanche dernier n’a pas fait exception à la tendance, alors que plus de 180 athlètes provenant d’une vingtaine de clubs se sont rassemblés au centre sportif de l’Université McGill pour réaliser différents tests de natation et de course à pied.

Cette journée importante permettait d’évaluer les progrès réalisés par les athlètes au court des derniers mois. C’était également l’occasion pour ceux-ci de répondre aux exigences “espoirs” en vue des Jeux du Québec 2020 et de rencontrer les standards de l’Équipe du Québec.

Un bon nombre d’athlètes ont d’ailleurs réalisé leur meilleur temps lors de cette journée d’évaluation.

Nouveau programme 1-2-TRI-GO!

Triathlon Québec a profité de l’événement et de la présence de plusieurs entraîneurs afin de présenter officiellement son nouveau programme d’initiation au triathlon : 1-2-TRI-GO!

Présenté sous forme de trousse, contenant un passeport dédié à l’athlète, un guide pour l’entraîneur et un guide d’activités pédagogiques, le programme est actuellement en projet pilote auprès de dix clubs de triathlon.

Après cette période d’exploration, le programme sera largement lancé au printemps 2020.

Résultats de la journée d’identification provinciale

Tous les résultats de la journée sont disponibles ici!

Les triathlètes québécois Alexis Lepage, Charles Paquet et Jérémy Briand étaient de la Coupe du Monde ITU ce dimanche, à Lima, la capitale du Pérou.

Malgré une température clémente (22 °C), les triathlètes ont dû affronter la lourdeur de l’humidité (69 %).

Charles Paquet a obtenu le meilleur résultat canadien de la journée, complétant l’épreuve en 53 minutes et 23 secondes, bon pour le 16e rang.

Il s’agit d’une très bonne performance pour l’athlète du club de triathlon Rouge et Or qui a enchaîné les podiums sur le circuit continental cette saison. Il n’avait cependant pas obtenu ce type de résultat en Coupe du Monde depuis 2017.

Ennuyé par des crampes aux muscles abdominaux lors de la portion de course à pied, Alexis Lepage a terminé en 34e position avec un temps de 54 minutes et 12 secondes.

Jérémy Briand a été contraint à l’abandon.

Charles et Jérémy seront à nouveau en action dimanche prochain à l’occasion de la dernière Coupe du monde de la saison, à Santo-Domingo, en République-Dominicaine.

 

Tous les résultats: ici

Le triathlète québécois Edmond Roy a pris le 26e rang des Championnats du monde Xterra chez les professionnels qui se sont tenus à Maui dimanche dernier.

Roy a franchi le fil d’arrivée en un temps de 2 heures et 56 minutes.

L’athlète de Nicolet qui étudie en génie à l’Université de Montréal en était à sa première participation à ces mondiaux chez les élites, lui qui est âgé de seulement 20 ans.

La course a été remportée par le Sud-Africain Bradley Weiss chez les hommes et Flora Duffy chez les femmes.

Rappelons que plus tôt, cette année, Edmond avait gagné le XTERRA de Tremblant ainsi que celui de Bromont en plus de finir 4e de l’épreuve de Québec qui faisait partie du Xterra Pan Am Tour.

C’est une expérience formatrice pour l’athlète qui court également sur le circuit continental ITU.

Vous pouvez voir les résultats ici.

Près d’une cinquantaine de triathlète prenaient le départ de la Coupe du Monde féminine de triathlon à Miyazaki, une ville située sur l’île de Kyūshū, au Japon.

C’est la Japonaise Ai Ueda qui à remporter l’épreuve, avec un temps de 1 heure, 59 minutes et 32 secondes. Le podium a été complété par les Belges Claire Michel (1:59:39) et Valerie Barthelemy (2:00:09).

La Québécoise Amélie Kretz a réalisé une solide performance, livrant une excellente exécution dans les trois disciplines et terminant en 6e place (2:00:20). Il s’agit de son meilleur résultat en Coupe du Monde depuis 2016, alors que cette course lui permet de gagner d’importants points en vue de la sélection olympique de 2020.

“Ça été une bonne course. Je me suis bien positionné dans l’eau et en vélo c’était agressif alors je suis resté vers l’avant pour éviter d’être prise en arrière durant les virages. À la course à pied, les deux premiers tours étaient confortables, je me suis mise en position pour compétitionner pour le podium. Après 3 tours et demi sur 4 j’étais encore dans la game, mais les filles ont accéléré le dernier 500 m et je n’ai pas été capable de répondre” explique Kretz, jointe au Japon après sa course.

Elisabeth Boutin et Emy Legault participaient elles aussi à l’épreuve de la Coupe du Monde.

“[Ce fut une] grosse journée [pour moi] avec des conditions dont je ne suis pas familière, mais [je suis] bien contente d’avoir eu l’opportunité d’être sur la ligne de départ aujourd’hui. Je peux construire autour de cette course et continuer de travailler fort” confie Boutin, après sa course ou elle a terminé au 32e rang avec un temps de 2:07:17.

Emy Legault a complété l’épreuve en 2:09:09, en 38e place. “Pour ma part la course a été difficile et j’ai encore beaucoup de travail à faire pour être compétitive à ce niveau surtout sur la distance olympique. Je suis tout de même contente d’avoir pu exécuter certains points techniques comme il faut” a commenté la Québécoise à la suite de sa performance.