(Sportcom) – L’équipe canadienne avait de quoi être fière dimanche à l’issue du relais mixte de la Série mondiale de triathlon d’Hambourg. Amélie Kretz, Tyler Mislawchuk, Joanna Brown et Alexis Lepage ont allié leurs efforts pour décrocher la cinquième place.

« Nous sommes cinquièmes au monde! Je suis vraiment très content de notre performance collective! Ça augure bien pour la suite des choses en relais pour le Canada. C’était une course très serrée du début à la fin! » a commenté Lepage, en direct de l’Allemagne.

Les Français (1 h 20 min 18 s) ont remporté la compétition avec une avance de 4 secondes sur leurs plus proches poursuivants, les Allemands. Les Australiens (+25 secondes) ont quant à eux terminé troisièmes.

L’équipe canadienne a pour sa part enregistré un chrono de 1 h 21 min 8 s après les performances de la Blainvilloise Kretz, du Manitobain Mislawchuk, de l’Ontarienne Brown et du Québécois Lepage sur le parcours composé de 300 mètres de natation, 7 kilomètres de vélo et 1,7 kilomètre de course à pied.

L’objectif des représentants de l’unifolié était de rester aux avant-postes et d’éviter les pièges, ce qui a été réussi selon Lepage, 26 ans. « Notre point fort était assurément notre belle cohésion en équipe et notre constance dans les trois sports. »

Cette cinquième place est d’autant plus importante pour aider le pays à obtenir sa qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020. Selon les explications du Québécois, les Canadiens doivent se classer parmi le top-14 des nations à la fin du processus au printemps prochain. Des points sont amassés lors de certaines compétitions.

« C’est très positif puisque ça nous rapproche beaucoup d’une qualification automatique du relais pour le Canada. Cette performance permet aussi de montrer aux sélecteurs pour les Jeux olympiques que mes collègues et moi sommes compétitifs et pouvons espérer un podium », a ajouté Lepage.

D’ici au grand rassemblement, les triathlètes devront continuer de travailler sur certains aspects s’ils veulent décrocher une médaille. « C’est vraiment un amalgame de petites choses qu’il faut améliorer. De mon côté, c’est surtout les transitions et courir vite avec les jambes lourdes », a conclu Alexis Lepage, qui participera à la Coupe du monde de Tiszaujvaros, en Hongrie, samedi prochain.

Source: Sportcom

(Sportcom) – Même s’il a obtenu le meilleur résultat canadien chez les hommes samedi lors de l’étape sprint des Séries mondiales de triathlon à Hambourg, Alexis Lepage n’était pas très satisfait de sa 27e place réalisée en Allemagne.

La pluie a rendu la chaussée très glissante, ce qui a causé quelques problèmes aux participants une fois ces derniers en selle sur leur vélo.

« Ça s’est gâté un peu sur ce parcours assez technique. Je suis resté pris derrière deux chutes, alors j’étais en mode chasse tout au long en vélo, a expliqué Lepage, qui n’est toutefois pas tombé. Nous avons réussi à rattraper le peloton de tête seulement au dernier kilomètre. Je n’ai reposé mes jambes à aucun moment dans cette section. »

Une fois son vélo mis de côté, le Québécois a raconté qu’il ne s’est vraiment pas bien senti au début de la portion de course à pied. « J’ai retrouvé un peu de jambes dans la deuxième moitié du parcours. Ça m’a permis d’être le premier Canadien au classement. Au moins, il y a ça. Je ne suis pas satisfait du résultat, c’est acceptable. Je suis certain que j’aurais pu mieux faire si j’étais resté à l’avant-poste pendant le vélo. »

L’Australien Jacob Birtwhistle (55 min 9 s) a remporté l’épreuve devant le Français Vincent Luis (+1 seconde) et le Belge Jelle Geens (+4 secondes).

Lepage, 26 ans, a arrêté le chronomètre à 56 min 18 s. « Chaque année, Hambourg est la course avec le plus gros calibre. Tous les meilleurs au monde étaient là, donc ça poussait fort. D’avoir réussi à rattraper le peloton, je suis relativement satisfait de ça. »

Les Canadiens Matthew Sharpe (31e) et Tyler Mislawchuk (44e) ont aussi participé à la compétition.

Du côté féminin, la représentante du pays Joanna Brown a fini 13e.

Dimanche, Lepage, Mislawchuk et Brown allieront leurs forces avec celles d’Amélie Kretz pour le relais mixte.

« Il faudra rester à l’avant-poste pour éviter les chutes, mais il ne devrait pas pleuvoir. Je suis le dernier à partir, donc je vais voir ce que mes coéquipiers font. Je vais assurément tout donner et essayer de tirer profit de ma situation », a conclu Alexis Lepage.

Source: Sportcom

Les Championnats Canadiens se tiendront cette fin de semaine à Kelowna en Colombie-Britannique. Des titres seront en jeu dans les catégories Élite, U23 et Junior de même que chez les groupes d’âge sur les distances sprint et olympique.

L’an dernier, l’événement avait été annulé en raison des feux de forêts sévissant partout dans l’Ouest du pays, suscitant une grande déception chez les athlètes.

Cela semble bien augurer pour ce week-end alors que la compétition a été devancé de six semaines pour évite que la situation ne se reproduise.

Le Québec sera bien représenté avec un contingent de près de trente athlètes chez les élites et les juniors. Ceux-ci disputeront d’abord une demi-finale samedi sur un format super-sprint et tenteront de se qualifier en Finale A le dimanche sur format sprint.

Fort d’une victoire samedi dernier à Montréal sur la coupe continentale, Charles Paquet sera assurément l’un des favoris, lui a qui a été couronné champion canadien junior en 2016 et qui avait remporté le bronze chez les U23 en 2017. Chez les femmes, le trio composé de Karol-Ann Roy, Élisabeth Boutin et Emy Legault feront partie des prétendantes au podium, elles qui ont toutes trois réalisées des top 5 en course continentale.

Chez les juniors, Filip Mainville et Alexandrine Coursol, tous deux dans le top 10 aux championnat panaméricains juniors, sont sur une bonne séquence de performances cette saison et seront parmi les athlètes à surveiller dans cette catégorie.

Voici la liste des athlètes qui seront impliqués dans les compétition de la fin de semaine.

Femmes ÉlitesHommes Élites
Karol-Ann RoyCharles Paquet (U23)
Elisabeth BoutinJérémy Briand
Emy Legault (U23)Thomas Windisch
Andréanne Brière-Dulude (U23)Edouard Garneau (U23)
Claudie Simard (U23)Nicolas Gilbert
Jérémy Obrand (U23)
Edmond Roy (U23)
Félix Plourde-Couture (U23)
Xavier Houle (U23)
Edward Ouellet (U23)
Mathieu Benoït (U23)

 

Femmes JuniorsHommes Juniors
Alexandrine CoursolFilip Mainville
Kamille LarocqueZed Roy
Élizabeth LemieuxLéo Roy
Claudelle DumasJérémy Lajoie
Marie-Ange HébertNicolas Harvey
Clara NormandNicolas Bolouri
Isla Britton

 

 

Montréal a vibré au rythme du triathlon ce week-end alors que le Grand Quai du Port de Montréal accueillait le Triathlon Mondial Groupe Copley samedi dernier.

Les spectateurs ont eu la chance de voir les performances des élites (CAMTRI), des athlètes amateurs (groupes d’âge) ainsi que des professionnels (WTS) lors d’une journée à l’horaire bien remplie.

Coupe du Monde WTS

Le Manitobain Tyler Mislawchuk était très émotif après la course. Il a écrit une page d’histoire, samedi, en devenant le premier homme à remporter une médaille en Série mondiale.

L’athlète de 24 ans est monté sur la troisième marche du podium après avoir disputé un parcours sans faute qui s’est terminé sous une pluie torrentielle.

C’est le Belge Jelle Geens, qui a raflé la première place, une seconde devant l’espagnol Mario Mola, vainqueur l’an dernier.

Les femmes n’ont pas couru sous la pluie, mais on subit une chaleur accablante. La Canadienne Joanna Brown n’a pas été en mesure de terminer en aussi bonne position que lors des deux précédentes courses (4e place en 2017 et 2018), en prenant la 12e place.

L’Américaine Katie Zaferes, à dominer la totalité de l’épreuve avant de monter sur la plus haute marche du podium. Elle était suivie à 11 secondes par les Britanniques Georgia Taylor-Brown et Jessica Learmonth, 2e et 3e au fil d’arrivée.

Le seul québécois en lice pour les compétitions de la Coupe du Monde WTS était Alexis Lepage. Le jeune homme a eu des difficultés lors de la portion vélo, et a terminé au 36e rang.

Coupe Continentale CAMTRI

Un impressionnant contingent de 26 athlètes québécois a pris le départ de la Coupe Continentale CAMTRI de Montréal. Les femmes se sont élancées dans l’eau dès 7h00, suivies par les hommes à 7h45.

Charles Paquet a soulevé la foule en remportant sa première victoire en carrière à l’occasion de la course continentale (CAMTRI), samedi matin. L’américain Tommy Zeferes et le Canadien Aiden Longcroft-Harris ont complété le podium masculin.

Les Québécois Jeremy Briand et Édouard Garneau ont réalisé d’excellents résultats, terminant tous les deux dans le top 10, respectivement en 4e et 9e position.

Chez les femmes, 4 Québécoises ont terminé dans le top 10. Karol-Ann Roy (4e), Élisabeth Boutin (6e), Alexandrine Coursol (7e) et Kamille Larocque (9e) se sont démarquées par de superbes performances.

C’est la Japonaise Hiraku Fukuoka qui a grimpé sur la plus haute marche du podium, suivie par l’Australienne Kira Hedgeland et l’athlète ITU, Brittany Warly.

Compétitions amateurs par groupes d’âge

Le Triathlon Mondial Groupe Copley était aussi l’occasion de voir et participer aux compétitions amateurs par groupe d’âge. Ces courses permettent de se mesurer à d’autres triathlètes appartenant à la même tranche d’âge (ex. : 25-29 ans, 30-35 ans).

Pour l’édition 2019, quelques centaines d’athlètes de tous âges (3 triathlètes ont compétitionné dans la tranche 75 à 79 ans) ont pris le circuit de Montréal d’assaut.

Débutants, intermédiaires et athlètes accomplis, toutes les catégories étaient bien représentées.

Le Triathlon Mondial Groupe Copley a été un succès sur toute la ligne. Même la pluie, qui est venue rafraichir la température, n’a pas été à même de détruire l’ambiance.

Montréal est devenue une plaque incontournable du triathlon international et c’est avec plaisir que nous voyons à l’œuvre les meilleurs triathlètes au monde.

Rendez-vous en 2020?

Vous pouvez voir tous les résultats de la course ici.

Si les triathlètes féminines ont été épargnées par Dame Nature, samedi, aux Séries mondiales, ce ne fut pas le cas pour les hommes qui ont terminé la course sous un déluge au Grand Quai de Montréal. Seul Québécois en action, Alexis Lepage a finalement pris le 36e rang avec un temps de 56 min 39 s.

Lepage a pourtant bien commencé dans l’eau du Bassin Alexandra, lui qui occupait le 12e rang après cette étape. Les choses se sont moins bien déroulées par la suite et Lepage a connu quelques difficultés en vélo, où il a reculé au classement provisoire.

« J’avais l’impression de pousser trop fort pour la vitesse à laquelle j’avançais et je n’ai pas réussi à rester avec le peloton de tête », a-t-il fait savoir après la compétition.

Celui qui a gagné sa première médaille en Coupe du monde au mois de mai a su terminer en force à la course à pied avant de franchir la ligne d’arrivée sous une forte pluie. « Je suis plutôt content de mon sprint. Les gens m’ont encouragé tout au long de la course, même quand ça allait moins bien, ce qui m’a donné de l’énergie pour terminer en beauté », a souligné l’athlète de 25 ans.

Alexis Lepage revient sur sa performance à Montréal.

« C’est sûr que j’aurais aimé faire mieux devant ma famille et mes amis, mais ce n’était juste pas ma journée », a conclu Lepage qui, l’an dernier, avait dû se contenter du 37e rang en raison d’une crevaison.

Pour une première fois en Séries mondiales, un représentant de l’unifolié est parvenu à se hisser sur une des trois marches du podium, et ce, devant ses partisans, à deux jours de la fête du Canada. Tyler Mislawchuk, de Winnipeg, a décroché le bronze grâce à un temps de 53 min 53 s. C’est le Belge Jelle Geens qui a été le plus rapide avec un chronomètre de 53 min 49 s.

L’élite mondiale de triathlon s’est présentée pour une quatrième année de suite à Montréal, mais a pris part à une course de sprint, deux fois plus courte que le format olympique. Les coureurs ont donc parcouru 750 m à la nage, ont pédalé sur une distance de 20 km, puis ont conclu avec 5 km de course à pied.

Alexis Lepage reprendra l’action la fin de semaine prochaine aux Séries mondiales de Hambourg, en Allemagne.

Le programme de Triathlon Scolaire existe depuis 2012 et est un élément phare de la Fédération Triathlon Québec.

Le nombre de jeunes participants est en augmentation chaque saison et la demande de la part de nouvelles écoles est toujours grandissante.

En 2019, plus d’une soixantaine d’écoles ont pu initier leurs élèves au triathlon, soit presque 20 000 enfants. Il s’agit d’une augmentation de près de 2 300 enfants en rapport à l’année 2018 (17 700 participants).

Le programme Triathlon Scolaire est un programme 100% gratuit au travers duquel Triathlon Québec offre un support aux intervenants en milieu scolaire qui souhaitent organiser un triathlon.

Cela se matérialise par un soutien technique en tout temps, le prêt et la livraison du matériel lors de l’événement, la présence d’une équipe de Triathlon Québec le jour J et des cadeaux à tous les participants.

Bien entendu, comme tout programme philanthropique, cela nécessite de trouver une façon de financer les activités, et pour le programme des « Trisco » cela se fait par l’intermédiaire du Défi 12 heures, que nous organisons depuis 3 ans maintenant !

Le Défi 12 heures est une levée de fonds qui nous permet de poursuivre notre mission auprès de jeunes en favorisant l’accessibilité au sport et le développement des saines habitudes de vie.

Lors de cet événement, les participants seront appelés à enchaîner le triathlon, le duathlon ou la course à pied durant 12 heures consécutives.

Vous pouvez participer à cet événement en solo ou en équipe (jusqu’à six personnes par équipe).

Chaque membre d’une équipe devra compléter au moins une épreuve au complet, soit un triathlon en entier, un duathlon en entier ou une boucle du parcours de course à pied.

Vous retrouverez toutes les informations importantes sur notre site internet : https://www.triathlonquebec.org/series-et-evenements/03-defi-12-heures-2019

Vous aimeriez faire un don pour soutenir le programme de Triathlon Scolaire? Suivez ce lien: https://bit.ly/2KD0vzO !

 

Un impressionnant contingent de vingt-six athlètes québécois prendra le départ de la Coupe Continentale CAMTRI de Montréal samedi matin. Les femmes plongeront dès 7h00 dans les eaux du Vieux-Port et seront suivis des hommes à 7h45 avant les épreuves amateurs et celles de la Série mondiale.  Les épreuves seront relevées et rassembleront des athlètes du Canada, des Etats-Unis, du Mexique, de l’Australie et de plusieurs autres pays.

Cette compétition est la première d’un bloc important de trois compétitions consécutives. Les athlètes prendront ensuite la route de Kelowna pour les Championnats Canadiens les 6-7 juillet et reviendront à Magog pour conclure cette séquence les 14-15 juillet.

Karol-Ann Roy, qui a obtenu deux podiums déjà cette saison en course continentale, et Élisabeth Boutin, cinquième l’an dernier à Montréal, seront particulièrement à surveiller ce samedi chez les femmes. Du côté masculin, Charles Paquet portera le numéro un et sera un des prétendants au podium et à la victoire. Thomas Windish et Jérémy Briand connaissent tous deux un excellent début de saison et voudront aussi courir pour les places d’honneur.

Voici la liste des athlètes québécois qui seront en action pour samedi pour la CAMTRI.

Pour plus d’informations sur les compétitions : https://montreal.triathlon.org/

Karol-AnnRoy
ElisabethBoutin
AndreanneBrière-Dulude
AlexandrineCoursol
KamilleLarocque
ClaudieSimard
ÉlizabethLemieux
ClaudelleDumas
CatherineChouinard
Marie-AngeHébert
CharlesPaquet
ThomasWindisch
EdouardGarneau
JeremyBriand
JeremyObrand
NicolasGilbert
FilipMainville
FélixPlourde-Couture
XavierHoule
EdmondRoy
SamuelCote
EdwardOuellet
ZedRoy
NicolasHarvey
NicolasProulx-Bégin
MathieuBenoit

Le Canadien Jackson Laundry et l’Australienne Mirinda Carfrae champions de la huitième édition du Subaru IRONMAN 70.3 Mont-Tremblant présenté par Sportium

Mont-Tremblant, Québec, 23 juin 2019 – Jackson Laundry de Guelph en Ontario et Mirinda Carfrae d’Australie ont offert de solides performances et atteint la plus haute marche du podium en remportant la 8e édition du Subaru IRONMAN 70.3® Mont-Tremblant présenté par Sportium. Favori pour remporter la course aujourd’hui, Laundry, 26 ans, n’a pas déçu en finissant premier chez les pros. Du côté des femmes, l’athlète australienne, qui en était à sa première participation à Tremblant, a mené les portions de vélo et de course, devançant sa plus proche rivale de six minutes au fil d’arrivée. Une bourse totalisant 50 000 $ a été remise aux gagnants ainsi que 40 places pour le Championnat du monde IRONMAN 70.3® 2019 qui se déroulera pour une première fois en France, dans la ville de Nice les 7 et 8 septembre prochains.

Une 5e édition réussie du Festival du triathlon de Tremblant

Plus de 5 300 athlètes de tous les niveaux ont convergés vers Tremblant ce week-end pour prendre part, individuellement ou en équipe, à l’une des trois épreuves du Festival du triathlon Subaru IRONMAN 70.3, 5i50 et SPRINT Mont-Tremblant, présenté par Sportium. Les épreuves de distance Olympique et Sprint se sont déroulées samedi, tandis que le demi-IRONMAN (70.3) a eu lieu aujourd’hui, avec un nombre impressionnant de 58 professionnels, qui ont nagé 1,9 km, parcouru 90 km en vélo et couru 21,1 km.

Subaru IRONMAN 70.3 Mont-Tremblant présenté par Sportium

L’un des 100 événements de la série mondiale IRONMAN® 70.3®, le triathlon Subaru IRONMAN 70.3 Mont-Tremblant présenté par Sportium a lieu dans la région des Laurentides depuis 2012. La natation a eu lieu dans le lac Tremblant et le parcours de vélo entrainait les athlètes dans une boucle à travers les forêts et les montagnes de Mont-Tremblant. La course à pied s’est conclue à la station Tremblant, au bas du Cabriolet, près du Chalet des Voyageurs. Hôtesse de cet événement, ainsi que de la version pleine distance du triathlon Subaru IRONMAN Mont-Tremblant, la région de Mont-Tremblant accueillera plus de 8 200 athlètes inscrits cet été.

« La popularité de notre événement ne cesse de croître et j’en suis extrêmement fier. Année après année, les athlètes professionnels et amateurs de partout dans le monde continuent de choisir Tremblant pour la qualité indéniable du parcours de course et l’organisation de grand calibre que nous offrons », a souligné Dominique Piché, producteur et directeur de course IRONMAN Mont-Tremblant. « Été après été, depuis maintenant huit ans, Tremblant vibre au rythme de ces hommes et femmes qui viennent s’y entraîner et réaliser le défi de leur vie, encouragés par leurs proches et les milliers de bénévoles fidèles qui nous prêtent main forte! »

Quelques statistiques

Des plus de 2 600 athlètes qui ont pris le départ du 70.3, 2 222 étaient canadiens, dont 72 % étaient québécois. Les athlètes inscrits provenaient de 28 pays – Canada, États-Unis, Mexique, Grande-Bretagne, France, Brésil, Colombie, Afrique du Sud, Bermudes, Guadeloupe, Allemagne, Arabie Saoudite, Barbade, Bolivie, Costa Rica, Équateur, Indonésie, Islande, Israël, Nouvelle Zélande, Portugal, Qatar, République Dominicaine, République Chèque, Sénégal, Suisse et Venezuela. Le groupe d’âge le plus représenté se situait entre 45 et 49 ans, et 41 % des participants étaient des femmes. Outre les participants réguliers, l’épreuve comptait également 78 équipes de deux ou trois personnes qui ont complété la course sous forme de relais.

Subaru IRONMAN 70.3 Mont-Tremblant présenté par Sportium

Résultats des athlètes professionnels masculins

1. Jackson Laundry, ON, CAN 3:48:25

2. Brent McMahon, BC, CAN 3:50:51

3. Eric Lagerstrom, OR, USA 3:52:42

4. Andrew Yoder, PA, USA 3:53:16

5. Taylor Reid, ON, CAN 3:55:35

6. Felipe Van De Wyngard, CHL 3:57:54

7. Antoine Jolicoeur Desroches, QC, CAN 3:58:07

8. Hunter Lussi, MD, USA 3:58:18

9. Sean Harrington, CA, USA 3:58:51

10. Christopher Busset, QC, CAN 4:01:01

Résultats des athlètes professionnelles féminines

1. Mirinda Carfrae, AUS 4:11:51

2. Lauren Goss, CO, USA 4:18:20

3. Meredith Kessler, OH, USA 4:21:23

4. Jennifer Spieldener, OH, USA 4:22:40

5. Cecilia Davis-Hayes, NY, USA 4:23:59

6. Rachel McBride, BC, CAN 4:25:38

7. Amber Ferreira, NH, USA 4:28:26

8. Danielle Dingman, MO, USA 4:28:48

9. Jodie Robertson, NY, USA 4:31:09

10. Nicole Falcaro, NY, USA 4:34:38

Subaru IRONMAN 5i50/SPRINT Mont-Tremblant présenté par Sportium

Présenté hier, ces triathlons ont réuni 1 247 athlètes inscrits pour la distance olympique – 1,5 km de nage, 40 km de vélo et 10 km de course à pied – et plus de 665 athlètes inscrits pour la distance sprint combinant 750 m de nage, 20 km de vélo et une course de 5 km.

Parmi ces athlètes, soulignons la participation de quatre comédiens de la série québécoise District 31 diffusée à Radio-Canada, Michel Charette, Sébastien Delorme, Patrice Godin et Frédéric Cloutier. Ces derniers ont relevé avec brio leur défi de réaliser un premier triathlon Olympique.

Résultats des athlètes masculins – Distance SPRINT

1. Samuel Harterre, Timmins, QC 1:14:19

2. Francis Del Duchetto, Lorraine, QC 1:14:37

3. Benoit-Félix Aubert, Saint-Laurent, QC 1:16:00

Résultats des athlètes féminins – Distance SPRINT

1. Jennifer Bushell, Ottawa, ON 1:19:40

2. Dale Lockhart, Ottawa, ON 1:23:23

3. Catherine Descombes, Blainville, QC 1:23:57

Résultats des athlètes masculins – Distance 5i50

1. Marc Flageole, Longueuil, QC 2:05:45

2. Jean-Simon Cantin, Montréal, QC 2:05:49

3. James Jacek Côté, Montréal, QC 2:06:38

Résultats des athlètes féminins – Distance 5i50

1. Geneviève Croteau, St-Jérôme, QC 2:22:06

2. Véronique Labonté, Ste-Adèle, QC 2:24:19

3. Mélanie Mantha, Terrebonne, QC 2:26:02

Prochain rendez-vous Subaru IRONMAN Mont-Tremblant présenté par Sportium

La huitième édition du triathlon Subaru IRONMAN Mont-Tremblant présenté par Sportium aura lieu le dimanche 18 août 2019. Des bourses totalisant 60 000 $ seront remises aux gagnants de cette course ainsi que 40 places de choix par groupes d’âge pour le Championnat du monde IRONMAN® 2019 qui se déroulera le 12 octobre prochain dans la ville de Kailua-Kona à Hawaï.

Source: Subaru IRONMAN 70.3 Mont-Tremblant présenté par Sportium

Amélie Kretz avait de quoi être fière dimanche lors de la Coupe du monde de triathlon sur distance sprint à Anvers. La Québécoise a terminé au huitième rang de cette compétition présentée en Belgique.

L’Olympienne a franchi la ligne d’arrivée en 1 h 6 min 35 s. L’Allemagne a réussi un doublé avec Lisa Tertsch (1 h 5 min 26 s) et Laura Lindemann (1 h 5 min 44 s), respectivement première et deuxième. La Néo-Zélandaise Ainsley Thorpe (1 h 6 min 8 s) est montée sur la troisième marche du podium.

La Blainvilloise affirme avoir bien géré la natation. « Ç’a été quand même agressif, mais j’ai réussi à sortir à l’avant de la course. Le vélo était très difficile à cause des pavés, mais j’ai adoré cette portion et je me suis bien sentie! »

Une fois munie de ses espadrilles pour la section de course à pied, l’athlète de 26 ans a rejoint le groupe qui se battait pour la sixième place. « Avec le recul, j’aurais dû donner un coup pour aller chercher le top-5, car mes jambes étaient bonnes et le petit groupe devant ne prenait pas de temps sur nous. J’ai manqué de jus dans les 500 derniers mètres », a-t-elle ajouté.

Cette saison, en Coupe du monde, Kretz a fini 12e à Huatulco et 17e à Cagliari, ce qui constitue une bonne progression selon elle sur le circuit international. « J’exécute de mieux en mieux mes courses et je suis assez constante dans mes performances, chose que je n’ai pas faite depuis longtemps! J’ai eu beaucoup de plaisir aujourd’hui et j’ai déjà hâte à la prochaine! »

La Québécoise restera en Europe en vue de la Série mondiale d’Hambourg, en Allemagne, qui aura lieu du 6 au 7 juillet.

Source: Sportcom

Mont-Tremblant, 22 juin 2019 – Aujourd’hui se déroulaient les épreuves du triathlon SPRINT et du triathlon 5i50 dans le cadre du Festival du triathlon Subaru IRONMAN 70.3, 5i50 et SPRINT Mont-Tremblant présenté par Sportium.

Tôt ce matin, plus de 1 450 athlètes ont pris le départ de façon individuelle ou en équipe pour franchir les 750 m de nage, 20 km de vélo et 5 km de course pour le SPRINT et le 750 m de nage, 40 km de vélo et 10 km de course pour la distance Olympique. Les forts vents ont donné du souci aux participants et le parcours du 5i50 a dû être réduit de moitié passant de 1,5 km à 750 m.

Podium SPRINT
Hommes
Samuel Harterre, Timmins                                                                            1:14:19
Francis Del Duchetto, Lorraine                                                                    1:14:37
Benoit-Félix Aubert, Saint-Laurent                                                           1:16:00

Femmes
Jennifer Bushell, Ottawa                                                                               1:19:40
Dale Lockhart, Ottawa                                                                                   1:23:23
Catherine Descombes, Blainville                                                                1:23:57

Podium 5i50
Hommes
Marc Flageole, Longueuil                                                                              2:05:45
Jean-Simon Cantin, Montréal                                                                      2:05:49
James Jacek Côté, Montréal                                                                        2:06:38

Femmes
Geneviève Croteau, St-Jérôme                                                                   2:22:06
Véronique Labonté, Ste-Adèle                                                                   2:24:19
Mélanie Mantha, Terrebonne                                                                     2:26:02

Le festival se poursuit demain, dimanche 23 juin, avec l’épreuve du Subaru IRONMAN 70.3 Mont-Tremblant présenté par Sportium où plus de 50 professionnels et plus de 3 480 athlètes enregistrés prendront le départ à compter de 7 h.